Twitter accusé de bannir les utilisateurs qui ont affirmé leur identité juive
Rechercher

Twitter accusé de bannir les utilisateurs qui ont affirmé leur identité juive

Le réseau social a réagi en expliquant qu'il voulait seulement bannir les utilisateurs qui arboraient l'étoile jaune de l'Allemagne nazie

Twitter a été accusé par l’organisation Campaign Against Antisemitism de bannir les utilisateurs qui ont affirmé leur identité juive. (Crédit : Campaign Against Antisemitism)
Twitter a été accusé par l’organisation Campaign Against Antisemitism de bannir les utilisateurs qui ont affirmé leur identité juive. (Crédit : Campaign Against Antisemitism)

L’organisation britannique Campaign Against Antisemitism s’est félicitée mercredi du fait que Twitter ait cessé de bannir des comptes d’utilisateurs juifs affichant leur identité et qui avaient publié une image de l’étoile de David en image de profil.

Alors que Twitter dit avoir voulu supprimer uniquement les comptes arborant l’étoile jaune de l’Allemagne nazie, symbole considéré par le réseau social comme haineux, d’autres comptes auraient également été supprimés pour « violation du règlement » pour avoir arboré une étoile de David dans un autre contexte, selon Campaign Against Antisemitism.

Suite à la plainte de l’organisation, Twitter a publié le message suivant : « Nous souhaitons clarifier certaines questions concernant les images haineuses sur Twitter. Nous ne considérons pas – et ce de façon catégorique – l’étoile de David comme un symbole haineux ou une image haineuse. Depuis quelque temps, nous voyons le symbole de ‘l’étoile jaune’ ou le ‘badge jaune’ être utilisé par ceux qui cherchent à cibler les Juifs. Il s’agit d’une violation des règles de Twitter, et notre politique contre le contenu haineux interdit la promotion de la violence – ou les menaces d’attaque – contre des personnes sur des bases telles que l’appartenance religieuse, la race et l’origine ethnique. Si la majorité des affaires ont été correctement traitées, certains comptes ont été confrontés à une erreur et ont maintenant été restaurés. »

« Nous sommes heureux que Twitter ait pris des mesures correctives, mais des questions subsistent quant à savoir s’il s’agissait de sa véritable politique mal administrée, ou si Twitter a fourni cette justification après coup afin d’expliquer pourquoi les comptes d’utilisateurs juifs qui affichent leur identité étaient verrouillés », a commenté Campaign Against Antisemitism.

Stephen Silverman, directeur des enquêtes et de l’application de la loi pour la Campaign Against Antisemitism, a ajouté : « Seul l’un des comptes bloqués arborait une étoile jaune, et il l’avait très clairement fait afin de récupérer cette symbolique dont s’étaient emparés les nazis. C’est précisément le genre de réponse inepte que nous attendons de Twitter face à l’antisémitisme, qui la semaine dernière a tenté de nous convaincre que le hashtag antisémite #JewishPrivilege, devenu viral, était légitime. »

« Nous serions heureux d’aider Twitter, mais ils nous ignorent largement lorsque nous les alertons, reflet de leur incohérence dans la résolution de ce problème », a-t-il ajouté. « Il semble que Twitter préfère s’en prendre aux utilisateurs juifs qui affichent fièrement leur identité, mais pas aux utilisateurs antisémites qui promeuvent sans vergogne la propagande anti-juive. »

Twitter est régulièrement accusé de ne pas lutter suffisamment contre l’antisémitisme, laissant des messages et hashtags haineux devenir populaires sur le réseau social.

En mai dernier, en France, quatre associations anti-racistes françaises, l’UEJF, SOS Racisme, SOS Homophobie et J’accuse, ont assigné Twitter en référé devant le tribunal judiciaire de Paris « pour son inaction face au déferlement de contenus de haine durant le confinement ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...