Un Britannique formellement accusé d’avoir agressé 5 Juifs à Londres
Rechercher

Un Britannique formellement accusé d’avoir agressé 5 Juifs à Londres

Abdullah Qureshi, 28 ans, est accusé d'attaques antisémites non provoquées le 18 août ; il aurait assommé un homme de 64 ans

Illustration d'une rue à Stamford Hill (Capture d'écran YouTube / Mick Byrne)
Illustration d'une rue à Stamford Hill (Capture d'écran YouTube / Mick Byrne)

Un homme britannique accusé d’avoir agressé des juifs dans le quartier de Stamford Hill à Londres a comparu devant un tribunal samedi pour être inculpé pour ces attaques.

Abdullah Qureshi, 28 ans, est accusé d’avoir agressé cinq personnes le 18 août lors d’attaques non provoquées, dont un homme de 64 ans qu’il aurait frappé, lui faisant perdre conscience et lui cassant le pied.

Il aurait également frappé un garçon de 14 ans. Selon les rapports, le suspect aurait frappé un autre homme au visage avec une bouteille, deux minutes après avoir attaqué une autre personne juive et avoir pris la fuite. Une cinquième personne aurait été attaquée dans un supermarché.

La police a arrêté Qureshi jeudi.

Les charges retenues contre Qureshi sont les suivantes : un chef d’accusation de blessures ou de lésions corporelles graves aggravées par la race ou la religion, quatre chefs d’accusation de voies de fait simples aggravées par la race ou la religion, et un chef d’accusation de dommages criminels aggravés par la race ou la religion.

Son procès débute le 1er octobre.

Le Thames Magistrates’ Court l’a placé en détention provisoire, selon la BBC, le juge ayant qualifié les allégations de « très graves ».

Les agressions font partie d’une augmentation importante du nombre d’incidents antisémites enregistrés au Royaume-Uni cette année par le groupe de surveillance Community Security Trust (CST).

Au cours du premier semestre 2021, le CST a enregistré le nombre le plus élevé d’incidents antisémites sur une période de six mois depuis qu’il a commencé sa surveillance de l’antisémitisme dans les années 1980. Le décompte pour la période janvier-juin 2021 s’élève à 1 308 incidents, contre 875 pour la période correspondante de l’année précédente. Le total pour 2020 était de 1 668 incidents.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...