Un dispositif incendiaire retrouvé dans la région frontalière de Gaza
Rechercher

Un dispositif incendiaire retrouvé dans la région frontalière de Gaza

Les pompiers ont été appelés pour prendre en charge le dispositif suspect aux abords d'une communauté, à proximité de la frontière. Il n'a fait ni dégât matériel ni blessé

Illustration : cette photo prise le 19 octobre 2018 à Nahal Oz, du côté israélien de la frontière avec le nord-est de la bande de Gaza, montre des ballons portant un engin incendiaire lancé par des manifestants palestiniens. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
Illustration : cette photo prise le 19 octobre 2018 à Nahal Oz, du côté israélien de la frontière avec le nord-est de la bande de Gaza, montre des ballons portant un engin incendiaire lancé par des manifestants palestiniens. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Un dispositif suspect rattaché à des ballons a été retrouvé lundi à proximité d’une communauté proche de la bande de Gaza, a signalé le conseil régional d’Eshkol.

« Un dispositif attaché à plusieurs ballons a été retrouvé dans un champ, près d’une communauté d’Eshkol », a fait savoir le conseil dans un communiqué.

Les sapeurs-pompiers ont été alertés et ont pris en charge l’objet suspect, qui n’aurait fait ni dégât matériel ni blessé.

Cet incident est survenu après une nouvelle recrudescence des violences qui a commencé jeudi dernier, avec notamment deux tirs de roquettes qui ont entraîné des frappes aériennes de représailles. Des ballons incendiaires ont été également lancés vers l’Etat juif.

Dimanche, alors qu’un calme précaire revenait sur la région frontalière, une délégation qatarie, avec à sa tête l’envoyé Mohammed al-Emadi, est entrée dans la bande de Gaza avec des liquidités, selon les informations transmises par les médias palestiniens.

La délégation était attendue dès samedi mais elle aurait été retardée d’une journée en raison de discussions avec les responsables israéliens sur des questions liées à la trêve, dont l’objectif est de maintenir le calme le long de la frontière.

L’argent en liquide sera distribué aux familles défavorisées de Gaza dès huit heures du matin, ont précisé les médias palestiniens. Il sera aussi utilisé pour financer des programmes mis en place par l’ONU.

L’injection de ces fonds avait été initialement décidée pour payer les salaires des employés du Hamas – une initiative abandonnée après une opposition politique forte au sein de l’Etat juif.

Les tensions avec Gaza n’ont cessé de croître ces dernières semaines, Israël interdisant l’accès à la mer aux pêcheurs de l’enclave côtière en riposte aux multiples ballons incendiaires lancés de l’autre côté de la frontière. Certains ballons transportaient également des explosifs.

Le Hamas, qui a pris le contrôle de la bande de Gaza en 2007 et qui cherche à détruire l’Etat juif, affirme qu’Israël ne met pas entièrement en oeuvre un cessez-le-feu officieux qui aurait été conclu entre les deux parties.

Jérusalem, pour sa part, accuse les groupes terroristes palestiniens de contrevenir à la trêve. Le Hamas a assuré ignorer l’origine du lancement des roquettes, la semaine dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...