Un Israélien condamné pour transfert de matériel au Hamas
Rechercher

Un Israélien condamné pour transfert de matériel au Hamas

Michael Peretz a été reconnu coupable d'avoir contacté un agent étranger, facilité le transfert de biens à un groupe terroriste, d'avoir fraudé fiscalement et blanchi de l'argent

Des camions transportant des marchandises entrent dans la bande de Gaza par  Kerem Shalom après sa réouverture par Israël le 15 août 2018. (Flash90)
Des camions transportant des marchandises entrent dans la bande de Gaza par Kerem Shalom après sa réouverture par Israël le 15 août 2018. (Flash90)

Un citoyen israélien a été condamné dimanche pour avoir dirigé un réseau de contrebande transfrontalier qui transférait des milliers de tonnes de bétons, des tuyaux, des métaux et du matériel électronique d’Israël vers le groupe terroriste palestinien du Hamas en Israël.

Michael Peretz, résident du village agricole de Mivtahim, dans la région d’Eshkol, limitrophe à la bande de Gaza, a été condamné par la cour du district de Beer Sheva pour une série de crimes qui, selon les juges « ont mis en péril la sécurité de l’Etat ».

Peretz a notamment été reconnu coupable d’avoir contacté un agent étranger, facilité le transfert de biens illégaux à un groupe terroriste, blanchi de l’argent et fraudé à hauteur de plusieurs millions de dollars. Cependant, il a été innocenté du chef d’accusation le plus grave retenu contre lui : assistance à un groupe terroriste dans sa guerre contre Israël.

Selon les allégations publiées par l’agence de sécurité du Shin Bet après son arrestation en 2015, Peretz et deux autres Israéliens, avaient créé une société écran pour cacher le transfert de matériaux illégaux à un intermédiaire du Hamas, lequel les a ensuite livrés directement au groupe terroriste.

Entre autres marchandises fournies par ces trois au Hamas entre 2013 et 2015, les procureurs ont déclaré que les tuyaux ont été utilisés pour fabriquer des missiles, tandis que le béton pouvait permettre au groupe de reconstruire des tunnels d’attaque qui ont été détruits par Israël pendant la guerre contre le Hamas en 2014.

En outre, le gang aurait vendu des appareils électroniques, des générateurs, des équipements de repérage, des moteurs et des câbles de communication d’une valeur globale évaluée à plusieurs millions de shekels.

La police a déclaré que les suspects savaient que les matériaux transférés à Gaza étaient destinés au Hamas, mais ont continué leurs affaires en raison des profits élevés qu’ils engrangeaient.

Le passage frontalier de Kerem Shalom est l’un des trois passages d’Israël avec la bande côtière, qui voit passer la plupart du temps de l’aide humanitaire et du matériel médical, ainsi que le passage de patients de Gaza vers des hôpitaux israéliens.

Au cours de la guerre avec Israël de l’été 2014, le Hamas a utilisé un réseau de tunnels creusés sous la frontière israélienne pour lancer des raids contre des soldats israéliens stationnés autour de la bande de Gaza.

Israël autorise le passage de petites quantités de matériaux de construction vers la bande dans le cadre de l’effort de reconstruction qui fait suite à la guerre, mais estime qu’entre les mains du Hamas, de grandes quantités de béton et de tuyauterie seraient détournées à des fins militaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...