Un policier belge fait appel de sa condamnation pour négligence dans l’affaire de la fusillade du Musée juif
Rechercher

Un policier belge fait appel de sa condamnation pour négligence dans l’affaire de la fusillade du Musée juif

Le policier a été condamné à 2 mois de prison avec sursis en 2015 car il n’a pas traité à temps une information

Des policiers devant le Musée juif de Bruxelles, le 24 mai 2014. (Crédit : Nicolas Maeterlinck/AFP)
Des policiers devant le Musée juif de Bruxelles, le 24 mai 2014. (Crédit : Nicolas Maeterlinck/AFP)

Un policier belge qui a été condamné pour négligence dans l’affaire de la fusillade qui a tué quatre personnes Emanuel et Miriam Riva, Dominique Sabrier et Alexandre Strens – au Musée juif de Bruxelles en 2014 a fait appel de sa condamnation.

Le policier avait été condamné à deux mois de prison avec sursis en 2015 pour ne pas avoir traité à temps une information d’un individu qui disait avoir reconnu le fusil d’assaut utilisé, selon les images des caméras de sécurité, dans la fusillade du 24 mai 2014.

Il devrait se présenter en octobre devant une cour d’appel pour tenter de prouver qu’il a agi correctement, a indiqué le site d’information DH. Le nom du policier n’a pas été cité.

Mehdi Nemmouche, jihadiste présumé du nord de la France, est actuellement jugé en Belgique pour les meurtres, qu’il nie avoir commis. Nemmouche a été arrêté dans le sud de la France quelques jours après la fusillade, pendant une opération aléatoire dans un bus se dirigeant vers Marseille. Il transportait des armes correspondant à la description de celles utilisées pendant l’attentat.

Hommage aux victimes de la fusillade de Bruxelles à l'entrée du Musée juif de la ville, en mai 2014. (Crédit : Georges Gobet/AFP)
Hommage aux victimes de la fusillade de Bruxelles à l’entrée du Musée juif de la ville, en mai 2014. (Crédit : Georges Gobet/AFP)

D’autre part, à Toulouse, la première des cérémonies de commémoration a été organisée dimanche pour les sept victimes – Imad Ibn Ziaten, Abel Chennouf, Mohamed Legouad, Gabriel Sandler, Aryeh Sandler, Myriam Monsonégo et Jonathan Sandler – de Mohammed Merah, un terroriste islamiste de 23 ans qui a tué trois soldats français quelques jours avant d’assassiner quatre Juifs, dont trois enfants, dans une école juive de la ville le 19 mars 2012.

Des centaines de Français, dont quatre Juifs assassinés – Yoav Hattab, Yohan Cohen, Francois-Michel Saada, Philippe Braham – en janvier 2015 à l’Hyper Casher de la porte de Vincennes à Paris, sont morts dans des attentats terroristes islamistes depuis 2012.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...