Un rabbin construit le « premier mikvé d’Afrique de l’Ouest » au Nigeria
Rechercher

Un rabbin construit le « premier mikvé d’Afrique de l’Ouest » au Nigeria

L’éminent émissaire Habad, Yisroel Ozen, supervise la construction du bain rituel juif pour les femmes dans la capitale, Abuja

Une femme entrant dans le mikvé, le bain rituel juif  (Crédit : JTA / Mayyim Hayyim)
Une femme entrant dans le mikvé, le bain rituel juif (Crédit : JTA / Mayyim Hayyim)

Une firme israélienne et un rabbin Habad travaillant au Nigeria se préparent à inaugurer le premier bain juif rituel, ou mikvé, d’Afrique de l’Ouest.

Yisroel Ozen, un émissaire Habad de premier plan basé au Nigeria, supervise la construction d’un mikvé pour les femmes dans la capitale nigériane d’Abuja sur un terrain acheté pour lui par une firme israélienne opérant dans le pays, a rapporté mardi le quotidien israélien Maariv.

Ozen dit que le mikvé est le seul connu en Afrique de l’Ouest, une affirmation également indiquée sur un panneau en anglais et en hébreu annonçant le projet devant le chantier de construction.

Ozen a déclaré que le Nigeria a « une communauté israélienne prospère qui manque néanmoins des équipements de base ».

Il a dit que, du point de vue de la halakha, la loi religieuse juive, « une communauté ne peut exister sans un mikvé, car c’est la clé de la continuité de la communauté juive ». Environ 1 200 Israéliens vivent au Nigeria, selon l’article de Maariv.

La loi juive stipule que les femmes doivent se plonger dans le mikvé avant le mariage et au moins une fois par mois lors d’une cérémonie destinée à les purifier après la menstruation.

Un autre mikvé est prévu à un stade ultérieur pour les hommes, a rapporté Maariv, et pourrait être élargi après l’ouverture cette année, pour inclure un centre communautaire.

EMI Systems LTD, une société de sécurité basée à Abuja et détenue par l’homme d’affaires d’origine israélienne, Eyal Mesika, a commandé du matériel d’Europe et des États-Unis pour construire le mikvé. L’article ne précise pas le coût de la construction.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...