Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Un réserviste de 39 ans a été tué au combat à Gaza

Ran Yavetz a été tué et quatre autres soldats ont été légèrement blessés dans une explosion causée par des munitions israéliennes ; l'armée enquête

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Ran Yavetz. (Autorisation)
Ran Yavetz. (Autorisation)

L’armée a annoncé jeudi soir la mort d’un réserviste qui a été tué plus tôt dans la journée, dans un « accident opérationnel » à la frontière avec la bande de Gaza.

Il s’agit du sergent-major (réserviste) Ran Yavetz, 39 ans, du 6828e bataillon de la brigade Bislamach, originaire de Modiin.

Yavetz a été tué et quatre autres soldats ont été légèrement blessés dans une explosion causée par des munitions israéliennes dans une zone militaire près du site commémoratif de la Flèche noire, situé à la frontière.

L’incident fait l’objet d’une enquête approfondie.

L’armée avait annoncé jeudi matin que cinq soldats israéliens ont été tués et sept autres ont été blessés, dont trois grièvement, lors d’un incident de « tir ami » dans le nord de Gaza, à Jabaliya, mercredi soir.

Selon une première enquête de Tsahal, un char opérant aux côtés des parachutistes dans le camp de Jabaliya a tiré deux obus sur un bâtiment où ils étaient rassemblés vers 19 heures.

Soldats tués dans le nord de Gaza le 15 mai 2024. Rangée du haut, de gauche à droite : Sgt. Ilan Cohen, Sgt Daniel Chemu, Sgt Betzlel David Shashuah ; Rangée du bas, de gauche à droite : le Sgt Gilad Arye Boim et le Cpt. Roy Beit Yaakov. (Crédit : armée israélienne)

Les chars étaient arrivés dans la zone le matin, et plusieurs heures plus tard, les parachutistes ont atteint la zone et établi un poste dans le bâtiment. Plus tard dans la soirée, un autre groupe de parachutistes a atteint la zone et a informé deux des chars présents qu’ils entraient dans le bâtiment.

Les forces chargées des chars ont ensuite identifié un canon d’arme à l’une des fenêtres du bâtiment et ont cru qu’il s’agissait de forces ennemies, ce qui les a amenés à tirer deux obus.

L’incident fait l’objet d’une enquête approfondie.

Au moins 50 des militaires tués à Gaza ont été victimes de  tirs amis ou ont perdu la vie dans d’autres accidents, selon les données de Tsahal.

L’armée a estimé qu’une multitude de facteurs ont conduit à ces accidents mortels, notamment des problèmes de communication entre les forces, l’épuisement des soldats et leur manque d’attention aux règlements.

Au total, deux cent soixante-dix-neuf soldats ont été tués au cours de l’offensive terrestre contre le Hamas et lors des opérations menées le long de la frontière de Gaza. Un civil, prestataire pour le ministère de la Défense, a également été tué dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.