Un responsable de la police mis en examen pour violences sur des manifestants
Rechercher

Un responsable de la police mis en examen pour violences sur des manifestants

Niso Guetta est accusé d'agression après la diffusion d'images accablantes de lui, où on le voit "frapper violemment" un manifestant et un photographe

Des policiers se heurtent à des manifestants lors d'une manifestation contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 22 août 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Des policiers se heurtent à des manifestants lors d'une manifestation contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 22 août 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le super-intendant de la police israélienne a été mis en examen pour agression dimanche pour avoir gravement violenté deux personnes lors d’une manifestation contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, trois mois après la diffusion d’images le montrant en train de frapper des manifestants devant la résidence officielle du Premier ministre à Jérusalem.

Niso Guetta est inculpé suite à une enquête du Département des enquêtes internes de la police sur l’incident du 22 août, qui s’est produit alors que les manifestants marchaient de l’entrée de la capitale vers la rue Balfour, dans le centre-ville, où se trouve la résidence du Premier ministre.

Il s’en est pris à Avichai Michael Green, un manifestant qui s’était plaint auprès de lui du comportement de la police, et Yalon Gurewitz, un photographe couvrant le rassemblement.

« Green s’est approché de Guetta et s’est plaint auprès de lui du comportement de la police envers les manifestants sur place. En réponse, l’accusé a violemment frappé des deux mains le manifestant au visage, deux fois », peut-on lire sur l’acte d’accusation.

Quelques minutes plus tard, selon le document, Guetta a également « violemment frappé » Gurewitz, car le photographe suivait le super-intendant de police lors de l’arrestation d’un autre manifestant.

Dans une vidéo de l’événement largement diffusée, on peut voir Guetta pousser et frapper Green, puis repousser les gens sur le côté, avant de poursuivre et de frapper Gurewitz au visage. Guetta et d’autres officiers l’ont ensuite traîné sur le trottoir avant de l’interpeller.

De plus, des photos prises par un photographe d’une agence de presse montrent Guetta agenouillé sur un manifestant couché sur le dos et lui bloquant la tête contre le sol avec son coude.

Guetta, qui a été suspendu pour une journée seulement, a affirmé qu’il avait été agressé par les manifestants et qu’il n’avait pas fait usage d’une force excessive.

La police a d’abord défendu Guetta, puis a déclaré que la marche non autorisée à travers la ville avait fait monter la tension, qui était déjà élevée en raison de plusieurs affrontements avec les forces de l’ordre lors de précédentes manifestations.

Ces derniers mois, les protestations se sont intensifiées devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem, certains demandant à Netanyahu de démissionner en raison de trois mises en examen pour corruption – dont une pour corruption – et d’autres se plaignant des retombées économiques de la crise du coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...