Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Une enquête ouverte sur les camps nazis d’Aurigny, île anglo-normande

Les nazis ont conquis et occupé les îles Anglo-Britanniques à partir de l'été 1940 ; parmi les victimes de ces camps se trouvaient des Juifs français

L'île d'Aurigny. (Crédit : Smb1001/Hic et nunc/CC BY-SA 3.0)
L'île d'Aurigny. (Crédit : Smb1001/Hic et nunc/CC BY-SA 3.0)

Le gouvernement britannique vient d’annoncer l’ouverture d’une enquête officielle au sujet des camps de concentration nazis qui se trouvaient dans les îles Anglo-Normandes pendant la Seconde Guerre mondiale, les seuls sur territoire britannique, a rapporté le journal The Observer.

Ces camps dirigés par les SS se trouvaient sur la petite île d’Aurigny, dans le bailliage de Guernesey, au large de la Normandie. L’armée nazie a conquis et occupé les îles Anglo-Britanniques à partir de l’été 1940, après que Churchill a décrété qu’elles ne pouvaient être défendues et a évacué la population britannique. L’île a été transformée en prison géante par les nazis, avec quatre camps de travail forcé qui devaient permettre la construction du mur de l’Atlantique. Ils l’ont surnommée « l’île Adolf », nom de code choisi par Hitler en personne.

Les historiens auront notamment pour tâche de déterminer le nombre de prisonniers qui y ont été assassinés par les nazis – selon les estimations, il pourrait atteindre plusieurs milliers.

Parmi eux, se trouvaient des Russes, des Ukrainiens, des Polonais, des Républicains espagnols et de nombreux Juifs français, dont certains venus du camp de Drancy.

Si certains universitaires estiment le nombre de victimes entre 700 et 1 000, d’autres avancent que l’exhumation de fausses communes pourrait révéler les traces de plusieurs milliers de morts.

Des soldats nazis dans les îles anglo-normandes, entre 1940 et 1945. (Crédit : Wikimedia Commons)

Après la guerre, une enquête a été menée contre Maximilian List, le SS-hauptsturmführer à la tête des camps d’Aurigny, citant les atrocités commises lors de son passage sur l’île, avec un jugement en tribunal. List ne s’est néanmoins pas rendu à ce procès et n’a jamais été officiellement retrouvé. Il aurait vécu près de Hambourg où il serait mort dans les années 1980.

« Il y a encore beaucoup de questions sur ce qui s’est réellement passé à Aurigny, et qui savait quoi. Pendant trop longtemps, certains ont été trop disposés à détourner le regard dans l’espoir que tout cela disparaisse. J’espère que cet examen apportera enfin des réponses et un peu de justice pour les victimes », a déclaré le chercheur juif Marcus Roberts. Pendant longtemps, il a réclamé une enquête afin que l’ampleur de l’horreur à Aurigny soit révélée – un vœu enfin exaucé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.