Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Un missile guidé anti-char tiré depuis le Liban explose en Israël, l’armée riposte

L'armée a déclaré que le projectile a atterri près du village de Ghajar ; au moins 15 obus ont été tirés en réponse

Des explosions visibles au Liban suite à des frappes d'artillerie de l'armée israélienne en réponse à une roquette tirée sur le nord d'Israël, le 6 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran via Twitter)
Des explosions visibles au Liban suite à des frappes d'artillerie de l'armée israélienne en réponse à une roquette tirée sur le nord d'Israël, le 6 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran via Twitter)

Un missile guidé anti-char lancé du Liban vers Israël jeudi matin a explosé en territoire israélien, près du village de Ghajar, dans le nord du pays, a annoncé l’armée.

En riposte, l’armée a annoncé avoir frappé « la zone à partir de laquelle le tir a été effectué », ajoutant que les auteurs du tir n’avaient pas été identifiés.

Dans un premier temps, l’agence de presse Reuters avait rapporté que deux roquettes avaient été tirées depuis le sud du Liban en direction d’Israël. Trois responsables libanais de la sécurité avaient confirmé que l’une d’entre elles avait atterri en territoire libanais et que la seconde était tombée près d’une zone contestée proche de la frontière avec Israël.

Mais l’armée israélienne a ensuite précisé qu’il s’agissait de missile guidé anti-char, pas de roquettes.

Les médias israéliens ont dans un premier temps estimé que l’explosion avait été causée par une ancienne mine terrestre à la frontière.

Mais dans un communiqué ultérieur, Tsahal a déclaré qu’après l’arrivée des forces sur les lieux, « il est apparu qu’un tir avait été effectué depuis le territoire libanais et avait explosé à proximité de la frontière en territoire israélien ».

« En réponse, Tsahal frappe actuellement la zone à partir de laquelle le tir a été effectué en territoire libanais », a déclaré l’armée, ajoutant qu’il n’y avait pas d’instructions spéciales pour les citoyens du nord d’Israël.

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a promis qu’Israël répondrait aux tirs.

« Contre toute violation de notre souveraineté et contestation de notre présence dans notre pays, nous répondrons à l’endroit et au moment de notre choix, de manière ouverte et secrète, ce qui exigera un prix clair de la part des responsables », a déclaré Gallant lors d’un événement en mémoire aux soldats tombés au combat de l’armée du Sud-Liban, une milice chrétienne soutenue par Israël entre le milieu des années 1980 et 2000.

Plus tôt jeudi, le groupe terroriste du Hezbollah libanais avait dénoncé la mise en place par Israël « d’une clôture de barbelés et la construction d’un mur de béton autour de toute la localité », qui désormais « sépare ce village [de Ghajar] de son environnement naturel et historique au sein du territoire libanais ».

« Ce développement majeur constitue une occupation totale de la partie libanaise de la localité de Ghajar par la force des armes et l’imposition d’un fait accompli », a ajouté le Hezbollah, appelant les autorités et les Libanais à « prendre des mesures pour empêcher la consolidation de cette occupation ».

La diplomatie libanaise a dénoncé mardi la tentative d’Israël d’annexer la partie nord de Ghajar, soulignant de « graves atteintes à la stabilité et au statu quo », une « violation flagrante de la résolution 1701 du Conseil de sécurité » de l’ONU, adoptée après la guerre ayant opposé en 2006 Israël au Hezbollah.

Selon la chaîne de télévision libanaise Al-Manar, associée au groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, « plus de 15 obus d’artillerie » de calibre 155 mm ont été tirés par Israël aux alentours de la localité de Kfar Chouba, à la frontière.

Cet événement survient dans un contexte de tensions croissantes à la frontière après que le Hezbollah a installé deux tentes à plusieurs dizaines de mètres à l’intérieur du territoire israélien le mois dernier.

La zone du mont Dov où les tentes ont été érigées, également connue sous le nom de fermes de Chebaa, a été prise par Israël à la Syrie lors de la Guerre des Six Jours en 1967, puis annexée de fait avec le plateau du Golan. Le gouvernement libanais affirme que la région appartient au Liban.

Le Hezbollah a évacué l’une des deux tentes dimanche, mais le groupe terroriste soutenu par l’Iran n’a rien confirmé.

Une photo aérienne de tentes du Hezbollah en territoire israélien, en juin 2023. (Autorisation)

Israël et le Hezbollah se sont livrés une guerre d’un mois en 2006.

La semaine dernière, le Hezbollah a déclaré avoir abattu un drone israélien qui survolait un village dans le sud du Liban. Le groupe a déjà affirmé avoir abattu des drones israéliens, et l’armée israélienne a également déclaré par le passé avoir abattu des drones du Hezbollah.

Le Hezbollah est depuis longtemps l’adversaire le plus important de Tsahal aux frontières d’Israël, avec un arsenal estimé à près de 150 000 roquettes et missiles pouvant atteindre n’importe quel endroit en Israël.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article. 

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.