Rechercher

USA : Peine de prison à vie pour l’auteur d’une fusillade dans une synagogue

La fusillade a tué une femme de 60 ans, Lori Gilbert Kaye, et fait trois blessés, dont une enfant et le rabbin Yisroel Goldstein ; une centaine de personnes était réunie

Un shérif adjoint du comté de San Diego se tient devant la synagogue Habad à Poway, en Californie, le 28 avril 2019, après une fusillade. (Crédit : AP/Denis Poroy)
Un shérif adjoint du comté de San Diego se tient devant la synagogue Habad à Poway, en Californie, le 28 avril 2019, après une fusillade. (Crédit : AP/Denis Poroy)

Un jeune homme a été condamné jeudi à la prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle, pour avoir ouvert le feu dans une synagogue de Californie en avril 2019, tuant une femme et blessant trois autres personnes.

John Earnest, aujourd’hui âgé de 22 ans, avait longtemps plaidé non coupable des crimes motivés par la haine et autres accusations dont il devait répondre. Il n’a que récemment reconnu sa responsabilité dans l’attaque contre la synagogue Chabad de Poway, près de San Diego dans le sud de la Californie, le 27 avril 2019.

Il avait fait irruption dans la synagogue, ouvrant le feu à l’aide d’un fusil d’assaut qui s’est enrayé. Il a tué une femme de 60 ans, Lori Gilbert Kaye, et a blessé trois personnes, dont une enfant et le rabbin Yisroel Goldstein.

Une centaine de personnes se trouvaient dans le lieu de culte à ce moment-là.

Une photo de Lori Gilbert-Kaye au centre Habad de Poway, en Californie, le 3 mai 2019. (Crédit : Gabrielle Birkner/JTA)

Cette attaque, commise au dernier jour des festivités de la Pâque juive, était intervenue six mois exactement après celle ayant coûté la vie à onze personnes le 27 octobre 2018 dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie.

M. Earnest avait été arrêté après avoir fui la synagogue en voiture et appelé lui-même les secours pour s’identifier comme le tireur, selon l’acte d’accusation. « Je viens d’ouvrir le feu dans une synagogue. J’essaye juste de défendre ma nation contre les Juifs », a-t-il dit selon les documents remis au tribunal.

John Earnest a également plaidé coupable pour l’incendie criminel d’une mosquée en mars 2019, un acte qu’il avait revendiqué dans un pamphlet raciste et antisémite mis en ligne quelques heures avant l’attaque contre la synagogue.

Dans ce texte, il revendiquait longuement la suprématie de la « race blanche », égrenant tous les poncifs de l’extrême droite raciste adepte de la théorie du complot.

John Earnest encourait la peine de mort, toujours en vigueur en Californie mais qui est suspendue jusqu’à nouvel ordre depuis 2006.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...