Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Vera Jourova : « Le risque de voir l’Holocauste se reproduire est toujours là »

La vice-présidente de la Commission européenne chargée des Valeurs et de la Transparence appelle les gouvernements, les plateformes et les universités à réagir

La commissaire européenne à la Justice et à l'Égalité des sexes, Vera Jourova, écoute une question lors d'une conférence de presse dans les locaux de la Commission à Bruxelles, en Belgique, le 12 juillet 2016. (Crédit : Darko Vojinovic / AP)
La commissaire européenne à la Justice et à l'Égalité des sexes, Vera Jourova, écoute une question lors d'une conférence de presse dans les locaux de la Commission à Bruxelles, en Belgique, le 12 juillet 2016. (Crédit : Darko Vojinovic / AP)

La vice-présidente de la Commission européenne Vera Jourova, chargée des Valeurs et de la Transparence, a appelé les gouvernements, les plateformes et les universités à réagir face à l’antisémitisme dans une interview au journal L’Echo.

« Le jour de commémoration de l’Holocauste a toujours été important pour moi. Je viens d’une ville en Tchéquie, Trebic, où il y a beaucoup d’histoires touchantes, car plus de 300 personnes sont parties dans les camps et quatre sont rentrées », a expliqué Vera Jourova. « Chaque année, je répète dans mes discours : plus jamais ça. Cette fois, l’urgence est incomparable parce qu’après l’attaque du Hamas, ces mots ont bien plus de contenu. »

« Le risque de voir l’Holocauste se reproduire est toujours là », a-t-elle averti. « Je vois deux facteurs importants : la montée de la haine et la réaction de la société. Lorsque j’évoque en public la montée de l’antisémitisme dans les années 30, on me demande souvent pourquoi personne ne s’était élevé contre cela. On en est là, aujourd’hui. Et on ne peut plus être indifférent. C’est pourquoi nous avons publié une communication en novembre, lors d’un pic d’antisémitisme et de haine, pour appeler les gens à être vigilants. »

Elle a regretté que, depuis le début de la guerre, « l’Observatoire européen de la haine en ligne, mis en place par l’UE, a enregistré une hausse de 30 % des discours de haine sur les réseaux sociaux ». Elle explique que « les niveaux sont plus élevés en français, russe, slovaque et espagnol ».

Elle dénonce aussi l’antisémitisme sur les campus en Europe. « Nous ne voyons aucune action contre l’antisémitisme au niveau des plus grandes universités européennes et cela m’effraye, car l’éducation devrait être à l’avant-garde de cette lutte », a-t-elle dit. « Des étudiants juifs me disent qu’ils ne se sentent plus en sécurité et qu’ils veulent arrêter leurs études. »

Elle regrette aussi que « les plateformes internet ont accumulé trop de pouvoir sans prendre leur responsabilité, elles sont devenues un espace de propagation du crime ». Contre la haine en ligne, elle appelle en particulier à lutter contre la désinformation.

L’antisémitisme a connu une forte hausse en Occident depuis les attaques du Hamas du 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.