Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Washington appelle Abbas à renforcer la présence sécuritaire de l’AP en Cisjordanie

La proposition de Blinken prévoit la création d'équipes palestiniennes qui opéreraient à Jénine et Naplouse, où les raids de Tsahal suscitent une opposition de plus en plus violente

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Les forces de sécurité palestiniennes affrontent des palestiniens suite à un raid d'arrestation contre des militants de la ville à Naplouse, en Cisjordanie, le 20 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Nasser Nasser)
Les forces de sécurité palestiniennes affrontent des palestiniens suite à un raid d'arrestation contre des militants de la ville à Naplouse, en Cisjordanie, le 20 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Nasser Nasser)

L’administration Biden fait pression sur Ramallah pour que soit adopté un plan visant à renforcer la présence sécuritaire de l’Autorité palestinienne (AP) dans le nord de la Cisjordanie, où les combats entre les forces israéliennes et les groupes armés locaux sont de plus en plus meurtriers.

La proposition a été évoquée par le secrétaire d’État américain Antony Blinken lors de sa rencontre avec le président de l’AP Mahmoud Abbas à Ramallah mardi, ont déclaré deux responsables américains et palestiniens, confirmant une information d’Axios.

Ces derniers mois, l’AP a vu son contrôle sur des pans de plus en plus importants de la Cisjordanie se déliter, notamment dans les villes du nord de la Cisjordanie comme Jénine et Naplouse. Israël affirme qu’en conséquence, il a été contraint d’envoyer ses propres troupes dans ces zones – qui, selon les accords d’Oslo, sont censées être sous le contrôle total de l’AP – pour procéder à des arrestations de personnes soupçonnées d’atteinte à la sécurité.

Dans le passé, des raids similaires ont pu être menés par l’AP, qui a maintenu une coopération en matière de sécurité avec les forces de défense israéliennes jusqu’à la semaine dernière.

A LIRE : Meïr Ben-Shabbat: « Pourquoi Israël va à Jénine ? Parce que l’AP ne fait pas son travail. »

De nombreux raids israéliens ont déclenché des affrontements de plus en plus violents avec des Palestiniens armés frustrés par les incursions israéliennes et la volonté de l’AP de coopérer.

Selon un haut fonctionnaire israélien, certains membres des forces de sécurité de l’AP ont commencé à vendre des munitions et des armes à des combattants dans toute la Cisjordanie afin de gagner leur vie au regard de la précarité financière de Ramallah.

Illustration : Des hommes armés palestiniens tirant sur les forces israéliennes lors d’un raid à Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, le 13 mai 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Le plan prévoit la création d’équipes d’intervention de la police civile de l’AP à Jénine et à Naplouse afin de rétablir le contrôle de l’AP dans la région. Il chercherait à réduire les frictions entre la police de l’AP et les civils palestiniens en déployant la police civile pour opérer et procéder aux arrestations au lieu des forces paramilitaires habituellement utilisées, selon une source familière avec le sujet.

Si Abbas n’a pas donné de réponse définitive à Blinken concernant la proposition, les responsables de l’AP ont répondu froidement jusqu’à présent, déplorant le fait qu’elle ne comprenne pas l’engagement d’Israël à cesser les raids dans la zone A de la Cisjordanie contrôlée par l’AP, a déclaré un responsable palestinien.

Le responsable a ajouté que le recrutement d’une telle force serait également difficile dans un contexte de frustration croissante du public à l’égard de l’AP. Israël, quant à lui, soutient le plan américain, selon Axios.

Des Palestiniens affrontent les forces de sécurité israéliennes dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, le 28 septembre 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Abbas a déclaré la semaine dernière que l’AP mettait fin à la coordination de la sécurité avec Israël en réponse à un raid de Tsahal dans le camp de réfugiés de Jénine qui a fait neuf morts palestiniens, l’opération la plus meurtrière depuis des années.

Huit morts étaient des membres des groupes terroristes du Jihad islamique et du Hamas, mais une femme de 61 ans a également été tuée et une douzaine d’autres civils ont été blessés, selon le ministère de la Santé de l’AP.

Dimanche, le chef de l’AP a semblé revenir sur le gel, en déclarant au directeur de la CIA, Bill Burns, que les liens de sécurité n’avaient été que partiellement coupés et que le partage des renseignements s’était poursuivi parallèlement à l’arrestation par l’AP de suspects de terrorisme, a déclaré au Times of Israel un fonctionnaire au fait de la question.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (R) et le secrétaire d’État américain Antony Blinken se serrent la main après leur rencontre dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 31 janvier 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/Pool/AFP)

Le raid anti-terroriste de Jénine et l’attentat terroriste palestinien perpétré le lendemain devant une synagogue de Jérusalem-Est, qui a fait sept morts israéliens, dont un adolescent de 14 ans, ont fini par modifier les priorités de Blinken pour son voyage dans la région, qui s’est achevé mardi. En réponse au paroxysme de la violence, le secrétaire d’État a placé le rétablissement du calme entre Israéliens et Palestiniens en tête de son programme, selon un haut fonctionnaire américain.

Le plan visant à renforcer la présence sécuritaire de l’AP dans le nord de la Cisjordanie a été élaboré par le coordinateur américain de la sécurité à Jérusalem, Mike Fenzel, l’année dernière, ont indiqué les responsables américains et palestiniens.

Les membres des forces spéciales de la police palestiniennes au cours d’une compétition annuelle accueillie par le Centre de formation aux opérations spéciales du roi Abdallah (KASOTC), à Amman, en Jordanie, le 19 avril 2015 (Crédit : AP Photo/Raad Adayleh)

Au cours de sa visite dans la région, Blinken a également réitéré l’opposition des États-Unis à l’expansion des implantations israéliennes, à la légalisation des avant-postes illégaux, aux démarches en faveur de l’annexion de la Cisjordanie, aux démolitions de maisons, aux expulsions, à la violence des résidents d’implantations et aux perturbations du statu quo sur le mont du Temple de Jérusalem, et que l’administration prendrait des mesures si ces actions se poursuivaient.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.