Yifat Shasha-Biton s’engage, notamment, à rouvrir les théâtres
Rechercher

Yifat Shasha-Biton s’engage, notamment, à rouvrir les théâtres

La chef de la commission Corona avertit que sans un plan pour autoriser les spectacles, Israël "ne sera pas en mesure de ressusciter" le secteur de la culture

Des artistes de rue lors d'une manifestation réclamant plus de soutien financier de la part du gouvernement israélien sur la place Habima de Tel Aviv, le 20 mai 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des artistes de rue lors d'une manifestation réclamant plus de soutien financier de la part du gouvernement israélien sur la place Habima de Tel Aviv, le 20 mai 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Les députés ont indiqué lundi qu’ils allaient prendre des mesures pour garantir l’accès du public aux événements culturels, y compris dans certains lieux couverts, dans un avenir proche, ce qui semble marquer une nouvelle querelle entre le gouvernement et une commission de la Knesset qui a déjà annulé plusieurs décrets du gouvernement.

La députée Yifat Shasha-Biton, la présidente de la commission Corona, qui a récemment tenu tête au Premier ministre Benjamin Netanyahu en annulant plusieurs restrictions imposées par le gouvernement, a assuré lundi qu’elle veillerait à ce que les grands théâtres et les petites salles puissent rouvrir avant la fin de l’été.

« Nous voulons des plans qui permettront des événements à la fois en intérieur et en extérieur, mais surtout en plein air », a-t-elle déclaré lors d’une réunion de sa commission. « L’hiver approche à grands pas et nous ne pourrons pas ressusciter l’industrie [culturelle]. C’est important pour notre résilience nationale ».

« Nous sommes ici pour trouver la meilleure façon d’ouvrir le secteur de la culture. Nous allons parler du ‘comment’ plutôt que du ‘si' », a-t-elle ajouté.

Les événements culturels, les salles événementielles, les bars et les boîtes de nuit sont actuellement fermés jusqu’à nouvel ordre. Tous les rassemblements sont limités à 10 personnes à l’intérieur et 20 personnes à l’extérieur.

Ces commentaires ont été formulés lors d’une réunion au cours de laquelle des responsables de salles, des artistes et d’autres se sont plaints de la fermeture de ces lieux. Les responsables des institutions culturelles ont averti que sans un plan pour permettre aux représentations d’avoir lieu, elles risquent de s’effondrer et de ne jamais rouvrir.

« Je vous informe sans équivoque que si vous ne décidez pas d’un plan clair pour l’ouverture immédiate des salles, nous ouvrirons nous-mêmes », a averti l’actrice Dalia Simko lors de la réunion. « Nous avons de petites salles et un public assoiffé. Les gens en ont marre de rester à la maison ».

Yifat Shasha-Biton, membre de la Knesset, à la commission de l’éducation, de la culture et des sports, le 15 juillet 2019. (Hadas Parush/Flash90)

Le directeur adjoint du ministère de la Santé, Itamar Grotto, qui participait également à la réunion, a rapporté qu’il y avait une tendance de « stabilité relative dans les taux d’infection » ces derniers jours, ce qui pourrait constituer « une opportunité de changement ».

« Le ministère de la Santé essaie de voir comment nous pouvons aider ces endroits », a-t-il dit, notant que son ministère était en train de préparer un « paquet global unique qui sera plus clair pour le public ».

Il a indiqué que ces recommandations, qui incluraient l’autorisation d’événements culturels, seraient prêtes mardi soir.

L’industrie de la culture a été particulièrement touchée par les réglementations gouvernementales destinées à endiguer la propagation du virus, les événements étant fortement restreints depuis le début de l’épidémie. Beaucoup de ceux qui travaillent dans cette industrie sont des travailleurs indépendants et ont moins accès aux avantages sociaux que les salariés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...