Rechercher

Zelensky « outré » par le manque de soutien en matière de défense israélienne

Le dirigeant ukrainien s'est plaint du refus de Jérusalem de fournir des systèmes de défense aérienne à son pays, indiquant que ses dirigeants ont été malhonnêtes

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'exprimant lors de la Clinton Global Initiative, à New York, le 20 septembre 2022. (Crédit : AP/Julia Nikhinson)
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'exprimant lors de la Clinton Global Initiative, à New York, le 20 septembre 2022. (Crédit : AP/Julia Nikhinson)

Le président ukrainien Vlodomyr Zelensky s’est plaint dans une interview vendredi qu’Israël n’a « rien » donné à son pays pour l’aider à se défendre, indiquant que ses dirigeants avaient été peu sincères en rejetant ses demandes de lui fournir des systèmes de défense aérienne.

« Israël ne nous a rien donné. Rien, nada », a déclaré Zelensky à la chaîne française TV5Monde. « Je comprends qu’ils sont dans une situation délicate avec la Syrie, et la Russie. »

Bien que le pays ait envoyé de l’aide humanitaire à l’Ukraine, Israël a rejeté à plusieurs reprises les demandes de Kiev d’armes défensives, en particulier les systèmes de défense antimissile qui pourraient être utilisés pour repousser les frappes aériennes russes, tout en exprimant sa sympathie face à la situation critique du pays.

Ce refus est considéré comme une tentative de Jérusalem de maintenir ses liens avec Moscou, en raison du contrôle russe de l’espace aérien syrien, où l’armée de l’air israélienne a effectué des centaines de sorties contre des livraisons d’armes iraniennes présumées et afin d’empêcher les groupes soutenus par Téhéran de prendre pied.

La Russie a largement fermé les yeux sur les frappes aériennes israéliennes, bien que les liens entre Jérusalem et Moscou aient souffert de la condamnation par Israël de l’invasion de son voisin.

Cependant, Zelensky, qui a déclaré avoir parlé au Premier ministre Yair Lapid et à son prédécesseur Naftali Bennett au sujet des fournitures de défense aérienne, a indiqué qu’on lui avait dit que la raison du refus était qu’Israël avait besoin des batteries pour sa propre protection.

« Je comprends qu’ils aient besoin de défendre leur territoire, mais j’ai ensuite reçu des informations de mes services de renseignement selon lesquelles Israël fournit [des défenses aériennes] à d’autres pays. Ils peuvent vendre et exporter ! C’est pourquoi je suis outré. »

Israël garde sous silence le nombre de batteries du Dôme de fer qu’il possède et les lieux où elles sont déployées, mais il a fourni deux de ces systèmes aux États-Unis, qui ont contribué à financer leur développement, et des informations ont récemment fait état d’un accord pour vendre des batteries à Chypre.

Ces dernières années, des informations ont fait état de projets de vente du système à d’autres pays, dont les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite et l’Azerbaïdjan. Ces informations n’ont été ni confirmées ni démenties par Israël.

Le système de défense antimissile à courte portée a intercepté des milliers de roquettes tirées par des terroristes de Gaza, sauvant ainsi des centaines de vies et redéfinissant la stratégie de défense d’Israël.

Vendredi, Reuters a rapporté qu’Israël avait vendu un autre système de défense aérienne, le SPYDER de Rafael, aux Émirats arabes unis.

Un missile du système de défense aérienne israélien du Dôme de Fer est lancé dans la ville de Sderot, dans le sud du pays, le 6 août 2022. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Israël affirme avoir soutenu l’Ukraine en envoyant plus de 100 tonnes d’aide humanitaire et en installant un hôpital de campagne dans l’ouest de l’Ukraine pendant six semaines au début de la guerre. Il a également expédié 2 000 casques et 500 gilets pare-balles qui, selon le ministère de la Défense, devaient être remis aux secouristes et aux organisations civiles.

Au début du mois, le site jumeau hébreu du Times of Israel, Zman Yisrael, a rapporté qu’un entrepreneur israélien de la défense fournissait des systèmes anti-drones à l’armée ukrainienne en passant par la Pologne.

Le président ukrainien, qui est Juif, s’est dit surpris dans l’interview avec la chaîne française de la position d’Israël, compte tenu des liens entre les deux pays.

« Vous savez qu’il y a beaucoup de gens en Ukraine d’origine juive, et il y a beaucoup d’Ukrainiens en Israël. Comment est-il possible d’avoir cette attitude ? J’ai suis outré », a-t-il déclaré.

Des pompiers ukrainiens travaillant sur des bâtiments fortement endommagés après la dernière attaque à la roquette russe dans le centre de Kharkiv, en Ukraine, le 6 septembre 2022. (Crédit : AP/Andrii Marienko)

Zelensky et d’autres responsables ukrainiens n’ont cessé de presser Israël sur cette question depuis l’invasion russe du 24 février.

« Alors que la Russie massacre nos citoyens, le gouvernement israélien reste dans sa zone de confort, se gardant de fournir à l’Ukraine l’aide défensive minimale », a déclaré l’ambassadeur d’Ukraine en Israël, Yevgen Korniychuk, lors d’une conférence de presse, à Tel Aviv, en juin.

En mars, Zelensky a évoqué le Dôme de Fer lors d’un discours à la Knesset.

« Tout le monde sait que vos systèmes de défense antimissile sont les meilleurs », a-t-il déclaré par visioconférence. « Vous pouvez aider notre peuple, sauver la vie des Ukrainiens. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...