Rechercher

Israël envoie pour la première fois gilets pare-balles et casques en Ukraine

Signe d'un changement de la politique israélienne sur l'invasion russe après une tentative initiale de rester neutre, l'équipement défensif ira à des organisations civiles

Des casques et des gilets pare-balles sont expédiés en Ukraine, 19 mai 2022 (Crédit : Ministère de la Défense)
Des casques et des gilets pare-balles sont expédiés en Ukraine, 19 mai 2022 (Crédit : Ministère de la Défense)

Nouveau signe du changement de sa position sur l’invasion russe en Ukraine, Israël a envoyé mercredi à l’Ukraine des casques et des gilets pare-balles qui, selon le ministère de la Défense, seront remis aux équipes de secours et aux organisations civiles.

Dans un communiqué, le ministère a déclaré qu’il envoyait 2 000 casques et 500 gilets pare-balles – les premiers envoyés par l’État juif depuis le début de l’invasion russe.

Depuis que la Russie a envahi l’Ukraine le 24 février, Jérusalem tente de préserver ses liens avec Moscou et a jusqu’à récemment refusé d’envoyer du matériel défensif en Ukraine. Elle a en revanche envoyé une centaine de tonnes d’aide humanitaire et établi un hôpital de campagne en Ukraine occidentale pendant six semaines.

La tentative de maintenir une position neutre semble avoir quelque peu changé au cours des dernières semaines. Le mois dernier, Jérusalem a accepté d’envoyer des casques et des gilets pare-balles aux secouristes en Ukraine et a explicitement accusé la Russie de crimes de guerre suite à la découverte des atrocités commises dans plusieurs villes du pays.

Les liens entre Israël et la Russie se sont encore effilochés après que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Lavrov, a affirmé qu’Adolf Hitler était d’origine juive, dans une tentative de défendre l’invasion de l’Ukraine par Moscou en la présentant comme une initiative visant à « dénazifier » un pays dont le président, Volodymyr Zelensky, est juif.

Bien que le bureau du Premier ministre ait déclaré par la suite que le président russe Vladimir Poutine avait présenté ses excuses au Premier ministre Naftali Bennett pour ces commentaires, le Kremlin n’a jamais confirmé que des excuses aient été présentées.

Un habitant porte une pelle pour dégager les décombres de sa maison endommagée lors d’un bombardement à Kharkiv, en Ukraine, le 16 mai 2022. (Crédit : Bernat Armangue/AP)

Au début du mois, des informations ont été diffusées selon lesquelles les responsables israéliens allaient vraisemblablement approuver l’envoi d’une aide militaire à l’Ukraine, mais à un niveau symbolique, et ce, toujours dans l’espoir de maintenir intactes les relations du pays avec la Russie ; cependant, aucune annonce n’a été faite à ce sujet.

Selon un responsable diplomatique, Israël ne compte pas envoyer d’armes offensives ou de technologies défensives avancées, telles que le système antimissile du Dôme de Fer, mais cherche à identifier des équipements qui peuvent être donnés sans déclencher de crise avec Moscou.

Zelensky et d’autres responsables ukrainiens ont spécifiquement mentionné le Dôme de Fer en tête de leur liste de souhaits en matière d’équipements défensifs israéliens.

« Tout le monde sait que vos systèmes de défense antimissile sont les meilleurs », avait-il déclaré à la Knesset en mars. « Vous pouvez certainement aider notre peuple, sauver la vie d’Ukrainiens, de Juifs ukrainiens. »

 Des soldats ukrainiens se tiennent sur leur véhicule blindé de transport de troupes, pendant l’invasion russe de l’Ukraine, non loin de la ligne de front avec les troupes russes, dans le district d’Izyum, dans la région de Kharkiv, le 18 avril 2022,. (Crédit : Anatolii Stepanov/AFP)

L’envoi d’armes défensives marquerait un changement radical dans l’approche israélienne de la guerre, même si cela resterait bien en deçà des chars, canons, avions et munitions envoyés par les Européens et les Américains.

Cette décision serait motivée à la fois par la pression des États-Unis et d’autres alliés occidentaux, qui souhaitent qu’Israël accompagne ses condamnations par des actes, et par la crainte que la réticence d’Israël à soutenir plus complètement l’Ukraine ne nuise aux exportations de défense si d’autres pays venaient à craindre que Jérusalem ne leur réserve le même traitement en cas de besoin.

Les exportations israéliennes de produits de défense ont atteint un niveau record de 11,3 milliards de dollars en 2021, selon les chiffres du ministère de la Défense publiés le mois dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...