Le ministre italien de l’Intérieur Angelino Alfano a ordonné mardi l’expulsion immédiate d’un imam marocain qui avait invoqué fin juillet Allah pour qu’il « tue tous les juifs, jusqu’au dernier ».

Alfano « a ordonné l’expulsion du citoyen marocain Raoudi Albdelbar pour graves troubles à l’ordre public et danger pour la sécurité nationale et pour discrimination pour des motifs religieux », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Selon le Middle East Media Research Institute (MEMRI), qui a mis sur son site internet le 29 juillet une vidéo d’un sermon de Raoudi Albdelbar, imam de la mosquée de San Donà di Piave, une localité proche de Venise, ce dernier avait alors demandé à Allah d’exterminer tous les juifs.

« Oh Allah, attire sur eux ce qui nous rendrait heureux. Oh Allah, compte-les un par un et tue les jusqu’au dernier. Ne ménage par un seul d’entre eux », a dit l’imam, selon une traduction en anglais du sermon réalisée par MEMRI.

« Il est inacceptable de prononcer des sermons d’une claire teneur antisémite, contenant des incitations explicites à la violence et à la haine religieuse », a poursuivi le ministère de l’Intérieur dans son communiqué, au moment même où Israël a suspendu pour 72 heures son intervention militaire à Gaza qui a débuté il y a quatre semaines.

« Que ma décision serve d’avertissement à tous ceux qui pensent qu’il est possible de prêcher la haine en Italie », a mis en garde M. Alfano dans le communiqué, soulignant avoir pris cette décision après une enquête approfondie de la police antiterroriste effectuée en collaboration avec le parquet de Venise.

Dans la foulée de l’expulsion de l’imam, un député du parti régionaliste et anti-immigrés de la Ligue du Nord a demandé la fermeture pure et simple de la mosquée de San Donà di Piave et « un moratoire sur l’ouverture de nouvelles mosquées dans le pays ».