1,3 milliard $ de gaz naturel attribué à 2 nouvelles centrales électriques israéliennes
Rechercher

1,3 milliard $ de gaz naturel attribué à 2 nouvelles centrales électriques israéliennes

Léviathan signe son premier accord de fourniture de gaz avec des compagnies israéliennes et turques ; Edeltech devrait contrôler 10 % de la capacité des centrales israéliennes

La centrale d'Eshkol, la première en Israël à produire de l'électricité à partir du gaz naturel. Illustration. (Crédit : Tsafrir Abayov/Flash90)
La centrale d'Eshkol, la première en Israël à produire de l'électricité à partir du gaz naturel. Illustration. (Crédit : Tsafrir Abayov/Flash90)

Le consortium qui développe le champ de gaz naturel off-shore massif d’Israël, Léviathan, a signé son premier accord de fourniture de gaz avec deux compagnies privées pour un montant de 1,3 milliard de dollars.

Le groupe Edeltech et son partenaire turc, Zorlu Enerji, ont acheté 6 milliards de mètres cubes de gaz, qui seront fournis sur une période de 18 ans, pour construire deux nouvelles centrales électriques en Israël, a-t-il été annoncé dimanche.

Le gaz sera utilisé pour alimenter la centrale Tamar, qui doit être construit près de l’usine Haïfa Chemicals à Mishor Rotem, dans le désert du Néguev, pour un coût estimé à 250 millions de dollars. Solad Energy, affectée à un site près de l’usine CHS à Ashdod, sera construite pour environ 125 millions de dollars.

Edeltech, le plus grand producteur privé d’énergie israélien, propriété de la famille Edelsburg, s’est déjà associé avec Zorlu Enerji pour construire la centrale Dorad Energy à Ashkelon, aux côtés des centrales Ashdod Energy et Ramat Negev Energy.

Ensemble, les cinq centrales électriques devraient répondre à 10 % de la demande électrique de l’économie israélienne, a annoncé dimanche le Globes.

« Nous continuons à travailler avec tous nos moyens pour faire progresser le développement du réservoir Léviathan et pour apporter le gaz à l’économie israélienne et à son industrie, a déclaré le président de Delek Drilling, Yossi Abu. Cet accord est un signe avant-coureur, et nous comptons continuer à promouvoir des contrats de vente avec des clients en Israël, en Jordanie, en Egypte et en Turquie », est-il cité dans le Globes.

La quantité exacte de gaz achetée par Edeltech et son partenaire turc sera ajustée selon la taille finale des centrales que ses partenaires construiront et le prix sera indexé au coût de la production déterminé par l’autorité israélienne de régulation du marché électrique.

Le champ de gaz Léviathan, contrôlé par le groupe israélien Delek et la compagnie texane Noble Energy, contiendrait 623 milliards de mètres cubes de gaz naturel et devrait transformer le pays en puissance énergétique régionale.

Le gouvernement a signé un accord en décembre pour permettre au consortium de commencer à extraire le gaz du champ Léviathan, après des mois de manifestations et de débats.

Alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé que l’accord ouvrait la voie à des centaines de milliards de shekels pour entrer dans les caisses de l’Etat, les critiques craignent que la régulation ne favorisent les entreprises sur les consommateurs israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...