Rechercher

2 habitants de Jérusalem-Est inculpés pour avoir fourni l’arme qui a tué Noa Lazar

Rajib et Allahaliya sont accusés de diverses infractions liées aux armes ; les procureurs ont demandé qu'ils soient maintenus en détention jusqu'à la fin de la procédure judiciaire

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Udai Tamimi ouvrant le feu sur un poste de contrôle près de l'implantation de Maale Adumim, en Cisjordanie, le 19 octobre 2022. (Autorisation)
Udai Tamimi ouvrant le feu sur un poste de contrôle près de l'implantation de Maale Adumim, en Cisjordanie, le 19 octobre 2022. (Autorisation)

Les procureurs ont déposé lundi des actes d’accusation contre deux habitants de Jérusalem-Est. Ils sont mis en cause pour avoir fourni une arme au terroriste palestinien qui avait tué une soldate israélienne à un poste de contrôle, le mois dernier.

Selon l’acte d’accusation, Udai Tamimi avait initialement acheté l’arme et deux chargeurs à une connaissance, Nader Abu Rajib, un homme âgé de 29 ans.

Tamimi avait ensuite donné l’arme à une autre connaissance, Ammar Allahaliya, 25 ans, pour la mettre en sécurité, avant de venir la récupérer pour l’utiliser dans l’attaque mortelle du 8 octobre.

Tamimi est accusé d’avoir tué la sergente Noa Lazar, 18 ans, et d’avoir grièvement blessé un agent de sécurité à un poste de contrôle situé à proximité du camp de réfugiés de Shuafat, à Jérusalem-Est. Il avait fui la scène et il avait été abattu lors d’une autre attaque, 11 jours plus tard.

Abu Rajib et Allahaliya sont accusés de diverses infractions liées aux armes. Les procureurs ont demandé qu’ils soient maintenus en détention jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...