35 ans de réclusion pour plusieurs responsables d’attentats à la bombe antisémites
Rechercher

35 ans de réclusion pour plusieurs responsables d’attentats à la bombe antisémites

Anthony Graziano et Aakash Dalal ont été incarcérés pour des attaques perpétrées en 2011 et 2012 sur des synagogues et la maison d'un rabbin

NEW YORK – Deux hommes originaires du New Jersey ont été reconnus coupables dans l’attaque à la bombe perpétrée sur des synagogues du nord du New Jersey en 2011 et 2012 et ont été condamnés à 35 ans de prison.

Anthony Graziano et Aakash Dalal ont été inculpés lors d’un réquisitoire contenant une liste de 30 chefs d’accusation en 2013, suite à des incidents liés à un incendie criminel et d’autres faits survenus de décembre 2011 à janvier 2012 dans les villes du comté de Bergen, Paramus, Rutherford, Maywood et Hackensack, selon NorthJersey.com, qui a signalé leur condamnation vendredi.

Aakash Dalal de Lodi a été condamné en novembre dernier pour avoir vandalisé et attaqué à la bombe des synagogues et la maison d’un rabbin en 2012. Il a été reconnu coupable par un tribunal du comté de Bergen sur 16 autres chefs d’accusation, y compris un complot pour commettre un incendie volontaire, une tentative d’incendie volontaire, une intimidation, la possession d’une arme et la possession d’un engin explosif.

Dalal, un ancien étudiant de l’Université Rutgers, a été arrêté en mars 2012. L’accusé a été identifié comme étant le cerveau des attaques mais n’aurait apparemment pas réellement participé à leur déroulement.

Graziano, son ancien camarade de classe du secondaire, a également été reconnu coupable de terrorisme et de 19 autres chefs d’accusation en mai 2016 pour les attaques.

Les deux accusés, âgés d’une vingtaine d’années, ont été condamnés ensemble car ils sont complices, selon la déclaration de Brian Sinclair, un procureur adjoint du district de Bergen, faite à NorthJersey.com.

« Ils ont vu le monde avec les mêmes yeux. Ils ont vu les Juifs non pas comme des gens, mais comme des reptiles et des sous humains », a déclaré Sinclair. « Ils étaient partenaires dans la haine, l’intimidation et la criminalité ».

Lors d’une de ces attaques, les cocktails Molotov jetés à la Congrégation Beth El à Rutherford ont mis le feu à une chambre dans la résidence de la synagogue où vivait la famille du rabbin. Le rabbin, Nosson Schuman, a été blessé. Il vivait dans la résidence avec sa femme, ses cinq enfants et ses parents, qui dormaient à l’époque.

Dans deux autres synagogues, des épithètes antisémites ont été peintes par pulvérisation par Graziano, y compris des croix gammées et « les Juifs ont fait le 11 septembre ». Graziano aurait été effrayé lors de l’une de ces attaques par une présence policière accrue.

Les hommes ont également été accusés d’une attaque à la bombe incendiaire visant la synagogue K’hal Adath Jeshurun ​​en janvier 2012 à Paramus et de la tentative d’incendie criminel quatre jours plus tard du Centre communautaire juif de Paramus. Sans compter les tentatives d’infractions et d’intimidation visant les lieux de culte Beth Israël dans Maywood et de Beth El à Hackensack.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...