Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

35 M de $ pour une start-up israélienne spécialisée dans la détection de fuite d’eau

Wint a développé un compteur d'eau utilisant l'IA pour détecter et arrêter les fuites, désormais co- financé par Insight Partners et le fonds EU pour les technologies climatiques

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

La technologie de détection des fuites d'eau exploitée par un système de données intelligent développée par la start-up israélienne Wint. (Autorisation)
La technologie de détection des fuites d'eau exploitée par un système de données intelligent développée par la start-up israélienne Wint. (Autorisation)

Wint, une start-up israélienne qui développe une technologie de détection des fuites utilisant l’intelligence artificielle (IA) pour prévenir les dégâts des eaux, a annoncé jeudi avoir obtenu un financement de 35 millions de dollars de la part d’investisseurs, notamment Inven Capital, un fonds européen de technologie climatique, et Insight Partners, une société de capital-investissement basée à New York.

L’investisseur asiatique Taronga Ventures, spécialisé dans les technologies immobilières, ainsi que d’autres investisseurs axés sur les technologies de la construction, ont également participé au tour de table de la série C, offrant à Wint un accès stratégique à de nouveaux marchés, a déclaré la société située à Rosh Haayin dans un communiqué. À ce jour, la start-up a levé un total de 60 millions de dollars.

Créé en 2018 par le PDG Alon Geva et Yaron Dycian, chef du produit et de la stratégie, le système de données intelligentes de Wint utilise l’IA pour détecter et arrêter les fuites d’eau en temps réel, afin de prévenir les dommages causés par l’eau sur les chantiers de construction, dans les bâtiments commerciaux et les immeubles résidentiels.

Le compteur d’eau intelligent de Wint est placé dans les systèmes de canalisation et, grâce à l’apprentissage automatique, il surveille et analyse l’utilisation de l’eau et les schémas d’écoulement pour détecter une rupture de canalisation ou une fuite.

Le compteur d’eau intelligent communique avec le cloud via un système cellulaire qui envoie des alertes en temps réel sur les anomalies aux chefs de chantier, aux propriétaires d’immeubles ou aux gestionnaires immobiliers sur une application pour traiter les fuites. Simultanément, il coupe automatiquement l’arrivée d’eau jusqu’à ce que les réparations soient effectuées. Le système de données intelligentes fournit également des analyses détaillées, des rapports et des informations sur la surveillance du débit et de la consommation d’eau afin d’utiliser l’eau de manière plus efficace et de réaliser des économies.

Parmi les clients et utilisateurs des compteurs d’eau intelligents de Wint figurent l’Empire State Building, Suffolk Construction, Brasfield and Gorrie, Microsoft, HP, PepsiCo, Azrieli Group et l’Institut Weizmann.

Wint a déclaré que le financement de ce tour de table sera utilisé pour étendre sa présence mondiale sur les marchés clés des États-Unis, du Royaume-Uni, d’Israël et de l’Union européenne. « Le financement reflète le besoin urgent des solutions de Wint dans le monde entier, car les entrepreneurs, les propriétaires, les locataires et les assureurs recherchent des solutions pour atténuer les dégâts et le coût des fuites d’eau », a déclaré la start-up, qui a également des bureaux à New York et à Londres.

« Nous sommes ravis de clôturer ce tour de table à un moment où la pénurie d’eau – et le dérèglement climatique – devient l’un des plus grands défis de l’humanité, sans compter que les coûts des dégâts causés par les fuites d’eau dans les bâtiments atteignent des niveaux intolérables », a déclaré Geva.

Ce financement intervient également alors que l’impact croissant du dérèglement climatique sur le stress hydrique mondial augmente l’urgence de solutions de gestion de l’eau qui réduisent le gaspillage de l’eau et les émissions de carbone qui y sont associées.

Les populations urbaines sont déjà confrontées à des problèmes de pénurie d’eau, tandis que les sécheresses extrêmes et prolongées endommagent également les écosystèmes, avec des conséquences désastreuses pour les espèces végétales et animales.

Selon un récent rapport des Nations unies, le nombre de citadins confrontés à une pénurie d’eau devrait presque doubler d’ici 2050, passant de 930 millions en 2016 à 2,4 milliards. En conséquence, d’ici à 2050, 66 % des grandes entreprises mondiales devraient avoir au moins un actif menacé par le dérèglement climatique, le risque le plus important étant lié au stress hydrique et aux incendies de forêt, selon un rapport de S&P Global.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.