42 soldats et civils tués depuis Yom HaZikaron 2019, portant le total à 23 816
Rechercher

42 soldats et civils tués depuis Yom HaZikaron 2019, portant le total à 23 816

33 anciens combattants handicapés sont également décédés en raison de blessures subies pendant leur service, selon les chiffres officiels publiés avant le jour du Souvenir

Vue du cimetière militaire et du Mémorial national du mont Herzl à Jérusalem, le 20 avril 2020. (Yonatan Sindel / Flash90)
Vue du cimetière militaire et du Mémorial national du mont Herzl à Jérusalem, le 20 avril 2020. (Yonatan Sindel / Flash90)

Quarante-deux soldats et civils ont été tués depuis le précédent jour du Souvenir (Yom HaZikaron), et le nombre total de victimes de guerre israéliennes s’élève désormais à 23 816, selon des chiffres publiés vendredi par le ministère de la Défense.

Depuis le dernier Yom HaZikaron, 75 nouveaux noms ont été ajoutés à la liste de ceux tombés en défendant le pays depuis 1860.

Quarante-deux d’entre eux étaient des soldats, des officiers de police et des civils, et 33 étaient des vétérans handicapés décédés en raison de complications résultant de blessures subies pendant leur service.

Les chiffres incluent tous les soldats et policiers décédés pendant leur service au cours de l’année écoulée, ou à la suite d’accidents, de suicides ou de maladies.

Des soldats israéliens participent à une cérémonie officielle lors de Yom HaZikaron au cimetière du cimetière Nahalat Yitshak, à Tel Aviv, le 8 mai 2019. (Tomer Neuberg / FLASH90)

Le Jour du Souvenir commencera mardi soir, alors qu’une sirène d’une minute retentira à travers le pays, qui lutte actuellement contre la pandémie de coronavirus.

A LIRE : En amont de Yom HaZikaron, une journée au cimetière militaire du mont Herzl

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...