500 soldats des commandos israéliens participent à un exercice à Chypre
Rechercher

500 soldats des commandos israéliens participent à un exercice à Chypre

100 soldats chypriotes ont également participé à cet exercice sans précédent ; les Turcs et l'opposition chypriote s'y étaient opposés

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des centaines de soldats israéliens se sont entrainés au combat en plein territoire ennemi, dans la nation insulaire de Chypre au cours de la semaine passée, organisant un exercice de guerre à grande échelle sur un sol étranger – une première pour la brigade des Commandos de l’armée, selon son officier qui supervise les opérations.

Les près de 500 soldats israéliens qui ont participé viennent principalement de la brigade des Commandos, également connue sous le nom de Brigade Oz, qui a été créée à la fin de l’année 2015 afin de rassembler une grande partie des unités d’élite militaire sous un même toit.

L’armée de l’air israélienne a également envoyé des avions et des hélicoptères pour l’exercice, et des représentants d’une poignée d’autres unités de l’armée israélienne ont participé à l’exercice.

L’exercice, qui a duré une semaine, a été une simulation générale de guerre pour tester les capacités des commandos dans diverses situations, selon le chef des opérations de la Brigade du Commando, qui, pour des raisons de sécurité, n’est désigné que par son initiale H.

Le commandant de la brigade des Commandos de l'armée israélienne, le colonel David Zini, avec un officier chypriote lors d'un exercice à Chypre, en juin 2017. (Crédit : unité des porte-parole de l'armée israélienne)
Le commandant de la brigade des Commandos de l’armée israélienne, le colonel David Zini, avec un officier chypriote lors d’un exercice à Chypre, en juin 2017. (Crédit : unité des porte-parole de l’armée israélienne)

C’était le sixième exercice des unités de la brigade des Commandos, mais l’exercice de Chypre était le premier à se dérouler dans un autre pays, a précisé H. au Times of Israël par téléphone, alors qu’il était dans un taxi en route vers l’aéroport de Chypre.

Les membres de l'unité d'élite Egoz participant à un exercice à Chypre, en juin 2017. (Crédit : unité des porte-parole de l'armée israélienne)
Les membres de l’unité d’élite Egoz participant à un exercice à Chypre, en juin 2017. (Crédit : unité des porte-parole de l’armée israélienne)

Environ 100 commandos chypriotes ont également participé à l’exercice conjoint.

Les membres de l'unité d'élite Egoz participant à un exercice à Chypre, en juin 2017. (Crédit : unité des porte-parole de l'armée israélienne)
Les membres de l’unité d’élite Egoz participant à un exercice à Chypre, en juin 2017. (Crédit : unité des porte-parole de l’armée israélienne)

Les troupes israéliennes et chypriotes se sont entraînées à la guerre urbaine, aux combats au sol et souterrain, aux combats dans les broussailles denses, dans les zones montagneuses, ainsi qu’à des exercices aériens, des exercices héliportés, pendant la journée et la nuit.

Les membres de l'unité d'élite Egoz participant à un exercice à Chypre, en juin 2017. (Crédit : unité des porte-parole de l'armée israélienne)
Les membres de l’unité d’élite Egoz participant à un exercice à Chypre, en juin 2017. (Crédit : unité des porte-parole de l’armée israélienne)

Alors que H. et d’autres responsables israéliens ont parlé de l’exercice avec enthousiasme, selon les médias chypriotes, l’exercice a dérangé la Turquie, qui occupe le nord de Chypre, et le parti d’opposition du pays, qui affirme que la coopération militaire avec Israël est « dangereuse pour Chypre et pour la paix dans la région ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...