6 Israéliens tués ou blessés à l’étranger reconnus victimes du terrorisme
Rechercher

6 Israéliens tués ou blessés à l’étranger reconnus victimes du terrorisme

La loi a été amendée pour que les familles des personnes tuées ou blessées dans des attentats à l’étranger puissent obtenir des indemnités

Reuven Rivlin lors d'une visite de condoléances à la famille de Lian Zaher Nasser, une Israélienne tuée lors d'une attaque terroriste pendant le Nouvel An à Istanbul, le 5 janvier 2016 (Crédit : Mark Neyman / GPO)
Reuven Rivlin lors d'une visite de condoléances à la famille de Lian Zaher Nasser, une Israélienne tuée lors d'une attaque terroriste pendant le Nouvel An à Istanbul, le 5 janvier 2016 (Crédit : Mark Neyman / GPO)

Le ministère de la Défense a reconnu six Israéliens tués ou blessés lors d’attaques terroristes à l’étranger en tant que victime du terrorisme grâce à l’amendement d’une loi qui a récemment été approuvé par une commission de la Knesset.

Les victimes sont Shmuel Benalal, tué au Mali en novembre 2015, Chaim Winternitz et Mendy Farkash, blessés à Bruxelles en mars 2016, Dalia Elyakim, tuée à Berlin en décembre 2016 et son mari Rami qui a été blessé pendant la même attaque, et Lian Zaher Nasser, tuée en janvier 2017 à Istanbul.

Les victimes israéliennes qui sont mortes ou blessées lors d’attaques terroristes, soit en Israël, soit à l’étranger, sont considérées comme des « victimes des hostilités » par l’État, en vertu d’une loi de 1970. Les blessés bénéficient d’avantages spéciaux de l’administration fiscale israélienne et de la sécurité sociale du pays, tout comme les familles de ceux qui sont tués. Mais les attaques terroristes doivent viser spécifiquement les Israéliens pour que les victimes puissent bénéficier des avantages.

Grâce à l’amendement approuvé le 21 mars, la loi s’appliquera aux personnes blessées ou tuées à l’extérieur du territoire israélien pendant des attaques terroristes, si le groupe responsable de l’attentat affirme que l’un de ses objectifs est de nuire à Israël, aux citoyens d’Israël ou aux Juifs, même si cet attentat en particulier n’était pas destiné à toucher des Israéliens ou des Juifs.

La modification de la loi s’applique rétroactivement à ceux qui ont été blessés ou tués depuis le 1er avril 2012.

Shmuel Benalal a été tué dans une attaque terroriste du Mali le vendredi 20 novembre 2015 (Crédit : Autorisation)
Shmuel Benalal a été tué dans une attaque terroriste du Mali le vendredi 20 novembre 2015 (Crédit : Autorisation)

Benalal avait 60 ans lorsque l’attaque qui a tué 27 personnes a eu lieu le 20 novembre 2015, au Mali. Des terroristes ont pris d’assaut le Radisson Blu Hotel de Bamako et ont assiégé l’hôtel de luxe pendant neuf heures. Treize ressortissants étrangers ont été tués, dont plusieurs Russes, trois Chinois, deux Belges, un Américain et un Sénégalais.

Les beaux-frères ultra-orthodoxes Winternitz et Farkash attendaient d’embarquer à bord d’un avion à Bruxelles le 22 mars 2016, lorsqu’ils ont été blessés lors de la double attaque qui a tué 32 personnes et en a blessé 340 à l’aéroport de Bruxelles et dans une station de métro de la capitale belge.

Dalia Elyakim, de Herzliya, a été l’une des 12 personnes tuées le 19 décembre 2016 lorsqu’un terroriste présumé de l’Etat islamique a fauché des passants sur le marché de Noël de Berlin avec un camion. Son mari a été blessé dans l’attentat.

Dalia et Rami Elyakim, couple israélien victime de l'attentat du marché de Noël de Berlin, le 19 décembre 2016. Rami a été grièvement blessé et Dalia est morte. (Crédit : Facebook)
Dalia et Rami Elyakim, couple israélien victime de l’attentat du marché de Noël de Berlin, le 19 décembre 2016. Rami a été grièvement blessé et Dalia est morte. (Crédit : Facebook)

Nasser, âgée de 19 ans, de la ville arabe israélienne de Tira, a été tué lors d’une fusillade le 7 décembre 2016 dans la discothèque Reina à Istanbul. Au total, 39 personnes, dont de nombreux étrangers, ont été tuées dans cette attaque.

Lian Zaher Nasser de Tira, assassinée lors d'un attentat à l'arme à feu perpétré dans une boîte de nuit d'Istanbul le 1er janvier 2017 (Autorisation)
Lian Zaher Nasser de Tira, assassinée lors d’un attentat à l’arme à feu perpétré dans une boîte de nuit d’Istanbul le 1er janvier 2017 (Autorisation)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...