7 stars de la NFL sur 11 participeront à un voyage en Israël
Rechercher

7 stars de la NFL sur 11 participeront à un voyage en Israël

Michael Bennett a été le premier à se retirer de ce voyage en Israël, en disant qu’il ne voulait pas être "instrumentalisé". Le ministre du Tourisme avait déclaré être sûr que les joueurs deviendraient des "ambassadeurs de bonne volonté d’Israël "

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan, à droite, et le ministre du Tourisme ,  Yariv Levin à leur arrivée à la réunion hebdomadaire de cabinet à Jérusalem, le 26 mai 2015 (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/Flash90)
Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan, à droite, et le ministre du Tourisme , Yariv Levin à leur arrivée à la réunion hebdomadaire de cabinet à Jérusalem, le 26 mai 2015 (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/Flash90)

Ils sont dorénavant sept joueurs de la Ligue nationale de Football (NFL) – sur onze au départ – à participer à un voyage post-Super Bowl en Israël, à la suite d’une série de défections amorcée par l’ailier défensif de l’équipe du Seahawks, Michael Bennett, qui s’est retiré parce que, a-t-il dit, il a le sentiment d’être « instrumentalisé » par le gouvernement israélien.

L’équipe d’origine de onze athlètes comprenait les joueurs Cliff Avril et Michael Bennett des Seahawks de Seattle, le petit frère de Bennett et joueur au sein de l’équipe des Patriots de Nouvelle Angleterre Martellus Bennett, Delanie Walker des Titans du Tenessee, Michael Kendricks, joueur au sein de la formation Eagles de Philadelphie.

Mais aussi Cameronn Jordan, des Saints de la Nouvelle Orléans, Kenny Stills, des Dauphins de Miami, Calais Campbell, des Cardinals de l’Arizona, Carlos Hyde, des 49ers de San Francisco, Dan Williams, des Raiders d’Oakland, et Justin Forsett, joueur au sein de l’équipe des Broncos de Denver.

Le commentateur de football de l’ESPN et ancien linebacker de la NFL Kirk Morrison devait également participer au séjour.

Le voyage a été programmé par le ministère des Affaires stratégiques en coopération avec le ministre du Tourisme et l’association américaine ‘Voices in Israel’, initiative de la Conférence des organisations juives américaines majeures, un groupe non-partisan.

Mais Bennett s’est retiré de la liste des invités après avoir lu les commentaires faits par le ministre des Affaires stratégiques Gilad Erdan et le ministre du Tourisme Yariv Levin sur le voyage dans un communiqué de presse.

Dans un communiqué publié par le ministre du Tourisme le soir du Super-Bowl LI, le 5 février, Erdan avait exprimé l’espoir que cette visite offre aux joueurs l’occasion de voir une « image équilibrée d’Israël, à l’opposé des fausses campagnes d’incitation qui sont menées contre Israël dans le monde entier ».

Pour faire face aux tentatives visant à déligitimer l’état juif ainsi qu’aux campagnes menées par le mouvement BDS (Boycott, Divestment and Sanction) contre Israël, une partie de la lutte passe par « l’accueil [dans le pays] de personnes influentes et de faiseurs d’opinion de classe internationale dans différents secteurs, notamment le sport », avait alors expliqué Erdan.

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan, à droite, et le ministre du Tourisme ,  Yariv Levin à leur arrivée à la réunion hebdomadaire de cabinet à Jérusalem, le 26 mai 2015 (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL/FLASH90)
Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan, à droite, et le ministre du Tourisme , Yariv Levin à leur arrivée à la réunion hebdomadaire de cabinet à Jérusalem, le 26 mai 2015 (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL/FLASH90)

Le ministre du Tourisme avait partagé ce sentiment : « Les stars du football sont une source d’inspiration pour tous les citoyens américains », avait-il dit.

« Et je suis sûr que, après les expériences que les joueurs vivront en Israël, une fois qu’ils auront découvert les sites touristiques uniques et l’atmosphère particulière qui règne ici, ils deviendront des ambassadeurs de bonne volonté pour Israël », avait ajouté Levin.

Bennett a tout d’abord tweeté une photo de Martin Luther King Jr., disant : « Je ne vais pas en Israël ». Puis il l’a fait suivre d’une longue lettre publiée dans la soirée de vendredi expliquant ses motivations.

« J’étais très excité à l’idée de voir cette partie remarquable et historique du monde de mes propres yeux », a-t-il écrit.

« Je n’étais pas conscient avant d’avoir lu cet article consacré à notre voyage dans le Times of Israël que mon séjour était organisé par le gouvernement israélien qui attendait de moi, selon les termes d’un responsable gouvernemental, que je devienne une ‘personnalité influente’ et un ‘faiseur d’opinion’, qui deviendrait un ‘ambassadeur de bonne volonté’ pour Israël”.

« Je ne serais pas instrumentalisé d’une telle façon », a ajouté Bennett.

« Lorsque j’irai en Israël – et je prévois de le faire – je n’irai pas seulement voir Israël mais aussi la Cisjordanie et Gaza. Comme ça, je pourrai voir comment les Palestiniens, qui depuis des milliers d’années disent que cette terre est la leur, vivent leur vie », a-t-il ajouté.

Après la publication de la lettre, Kenny Stills, receveur éloigné des Dauphins de Miami, a retweeté les propos de Bennett, disant : « Je n’aurais pas pu mieux le dire. C’est pareil pour moi ! »

Le frère de Bennett, Martellus, de l’équipe des Patriots de Nouvelle Angleterre, aurait également renoncé au voyage.

Samedi, le joueur des Broncos de Denver, Forsett, a partagé la lettre de Bennett avec un post disant : « Pour ceux qui se posent la question, je ne ferai pas partie de ce voyage en Israël ».

Il a plus tard indiqué que lui et son épouse avaient décidé de ne pas participer au voyage il y a déjà quelques semaines en raison de la prochaine naissance de leur enfant.

Le couple aurait-il participé au voyage si la naissance d’un bébé n’était pas prévue ? Le joueur a répondu « Je ne suis vraiment pas informé sur ce qu’il se passe là-bas en ce moment. Je tente de voir quels sont les événements en cours en Israël. Ainsi je pourrais prendre une décision informée ».

Malgré les défections, le voyage était toujours prévu dimanche dans la soirée.

Au programme, des arrêts à l’hôpital Rambam de Haïfa, la visite du musée de l’Holocauste Yad Vashem de Jérusalem et une rencontre avec des représentants des Black Hebrews à Dimona.

Des agents locaux spécialisés dans les relations publiques ont indiqué que les joueurs ont pu renoncer à ce voyage en raison de pressions venant du mouvement BDS (Boycott Divestment Sanctions).

Une lettre ouverte signée par des groupes pro-palestiniens, des activistes et des partisans célèbres comme Harry Belafonte, Danny Glover et Alice Walker avait vivement recommandé aux joueurs de renoncer à ce séjour.

« Ces voyages qui attirent des célébrités en Israël font partie d’une campagne de la ‘marque Israël’ plus large pour aider le gouvernement israélien à normaliser et à effacer son déni continu des droits des Palestiniens », disait la lettre.

Martellus Bennett des Patriots de Nouvelle Angleterre durant un entraînement en amont Super Bowl LI le 1er février 2017 à Houston, au Texas. (Crédit Bob Levey/Getty Images/AFP)
Martellus Bennett des Patriots de Nouvelle Angleterre durant un entraînement en amont Super Bowl LI le 1er février 2017 à Houston, au Texas. (Crédit Bob Levey/Getty Images/AFP)

Steve Leibowitz, président et fondateur de la Ligue de Football américain en Israël, a expliqué pour sa part qu’il y a eu d’autres erreurs commises dans le communiqué de presse de Levin et d’Erdan et qui ont été susceptibles de gêner les joueurs.

Parmi ces erreurs, la promesse que les athlètes participeraient en Israël à un match d’exhibition, a-t-il indiqué. Le communiqué de presse affirmait : « Les joueurs disputeront également un match d’exhibition dans la soirée du samedi 18 février », ajoutant : « Les fans sont invités ! »

« Ils ne sont pas autorisés à jouer un match ici », a dit Leibowitz. « Personne ne leur a demandé de le faire ».

Leibowitz a indiqué qu’il avait été contacté par les responsables du gouvernement israélien qui lui avaient demandé d’accueillir les joueurs, à Jérusalem spécifiquement, le 18 février dans la soirée.

Le propriétaire de l'équipe des Patriots de Nouvelle Angleterre Robert Kraft avec à la main le Trophée   Vince Lombardi  durant le Superbowl au NRG Stadium , le 5 février 2017 à Houston, au Texas (Crédit :  Tom Pennington/Getty Images/AFP)
Le propriétaire de l’équipe des Patriots de Nouvelle Angleterre Robert Kraft avec à la main le Trophée Vince Lombardi durant le Superbowl au NRG Stadium , le 5 février 2017 à Houston, au Texas (Crédit : Tom Pennington/Getty Images/AFP)

Leibowitz a répondu qu’il serait ravi d’accueillir les sportifs de la NFL alors que deux rencontres se disputeront ce soir-là dans la région de Jérusalem, notamment un match éliminatoire au Kraft Stadium de Jérusalem — le terrain de football en plein air créé par le propriétaire des Patriots de Nouvelle Angleterre, Robert Kraft.

Lorsque le communiqué de presse des deux ministres a été envoyé, qui évoque un match d’exhibition le même soir, les 2 000 joueurs formant son association ont contacté Leibowitz, réclamant plus de détails sur le match prévu.

« Alors nous avons préféré démentir l’information et dire au ministère qu’il n’y aurait pas de match d’exhibition », a expliqué Leibowitz. « Et on m’a dit que la Conférence n’avait pas vu le communiqué de presse au préalable ».

Irwin Katsof, qui dirige le groupe ‘American’s Voices’ en Israël’, n’a pas voulu commenter les défections survenues dans le cadre du prochain voyage de la NFL.

Des acteurs en visite en Israël avec l'association  ' America’s Voices in Israel', dont des membres du casting de ‘Scandal’  (Autorisation  AVI)
Des acteurs en visite en Israël avec l’association ‘ America’s Voices in Israel’, dont des membres du casting de ‘Scandal’ (Autorisation AVI)

Le groupe organise plusieurs voyages par an, à destination de célébrités, d’acteurs et de faiseurs d’opinion en Israël. Objectif : Leur faire découvrir les aspects positifs du pays, de ses sites et de son histoire.

Le voyage des athlètes de la NFL devrait durer une semaine, avec d’autres arrêts prévus à Tel Aviv et à Haïfa. Ils découvriront également la mer Morte et les sites chrétiens de Galilée.

Leibowitz a mentionné que, l’année dernière, il avait accueilli 19 sportifs honorés par le Hall of Fame du football professionnel et qui avaient été invités par Kraft, propriétaire des Patriots de Nouvelle Angleterre.

Des professionnels du football issus du Hall of Fame lors d'un voyage en Israël organisé par le propriétaire des Patriots de Nouvelle Angleterrer Robert Kraft  (Crédit : Ben Sales/JTA)
Des professionnels du football issus du Hall of Fame lors d’un voyage en Israël organisé par le propriétaire des Patriots de Nouvelle Angleterre Robert Kraft (Crédit : Ben Sales/JTA)

L’une des organisations les plus récemment fondées permettant à des célébrités de visiter Israël est dirigée par le joueur de NBA Omri Casspi, des Kings de Sacramento. Ce dernier a fait venir à deux occasions des basketteurs en Israël avec pour objectif de rectifier, selon lui, « l’image controversée d’Israël telle qu’elle est propagée par les médias américains », des propos repris par le New Yorker.

Casspi a posté cette photo de lui (troisième à gauche) avec la légende  ‘#family’ durant un voyage en Israël avec des joueurs de basket (Autorisation Omri Casspi Instagram)
Casspi a posté cette photo de lui (troisième à gauche) avec la légende ‘#family’ durant un voyage en Israël avec des joueurs de basket (Autorisation Omri Casspi Instagram)

Ce voyage avait été financé partiellement par l’un des soutiens de Benjamin Netanyahu Sheldon Adelson, qui avait également prêté aux joueurs de basket son jet privé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...