Abbas interrompt sa visite en Chine en raison de la crise du mont du Temple
Rechercher

Abbas interrompt sa visite en Chine en raison de la crise du mont du Temple

Le président de l'AP retourne à Ramallah pour convoquer les dirigeants palestiniens, suite aux manifestations qui ont lieu sur le lieu saint

Mahmoud Abbas, à gauche, président de l'Autorité palestinienne, avec le président chinois Xi Jinping à Pékin, le 18 juillet 2017. (Crédit : Mark Schiefelbein/Pool/AFP)
Mahmoud Abbas, à gauche, président de l'Autorité palestinienne, avec le président chinois Xi Jinping à Pékin, le 18 juillet 2017. (Crédit : Mark Schiefelbein/Pool/AFP)

Le président de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, a annoncé mercredi qu’il abrégeait son voyage en Chine suite à l’escalade et aux tensions entre les fidèles musulmans et la police israélienne, déclenchées par de nouvelles mesures de sécurité imposées sur le mont du Temple.

Selon l’agence de presse officielle de l’AP Wafa, Abbas reviendrait à Ramallah pour présider plusieurs réunions urgentes avec des dirigeants palestiniens, suite aux manifestations qui ont lieu sur le lieu saint.

Des responsables palestiniens ont dénoncé la présence de détecteurs de métaux placés aux entrées du mont du mont du Temple, suite à un attentat mortel vendredi dernier. Ce changement intervient alors qu’un statu quo fragile prévalait jusqu’à présent sur le site.

Israël a nié que les mesures de sécurité renforcées puissent signifier un changement quant aux règles de longue date qui régissaient jusqu’ici le site, et a déclaré que des mesures de sécurité améliorées étaient néanmoins nécessaires, après que trois hommes armés arabes israéliens soient sortis du complexe pour abattre deux policiers en service, juste à l’extérieur.

Fidèles musulmans devant la porte des Lions, à l'entrée du mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 19 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Fidèles musulmans devant la porte des Lions, à l’entrée du mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 19 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le porte-parole d’Abbas, Nabil Abu Rudeineh, a déclaré à Wafa que le chef de l’AP était également en contact avec des dirigeants arabes et mondiaux dans le but d’éviter une escalade de la situation.

Abbas est arrivé lundi à Beijing pour rencontrer le président chinois Xi Jinping. C’est sa quatrième visite d’état dans le pays.

Au cours de leur réunion mardi, Xi a réaffirmé le soutien de la Chine à une solution à deux états, avec un état palestinien indépendant et souverain, délimité par les frontières de 1967 et avec Jérusalem Est comme capitale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...