Rechercher

Après une arrestation, les efforts s’intensifient pour retrouver Moshe Klinerman

La police passe au peigne fin la zone près du Mont Meron où Moshe Klinerman, 16 ans, a été vu pour la dernière fois en mars ; "Nous avons peur de trop espérer", dit sa mère

Les forces de sécurité israéliennes et des volontaires recherchent Moshe Klinerman, un adolescent de 16 ans disparu depuis trois mois dans la région de Meron, près de Safed, le 22 juin 2022. (Crédit : David Cohen/Flash90)
Les forces de sécurité israéliennes et des volontaires recherchent Moshe Klinerman, un adolescent de 16 ans disparu depuis trois mois dans la région de Meron, près de Safed, le 22 juin 2022. (Crédit : David Cohen/Flash90)

La police a entamé des recherches mercredi dans une zone proche du Mont Meron, un jour après avoir annoncé l’arrestation d’un suspect dans l’affaire de la disparition de l’adolescent ultra-orthodoxe qui s’était rendu dans la région avec des amis au mois de mars.

Les détails de l’affaire sont soumis à un embargo et les chefs d’accusation du suspect n’ont pas été précisés. Le tribunal de première instance de Jérusalem a prolongé la garde à vue du suspect de quatre jours.

Moshe Klinerman, 16 ans, étudiant à la Yeshiva, a été vu pour la dernière fois le 25 mars lorsqu’il a quitté son domicile dans la colonie de Modiin Illit avec quelques amis pour faire un voyage dans le nord d’Israël.

Ses parents pensent depuis le début que leur fils a été kidnappé.

La mère du jeune homme, Giti Klinerman, a déclaré à la radio 103FM que la famille avait reçu un message indiquant « qu’un élément nouveau avait surgi dans l’affaire, mais rien de plus ».

« Il n’y a toujours pas de preuve, et en ce qui me concerne, je ne sais rien », a-t-elle déclaré mercredi. « Ils nous ont dit ce qui s’est passé ces deux derniers jours, et les développements, c’est sans importance car il n’y a toujours rien de concret. »

« Cela ne fait que nous mettre davantage sous pression et faire battre le cœur plus vite, il y a toujours des espoirs et des déceptions. Nous avons peur de trop espérer, de crainte d’être déçus », a-t-elle ajouté.

Avraham Moshe Klinerman (Crédit : Autorisation)

S’adressant au site d’information Walla la semaine dernière, Klinerman a accusé la police israélienne de ne pas en faire assez.

« C’est un échec [de la police israélienne]. Elle aurait dû agir il y a trois mois », a-t-elle déclaré, faisant référence à la récente décision de créer une unité spéciale.

« Au début, tout ce qu’ils faisaient, c’était de parler, il n’y avait pratiquement aucune action. Quelques mesures ont été prises, mais elles étaient minimes. C’était une blague, juste pour qu’ils puissent cocher une case et rien de plus », a-t-elle accusé.

Le tribunal de première instance de Jérusalem a émis lundi une ordonnance interdisant la publication de tout détail de l’enquête de police en cours, ainsi que l’identité du suspect.

Klinerman et ses amis sont arrivés à la tombe du rabbin Shimon bar Yochai sur le Mont Meron, où Klinerman aurait demandé à s’isoler et aurait dit à ses amis de continuer leur voyage sans lui. Il n’a pas été revu depuis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...