Rechercher

Arrestation d’un homme de Jérusalem-Est pour avoir planifié d’attaquer le tramway

Selon la police, le suspect, membre d'un groupe terroriste non spécifié, aurait lancé une bombe artisanale sur un policier il y a un an

Une photo illustrative du tramway de Jérusalem passant par Shuafat. (Crédit: Kobi Gideon/Flash90)
Une photo illustrative du tramway de Jérusalem passant par Shuafat. (Crédit: Kobi Gideon/Flash90)

Un homme âgé de 25 ans originaire de Jérusalem-Est a été arrêté pour avoir à priori planifié d’attaquer des tramway à Jérusalem, a annoncé la police jeudi.

Dans un communiqué, la police et le service de sécurité du Shin Bet ont déclaré que l’homme prévoyait de lancer des feux d’artifice sur le tramway de la ville, ainsi que d’apporter des feux d’artifice dans l’enceinte du Mont du Temple déjà sous tensions, afin de les utiliser lors d’éventuels affrontements violents avec les forces de sécurité.

Il est décrit comme un membre d’une organisation terroriste, sans que celle-ci ne soit spécifiée.

L’enquête a également révélé que le suspect avait participé à la fabrication d’explosifs et lancé une bombe artisanale sur la police l’année dernière.

La police a déclaré qu’un acte d’accusation était attendu dès la fin de l’enquête.

Les émeutiers palestiniens utilisent régulièrement des feux d’artifice et des pétards lors d’affrontements avec la police à Jérusalem-Est, pointant les charges explosives sur des bâtiments ou sur des personnes, et utilisant les bruits forts et les flashs lumineux pour tenter de désorienter les soldats israéliens.

Le mois dernier, de nombreuses émeutes ont eu lieu sur le Mont du Temple, faisant monter les tensions dans la ville, et qui ne sont pas encore totalement retombées.

Mercredi, la police a annoncé que les policiers de Jérusalem et d’autres régions du pays étaient placés en état d’alerte avant la marche nationaliste prévue dimanche dans la Vieille Ville.

Les autorités craignent une répétition des violences entourant la « Marche du drapeau de Yom Yeroushalayim, qui attire généralement des milliers de nationalistes qui se rendent au Mur occidental en traversant le quartier musulman de la Vieille Ville pour marquer l’anniversaire de l’unification de la ville en 1967.

L’année dernière, le Hamas a tiré des roquettes sur Jérusalem pendant le défilé, déclenchant 11 jours de guerre, et les groupes terroristes gazaouis ont menacé de repasser à l’action en réponse aux « provocations ».

Quelque 3 000 policiers surveilleront le défilé, tandis que des milliers d’autres seront déployés autour de la ville et dans de nombreux autres endroits du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...