Arrêtée avec des enfants dans le coffre, elle prétend qu’ils sont en quarantaine
Rechercher

Arrêtée avec des enfants dans le coffre, elle prétend qu’ils sont en quarantaine

La police des frontières leur donne 15 000 NIS d'amende car tous devaient s’isoler une semaine après être rentrés de Turquie, or les véhicules ne sont pas un lieu de quarantaine

Une femme est arrêtée alors qu’elle conduisait avec deux de ses enfants dans le coffre à Jérusalem le 10 août 2021. (Police israélienne / Capture d'écran)
Une femme est arrêtée alors qu’elle conduisait avec deux de ses enfants dans le coffre à Jérusalem le 10 août 2021. (Police israélienne / Capture d'écran)

Deux enfants ont été découverts par la police dans le coffre d’un véhicule en mouvement la nuit dernière.

Le raisonnement de leur mère est simple : ils étaient ainsi en quarantaine.

La famille, récemment revenue de Turquie, a été arrêtée dans le quartier de Pisgat Zeev à Jérusalem-Est, et les enfants de 5 et 10 ans ont été découverts dans le coffre, a indiqué la police israélienne.

Dans une vidéo diffusée par la police, on peut voir des gardes-frontières demander à une femme d’ouvrir son coffre, et deux enfants en sont sortis.

La famille a été condamnée à une amende de 15 000 shekels pour avoir violé leur quarantaine, car la mère et les deux enfants devaient rester en quarantaine pendant une semaine après leur retour de Turquie. Un véhicule n’est pas considéré comme un endroit où l’on peut se mettre en quarantaine, même dans le coffre.

À partir du 16 août, les Israéliens ne pourront revenir que de 10 pays sans avoir à se mettre en quarantaine, et seules trois de ces destinations acceptent les touristes israéliens.

Les nouvelles directives du ministère de la Santé séparent les pays en trois catégories : les pays jaunes à faible taux de COVID, dont les arrivants ne doivent s’isoler que pendant 24 heures ou jusqu’à réception d’un résultat de test négatif ; les pays oranges avec un taux de COVID plus élevé, au retour desquels tous les arrivants devront s’isoler pendant une semaine ; et les pays rouges, dans lesquels les voyages sont totalement interdits, à moins qu’un individu n’ait reçu une autorisation spéciale de la Commission des exemptions du gouvernement.

Voici la liste des pays classés jaunes à partir du 16 août : Autriche, Australie, Hong Kong, Hongrie, Taïwan, Moldavie, Nouvelle-Zélande, Chine, Singapour et République tchèque.

Cependant, seuls trois de ces pays – l’Autriche, la République tchèque et la Moldavie – autorisent actuellement l’entrée des touristes israéliens ; certains peuvent les autoriser dans certaines circonstances avec des conditions restrictives.

Et voici la liste des pays rouges : le Brésil, la Géorgie, le Mexique, l’Espagne et la Turquie.

Tous les autres pays – dont le Royaume-Uni et l’Afrique du Sud, qui figuraient sur la liste des interdictions de voyager – seront désormais classés orange.

Les arrivants israéliens non-vaccinés ou guéris de la Covid, au retour de tous les pays, doivent tous entrer en quarantaine pendant une semaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...