Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Les incendies dans le nord du pays sont maîtrisés, selon les pompiers

Un navire marchand attaqué en mer Rouge, au large du Yémen ; une trentaine de sites terroristes frappés à Gaza mardi, dit l’armée

Les sapeurs-pompiers luttent contre un incendie déclenché par les roquettes du Hezbollah dans le nord d'Israël, le 12 juin 2024. (Crédit : Service des incendies et des secours)
Les sapeurs-pompiers luttent contre un incendie déclenché par les roquettes du Hezbollah dans le nord d'Israël, le 12 juin 2024. (Crédit : Service des incendies et des secours)

Les Houthis affirment avoir pris pour cible des sites à Ashdod et Haïfa en Israël, ainsi qu’un navire en mer Rouge

Les Houthis du Yémen ont pris pour cible le « navire Tutor » en mer Rouge, a déclaré le porte-parole militaire du groupe terroriste allié à l’Iran, Yahya Saree, dans un discours télévisé.

Le navire a été touché et risque de couler, affirme Saree.

Les Houthis affirment également avoir mené une opération militaire conjointe avec la Résistance islamique en Irak visant des sites à Ashdod et Haïfa en Israël, sans toutefois fournir plus de détails.

Furieux d’avoir été exclu de l’évaluation de la sécurité, Ben Gvir dit à Netanyahu qu’il « ne peut plus se cacher » derrière Gantz

Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir dirigeant une réunion de la faction Otzma Yehudit, à la Knesset, à Jérusalem, le 5 février 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir dirigeant une réunion de la faction Otzma Yehudit, à la Knesset, à Jérusalem, le 5 février 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, reproche au Premier ministre Benjamin Netanyahu de ne pas avoir été invité à l’évaluation de la sécurité qui s’est tenue ce soir, après que plus de 200 roquettes ont été tirées par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah sur le nord d’Israël.

Dans un message publié sur X, le ministre ultra-nationaliste dénonce la « pratique obscène » de Netanyahu consistant à l’exclure des évaluations de sécurité, et prévient qu’il n’y aura « plus d’excuses ».

« Vous êtes le Premier ministre et vous ne pouvez même plus vous cacher derrière [Benny] Gantz et [Gadi] Eisenkot », ajoute-t-il, faisant référence aux membres du parti HaMahane HaMamlahti qui sont retournés dans l’opposition en début de semaine et qu’il a accusés d’être à l’origine de son exclusion du cabinet de guerre.

Ben Gvir a appelé à maintes reprises Israël à envahir le sud du Liban et à lancer une attaque de grande envergure contre le Hezbollah, après plus de huit mois d’affrontements quasi quotidiens le long de la frontière septentrionale d’Israël.

Les alertes à la roquette ne dissuadent pas les milliers de vacanciers de se rendre au lac de Tibériade

La famille Cohen d'Ashkelon regardant le coucher de soleil, sur le rivage de Gofra, au bord du lac de Tibériade, le 12 juin 2024. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)
La famille Cohen d'Ashkelon regardant le coucher de soleil, sur le rivage de Gofra, au bord du lac de Tibériade, le 12 juin 2024. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)

Alors que le soleil se couche sur le lac de Tibériade, Kobi Cohen prépare le dîner pour ses deux filles et les autres membres de sa famille qui sont assis sur des chaises de camping au bord de l’eau.

Les Cohen se préparent à passer leur troisième nuit sur la plage de Gofra, sur la rive orientale du lac, dans le nord d’Israël, comme des milliers de familles qui ne sont pas découragées par le fait que, pour la première fois depuis des mois, des roquettes en provenance du Liban semblent avoir pris pour cible des lieux situés au bord du lac.

« Nous sommes originaires d’Ashkelon et mon service de réserve se trouve en Haute Galilée, nous ne sommes donc pas si facilement ébranlés », explique Cohen, 39 ans, au Times of Israel, à la fin de Shavouot, la première grande fête de l’été, au cours de laquelle les stations balnéaires du lac sont généralement pleines à craquer.

Plusieurs vacanciers affirment que certaines plages populaires semblent accueillir de nombreux touristes malgré les alertes à la roquette. Cependant, la situation éloigne certains campeurs, évitant ainsi les conditions de forte affluence que l’on rencontre souvent à Shavouot.

Tibériade est l’un des endroits où les sirènes avertissant de l’arrivée de roquettes ont retenti mercredi, à la suite d’un barrage de plus de 160 roquettes tirées depuis le Liban. Cette recrudescence des tirs de roquettes en direction d’Israël fait suite à la mort d’un élément de haut rang du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, Taleb Sami Abdallah, et de trois autres terroristes, lors d’une frappe israélienne ciblée au Liban.

« Nous ne sommes pas inquiets et nous ne changeons pas nos habitudes », déclare à Ynet Doron Bichler, PDG du village de vacances Eden, situé au bord du lac. « Nous avons entendu les détonations et vu les interceptions, et c’est tout », ajoute-t-il.

L’Autorité du Kinneret, qui représente de nombreuses communautés locales, affirme qu’elle n’émet aucune nouvelle règle ou directive de sécurité.

Tsahal : Un missile intercepteur a été lancé sur une « cible aérienne suspecte » près de Kiryat Shmona

Un missile intercepteur a été lancé sur une « cible aérienne suspecte » au-dessus de la région de Kiryat Shmona il y a peu de temps, indique l’armée israélienne.

Tsahal déclare que cet incident est clos, sans préciser si le drone suspect a été abattu.

Au cours de l’attaque, des sirènes ont retenti en raison de la crainte de chutes d’éclats d’obus.

Netanyahu procède à une évaluation de la sécurité après les salves de roquettes sur le nord et la « réponse négative » du Hamas à l’accord

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprimant lors d'une conférence de presse à l’hôpital Sheba, à Ramat Gan, le 8 juin 2024. (Crédit : Tomer Appelbaum/POOL/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprimant lors d'une conférence de presse à l’hôpital Sheba, à Ramat Gan, le 8 juin 2024. (Crédit : Tomer Appelbaum/POOL/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu organise ce soir une évaluation de la sécurité « compte tenu de l’évolution de la situation dans le nord et de la réponse négative du [groupe terroriste palestinien du] Hamas concernant la libération des otages », indique son bureau.

Le Hezbollah a tiré quelque 215 roquettes sur le nord d’Israël aujourd’hui, après que l’armée israélienne a abattu un haut commandant du groupe terroriste chiite libanais.

Deux « cibles aériennes suspectes » tirées depuis le Liban abattues au-dessus du mont Hermon

Deux « cibles aériennes suspectes » lancées depuis le Liban ont été interceptées par la défense aérienne et des avions de combat au-dessus de la région du mont Hermon, a rapporté l’armée.

Un incendie s’est déclaré à la suite de chutes d’obus dans la zone.

Un autre missile intercepteur a été lancé sur les cibles depuis la zone de Safed, mais il a explosé au-dessus de la ville, déclenchant un autre incendie, a indiqué l’armée israélienne.

L’armée israélienne affirme que l’incident fait l’objet d’une enquête plus approfondie.

2 « cibles aériennes suspectes » tirées depuis le Liban abattues au-dessus du mont Hermon

Deux « cibles aériennes suspectes » lancées depuis le Liban ont été interceptées par les défenses aériennes et les avions de chasse au-dessus de la région du mont Hermon, indique l’armée israélienne.

La chute d’éclats d’obus a déclenché un incendie dans la région.

Un autre missile d’interception a été lancé sur les cibles depuis la région de Safed, mais il a explosé au-dessus de la ville, déclenchant un autre incendie, ajoute Tsahal.

L’armée déclare que cette affaire fait l’objet d’une enquête plus approfondie.

Halevi a rencontré des généraux de haut rang de pays arabes à Bahreïn lundi – média

Le chef d'état-major de l'armée israélienne Herzi Halevi lors d'un événement pour les soldats exceptionnels dans le cadre des célébrations du 76e Jour de l'Indépendance d'Israël, à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 14 mai 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le chef d'état-major de l'armée israélienne Herzi Halevi lors d'un événement pour les soldats exceptionnels dans le cadre des célébrations du 76e Jour de l'Indépendance d'Israël, à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 14 mai 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, Herzl Halevi, a rencontré des généraux de haut rang de plusieurs pays arabes à Manama, au Bahreïn, sous les auspices du Commandement central des États-Unis (CENTCOM), rapporte Axios, citant deux sources au fait de cette rencontre discrète.

Halevi a rencontré les plus hauts responsables militaires du Bahreïn, des Émirats arabes unis, de l’Arabie saoudite, de la Jordanie et de l’Égypte à Manama lundi, selon Axios, dans le cadre de la coopération militaire en cours avec les voisins d’Israël.

Le général américain Michel « Erik » Kurilla, commandant du CENTCOM, a participé à la réunion, précise l’article.

Tsahal et le CENTCOM ont refusé de commenter l’article.

Deux interceptions au-dessus de Safed ; aucune sirène n’a été activée

Deux interceptions peuvent être vues au-dessus de la ville de Safed, dans le nord du pays, sur des images et des vidéos circulant sur les réseaux sociaux.

Aucune sirène avertissant de l’arrivée de roquettes ou de drones n’a été activée avant l’incident.

Pour les familles d’otages la réponse du Hamas à la proposition d’accord est « indissociable du processus de négociation »

Le Forum des familles des otages et disparus déclare dans un communiqué que la réponse du groupe terroriste palestinien du Hamas à la proposition israélienne d’accord pour la libération des otages est une « partie indissociable du processus de négociation ».

Le forum salue les déclarations du secrétaire d’État américain Antony Blinken selon lesquelles il est possible de combler le fossé qui sépare les deux parties.

« Toutes les parties doivent immédiatement poursuivre les négociations de manière intense afin de combler les brèches restantes. Le Forum des familles exige qu’Israël envoie ses équipes de négociation pour trouver toute possibilité d’aller de l’avant », a-t-il déclaré, ajoutant que tout retard nuira aux efforts visant à ramener les captifs chez eux.

Les incendies dans le nord du pays sont maîtrisés, selon les pompiers

Les pompiers ont maîtrisé les incendies déclenchés par les roquettes du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah tirées sur le nord d’Israël, ont indiqué les pompiers et les services de secours.

Les équipes travaillent toujours à l’extinction des incendies dans la forêt de Birya et dans les communautés de Kadita, Ein Zeitim et Zivon.

Tsahal : Le Hezbollah a lancé au moins 215 roquettes du Liban vers le nord aujourd’hui

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a tiré au moins 215 roquettes depuis le Liban sur le nord d’Israël aujourd’hui, indique l’armée israélienne.

La dernière attaque a été menée contre la communauté de Shlomi, dans le nord du pays, et une roquette a touché une zone ouverte, sans faire de blessés.

Tsahal : Des frappes aériennes visent des sites du Hezbollah au sud-Liban après une salve de roquettes

L’armée israélienne a indiqué qu’elle avait terminé il y a peu une vague de frappes aériennes contre des cibles du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans le sud du Liban.

Les cibles comprenaient des bâtiments utilisés par le groupe terroriste à Yater et Markaba, et d’autres infrastructures à Tallouseh, a précisé Tsahal.

L’armée a publié des images de certaines de ces frappes, qui ont été menées après que le Hezbollah a lancé quelque 170 roquettes sur le nord d’Israël aujourd’hui.

L’armée cible deux autres lance-roquettes du Hezbollah utilisés lors des tirs de barrage de la matinée

De la fumée s'élève après une frappe israélienne à Zibqin, dans le sud du Liban, le 12 juin 2024. (Crédit : Kawnat HAJU / AFP)
De la fumée s'élève après une frappe israélienne à Zibqin, dans le sud du Liban, le 12 juin 2024. (Crédit : Kawnat HAJU / AFP)

Deux lance-roquettes qui avaient aussi été utilisés lors des tirs de barrage du Hezbollah qui ont pris pour cible le nord d’Israël, ce matin, ont été visés à Taybeh et à Markaba, dans le sud du Liban, a annoncé Tsahal.

Les troupes ont aussi pilonné des secteurs situés aux abords de Rachaya al-Foukhar, attaquant les sites d’où les roquettes avaient été lancées.

Elles ont été tirées ce matin du Liban en direction du mont Meron et du secteur de Malkia, a précisé Tsahal.

L’armée a aussi ajouté que des missiles intercepteurs avaient été tirés vers « des cibles aériennes suspectes » dans le nord d’Israël, dans la journée, ce qui a activé les sirènes à 11h52, midi pile et à 12h19.

Aucun blessé n’est à déplorer.

Le Hezbollah promet d’intensifier ses attaques contre Israël après l’assassinat d’un haut commandant

BEYROUTH, Liban – Un haut responsable du Hezbollah a promis que le groupe terroriste chiite libanais intensifierait ses attaques contre Israël après que son ennemi juré a tué la veille un haut commandant dans le sud du Liban.

« Nous allons augmenter l’intensité, la force, la quantité et la qualité de nos attaques », a déclaré le responsable du Hezbollah, Hachem Safieddine, lors des funérailles du commandant Taleb Sami Abdallah, tué lors d’une frappe israélienne mardi.

Le Hamas demande à Washington une garantie écrite que l’accord signe la fin de la guerre

Un soldat de l'armée israélienne, en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 12 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Un soldat de l'armée israélienne, en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 12 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le groupe terroriste palestinien du Hamas exige des garanties écrites de la part des États-Unis concernant un cessez-le-feu permanent et le retrait de l’armée israélienne de la bande de Gaza afin de signer une proposition de trêve et de libération d’otages soutenue par Washington, ont indiqué deux sources de sécurité égyptiennes.

Les médiateurs qatari et égyptien ont déclaré que le Hamas avait répondu mardi au plan de cessez-le-feu progressif visant à mettre fin à la guerre de huit mois entre Israël et le groupe terroriste, sans fournir de détails.

Ce plan a été rendu public fin mai par le président américain Joe Biden. Il prévoit la libération progressive des otages israéliens détenus à Gaza et le retrait de Tsahal en deux phases, ainsi que la libération des prisonniers palestiniens incarcérés pour atteinte à la sécurité en Israël, la reconstruction de Gaza et la restitution des dépouilles des otages décédés dans une troisième phase.

Les États-Unis ont déclaré qu’Israël avait accepté la proposition, mais Israël ne l’a pas fait savoir publiquement.

Les sources égyptiennes et une troisième source ayant connaissance des pourparlers ont affirmé que le Hamas craint que la proposition actuelle ne fournisse pas de garanties explicites sur la transition entre la première phase du plan, qui comprend une trêve de six semaines et la libération de certains otages, et la deuxième phase, qui comprend un cessez-le-feu permanent et le retrait israélien.

Les sources égyptiennes ont indiqué que le Hamas n’accepterait ce plan que si les garanties étaient réunies, et que l’Égypte était en contact avec les États-Unis à ce sujet.

« Le Hamas veut être rassuré sur la transition automatique d’une phase à l’autre, conformément à l’accord défini par le président Biden », a déclaré la troisième source.

Le Hamas et les autorités égyptiennes n’ont pas encore répondu aux demandes de commentaires.

Lorsqu’il a présenté ce plan, Biden a précisé que si les négociations pour passer à la deuxième phase duraient plus de six semaines, le cessez-le-feu se poursuivrait au fur et à mesure que ces pourparlers se prolongeraient.

Le Hamas a déclaré mardi que sa réponse « positive » à la proposition ouvrait une « large voie » pour parvenir à un accord.

Mais un responsable israélien s’exprimant sous couvert d’anonymat a déclaré que le Hamas avait « changé tous les paramètres principaux et les plus significatifs », caractérisant la réponse du groupe terroriste comme un rejet de la proposition de Biden concernant la libération des otages.

Un fonctionnaire non israélien au fait de la question, qui a également refusé d’être identifié, a déclaré que dans sa réponse, le Hamas avait proposé un nouveau calendrier pour un cessez-le-feu permanent avec Israël et le retrait des troupes israéliennes de Gaza, y compris de Rafah.

12 unités de pompiers luttent contre les incendies dans la forêt de Biriya après une lourde salve de roquettes du Hezbollah

Douze équipes de pompiers luttent contre un incendie dans la forêt de Biriya, dans le nord d’Israël, déclenché aujourd’hui par une salve de roquettes tirée par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

Les unités travaillent aux côtés de huit avions de lutte contre les incendies et d’équipes du Fonds national juif, de l’Autorité des parcs et de la nature (INPA) et de l’armée israélienne, indiquent les pompiers et les services de secours.

Parallèlement, les pompiers ont pris le contrôle d’un incendie dans la communauté de Kadita, dans le nord du pays.

Tsahal confirme avoir tué Taleb Abdullah, « le plus haut gradé » du Hezbollah visé dans le conflit

L’armée israélienne a confirmé avoir mené la nuit dernière une frappe aérienne à Jouaiyya, dans le sud du Liban, tuant le commandant en chef du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, Taleb Abdullah.

Abdullah commandait l’unité Nasr du Hezbollah, l’une des trois divisions régionales du sud-Liban. Cette unité est responsable de la région située entre le mont Dov et la zone de Bint Jbeil.

Selon Tsahal, il s’agit du commandant du groupe terroriste chiite libanais le plus haut placé que l’armée ait tué dans le cadre des combats en cours.

Abdullah était à l’origine de nombreuses attaques contre le nord d’Israël au cours des huit derniers mois, principalement contre la ville de Kiryat Shmona, ainsi que contre d’autres villes et positions militaires en Galilée, en Haute-Galilée et sur le plateau du Golan.

Il est également considéré par Tsahal comme une « source de connaissances » ayant de nombreuses années d’expérience au sein du groupe terroriste. Abdullah a été impliqué dans la tentative d’enlèvement de 2005 à Ghajar et, lors de la guerre du Liban de 2006, il était le commandant de la région de Bint Jbeil.

L’armée a publié des images de la frappe, au cours de laquelle trois autres éléments du Hezbollah ont été tués.

Tsahal a déclaré être préparé à la riposte du groupe terroriste, qui a tiré plus de 170 roquettes et plusieurs missiles guidés antichars ce matin, et qu’Israël s’attendait à d’autres attaques tout au long de la journée.

Bien que l’échelon politique n’ait pas encore pris de décision quant au lancement d’une opération au Liban et à la transformation de la bande de Gaza en front secondaire, l’armée a déclaré qu’elle continuait à cibler les commandants du Hezbollah qui sont à l’origine des attaques contre Israël.

Un drone envoyé depuis le Liban explose dans une zone dégagée du nord du pays

Un drone envoyé depuis le Liban a explosé ce matin dans une zone ouverte à proximité de la communauté de Zivon, dans le nord du pays, a indiqué le Conseil régional de Haute Galilée dans un communiqué.

Aucun blessé n’est à déplorer dans cette attaque.

Des alertes à la roquette et au drone ont retenti tout au long de la matinée dans le nord d’Israël après la frappe israélienne de la nuit dernière à Jouaiyya, dans le sud du Liban, qui a tué le commandant en chef Taleb Abdullah et trois autres éléments groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

Un navire marchand attaqué en mer Rouge, au large du Yémen – société de sécurité

Un navire marchand a lancé un appel de détresse après avoir été touché en mer Rouge, au large du Yémen, a annoncé mercredi une société de sécurité britannique, dans ce qui semble être la dernière attaque en date des rebelles yéménites houthis.

Le navire a été touché à environ 68 milles nautiques (environ 126 kilomètres) au sud-ouest de Hodeida, port tenu par les rebelles, selon Ambrey.

La société a estimé dans un communiqué que « le navire correspond au profil de l’une des cibles (annoncées) par les Houthis », sans donner plus de détails.

L’attaque n’a pas été revendiquée dans l’immédiat, mais elle survient dans un contexte marqué par des attaques à répétition lancées depuis novembre par ces rebelles contre des navires marchands en mer Rouge et dans le golfe d’Aden.

Au pouvoir dans une bonne partie du Yémen en guerre depuis leur prise de la capitale Sanaa en 2014, ces alliés de l’Iran disent agir en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, où Israël mène la guerre contre le Hamas après l’attaque sans précédent du groupe terroriste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien.

Tsahal : Des jets frappent des lanceurs du Hezbollah au sud-Liban utilisés dans le barrage du matin

Les avions de combat israéliens ont frappé l’infrastructure du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans le sud du Liban, à Yater, utilisée pour tirer les salves de roquettes de ce matin sur le nord d’Israël, déclare l’armée israélienne.

Tsahal indique que les avions ont également frappé un autre lance-roquettes utilisé dans les barrages, à Hanine.

Une dizaine de roquettes ont été tirées lors du dernier barrage, dans la région de Zarit, indique l’armée, ce qui porte le nombre total de roquettes tirées par le groupe terroriste aujourd’hui à au moins 170.

Tsahal précise que certaines des roquettes tirées sur Zarit ont été interceptées par les défenses aériennes et qu’il n’y a pas de blessés.

Les soldats ont également bombardé les sites de lancement à la suite de l’attaque, ajoute l’armée.

Par ailleurs, les sirènes avertissant de l’infiltration présumée de drones qui ont retenti en Haute Galilée il y a peu de temps font toujours l’objet d’une enquête. Le Commandement du Front intérieur a déclaré que cette attaque était close.

Sirènes d’alerte de roquettes et de drones dans plusieurs localités du nord

Les sirènes avertissant de l’arrivée de roquettes et de drones retentissent à nouveau dans les communautés du nord.

Des avertissements concernant l’arrivée de drones hostiles retentissent dans les communautés d’Avivim, Yiron, Baram, Jish, Rehaniya, Kerem Ben Zimra, Alma et Dalton.

Les alertes à la roquette retentissent à Dovev et Baram.

Les avions de chasse ont frappé une trentaine de sites terroristes à Gaza au cours des dernières 24 heures, dit l’armée

Une Palestinienne regarde de la fumée s'élever suite à une frappe israélienne au sud de Gaza City, dans la ville d'al-Zawaida, dans le centre de la bande de Gaza, le 11 juin 2024. (Crédit : Eyad BABA / AFP)
Une Palestinienne regarde de la fumée s'élever suite à une frappe israélienne au sud de Gaza City, dans la ville d'al-Zawaida, dans le centre de la bande de Gaza, le 11 juin 2024. (Crédit : Eyad BABA / AFP)

L’armée de l’air a pilonné une trentaine de cibles dans toute la bande de Gaza, au cours des dernières vingt-quatre heures, a annoncé Tsahal.

Parmi ces cibles, des bâtiments utilisés par les groupes terroristes, des lance-roquettes, des puits de tunnel et d’autres infrastructures ainsi que des cellules d’hommes armés, ont noté les militaires.

Des attaques qui surviennent alors que les soldats continuent à mener leurs opérations à Rafah, dans le sud de la bande, et dans le corridor Netzarim, au centre de l’enclave côtière.

A Rafah, l’armée a indiqué que les troupes de la Brigade Givati avaient tué plusieurs terroristes lors de combats rapprochés ; que la Brigade Nahal avait localisé et détruit plusieurs immeubles piégés et que la 401e Brigade des Blindés avait abattu plusieurs hommes armés, trouvant également des équipements militaires.

Dans le centre de Gaza, une cellule d’hommes armés du Hamas et un dépôt d’armes ont été frappés.

Les pompiers luttent contre trois incendies dans le nord après une salve de roquettes

Les sapeurs-pompiers luttent contre un incendie déclenché par les roquettes du Hezbollah dans le nord d'Israël, le 12 juin 2024. (Crédit : Service des incendies et des secours)
Les sapeurs-pompiers luttent contre un incendie déclenché par les roquettes du Hezbollah dans le nord d'Israël, le 12 juin 2024. (Crédit : Service des incendies et des secours)

Environ 21 équipes de sapeurs-pompiers et huit avions tentent d’éteindre plusieurs incendies dans le nord d’Israël – des sinistres déclenchés par des tirs de roquettes du Hezbollah, ont fait savoir les services des incendies et des secours.

Les feux toucheraient trois secteurs : Les abords d’Amiad, la forêt d’Ein Zeitim et les abords de Beit Jann.

Le Hezbollah a tiré plus de 160 roquettes vers le nord d’Israël ce matin.

Les sirènes d’alerte à la roquette encore activées dans le nord

Les sirènes d’alerte à la roquette ont encore une fois résonné dans la communauté de Zarit, dans le nord du pays.

Cette nouvelle attaque survient alors que 160 roquettes environ ont été tirées en direction du nord d’Israël, ce matin, dans le cadre de ce qui semble être la réponse apportée par le Hezbollah à la mort de l’un de ses commandants dans une frappe israélienne.

Environ 80 roquettes tirées vers le nord d’Israël aujourd’hui ; pas de blessé lors du dernier barrage, dit l’armée

Dix roquettes environ ont été lancées dans un dernier tir de barrage, il y a quelques instants, qui a pris pour cible l’Ouest de la Galilée depuis le Liban, a annoncé Tsahal.

L’armée a précisé qu’une roquette avait été interceptée par les systèmes de défense antiaérienne et que les autres sont retombées dans des champs.

Plusieurs roquettes supplémentaires ont été tirées en direction de Zarit, en Haute-Galilée, ont ajouté les militaires.

Il n’y aurait pas eu de blessé.

Depuis ce matin, le Hezbollah a lancé environ 80 roquettes en direction du nord d’Israël.

Le Hezbollah revendique des tirs de roquettes sur Israël, affirmant avoir visé des sites militaires

Les commandants du Hezbollah Wissam Tawil (à gauche) et Taleb Abdullah sur une photo non datée publiée par le Hezbollah le 11 juin 2024. (Crédit : Bureau des médias du Hezbollah)
Les commandants du Hezbollah Wissam Tawil (à gauche) et Taleb Abdullah sur une photo non datée publiée par le Hezbollah le 11 juin 2024. (Crédit : Bureau des médias du Hezbollah)

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah revendique les barrages de roquettes tirés sur le nord d’Israël ce matin.

Le groupe terroriste affirme avoir visé plusieurs sites militaires israéliens, dont la base de contrôle aérien de Meron et le camp d’Amiad – situé à une vingtaine de kilomètres de la frontière – ainsi que l’usine du fabricant de véhicules blindés Plasan dans le kibboutz Sasa.

Le Hezbollah affirme que ces attaques sont une réponse à la frappe israélienne de la nuit dernière à Jouaiyya, dans le sud du Liban, qui a tué le commandant en chef Taleb Abdullah et trois autres éléments.

Abdullah est considéré comme le plus haut commandant du Hezbollah tué par Israël au cours des combats.

Tsahal frappe un lance-roquettes du Hezbollah utilisé pour le barrage sur le nord du pays

Un système anti-missile tirant des missiles d'interception sur des roquettes tirées depuis le Liban, depuis la ville de Rosh Pina, au nord d'Israël, le 12 juin 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
Un système anti-missile tirant des missiles d'interception sur des roquettes tirées depuis le Liban, depuis la ville de Rosh Pina, au nord d'Israël, le 12 juin 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

L’armée israélienne affirme avoir frappé un lance-roquettes du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans la région de Yaroun, au sud du Liban, utilisé dans le barrage de 90 roquettes qui a frappé le nord d’Israël ce matin.

Lors de la deuxième salve de 70 roquettes, il y a peu de temps, Tsahal indique que la plupart des roquettes ont touché des zones non habitées, tandis que certaines ont visiblement causé des dégâts en différents endroits.

Plusieurs roquettes ont également été interceptées par les défenses aériennes, ajoute l’armée.

Aucun blessé n’est à déplorer dans ces attaques.

Au moins 70 autres roquettes tirées sur le nord d’Israël ; aucun blessé

Selon l’armée israélienne, au moins 70 roquettes ont été tirées sur la région du mont Meron, dans le nord d’Israël, depuis le Liban, il y a peu de temps.

Aucun blessé n’est à déplorer dans cette attaque, la deuxième du genre aujourd’hui.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent plusieurs interceptions par le Dôme de fer et plusieurs roquettes frappant la région de Meron.

Au total, quelque 160 roquettes ont été lancées depuis le Liban sur le nord d’Israël depuis ce matin.

Au moins 100 roquettes tirées contre le nord d’Israël – Tibériade première fois ciblée

Au moins 100 roquettes ont été tirées il y a peu de temps depuis le Liban vers le nord d’Israël, selon l’armée.

Il s’agit de l’un des plus grands barrages tirés par le Hezbollah depuis le 8 octobre.

Il n’y a pas de rapports faisant état de blessés.

Le barrage a vu la ville de Tibériade ciblée pour la première fois.

L’attaque massive à la roquette serait une réponse du groupe terroriste à la mort d’un haut commandant lors d’une frappe menée la nuit dernière.

Importante salve de roquettes tirée sur le nord d’Israël

Des sirènes d’alerte à la roquettes retentissent dans le nord d’Israël, quelques heures après qu’une frappe aérienne israélienne présumée ait tué un important commandant du Hezbollah.

Les sirènes retentissent dans les villes de Safed, Rosh Pina et Tibériade, ainsi que dans de nombreuses autres villes de Galilée.

Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent le Dôme de Fer interceptant de nombreuses roquettes au-dessus de la zone.

Aucun blessé n’a été signalé dans l’immédiat.

Lors de l’attaque de la nuit dernière à Jouaiyya, au sud du Liban, Taleb Abdullah et trois autres membres du Hezbollah ont été tués. Abdullah est considéré comme le plus haut officier du Hezbollah tué au cours de la guerre en cours.

L’armée américaine détruit des armes dans une zone contrôlée par les Houthis au Yémen

L’armée américaine affirme que ses forces ont détruit deux lanceurs de missiles de croisière anti-navires dans une zone contrôlée par les Houthis au Yémen.

Le commandement central américain (CENTCOM) a déclaré sur le réseau social X que les lanceurs de missiles « représentaient une menace imminente pour les forces américaines et de la coalition ainsi que pour les navires marchands transitant par la région ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.