Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Katz : l’attaque du Hamas contre Kerem Shalom nous rappelle les méthodes nazies

Au moins 10 Israéliens blessés après des tirs de roquettes du Hamas sur Kerem Shalom ; le Hamas indique qu'il n'y aura pas d'accord sur les otages sans fin explicite de la guerre ; Des manifestations et des arrestations dans les universités américaines dans un contexte de cérémonies de remise des diplômes

  • Des manifestants pro-palestiniens lors de la cérémonie de remise des diplômes de l'Université du Michigan, au stade du Michigan, à Ann Arbor, Michigan, le 4 mai 2024. (Crédit : Jacob Hamilton/Ann Arbor News via AP)
    Des manifestants pro-palestiniens lors de la cérémonie de remise des diplômes de l'Université du Michigan, au stade du Michigan, à Ann Arbor, Michigan, le 4 mai 2024. (Crédit : Jacob Hamilton/Ann Arbor News via AP)
  • La police interpellant l'ancien assistant de la Knesset Yiftach Dotan lors d'une manifestation anti-gouvernement, sur la Place de Paris, à Jérusalem, le 4 mai 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
    La police interpellant l'ancien assistant de la Knesset Yiftach Dotan lors d'une manifestation anti-gouvernement, sur la Place de Paris, à Jérusalem, le 4 mai 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
  • Des manifestants réclamant la libération des otages israéliens détenus dans la bande de Gaza et protestant contre le gouvernement israélien devantles quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 4 mai 2024. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
    Des manifestants réclamant la libération des otages israéliens détenus dans la bande de Gaza et protestant contre le gouvernement israélien devantles quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 4 mai 2024. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
  • Des soldats de l’armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 4 mai 2024 (Crédit : Armée israélienne)
    Des soldats de l’armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 4 mai 2024 (Crédit : Armée israélienne)
  • La police interpellant des manifestants alors qu'ils démontent des tentes, à l'Université de Virginie, à Charlottesville, en Virginie, le 4 mai 2024. (Crédit : WVAW via AP)
    La police interpellant des manifestants alors qu'ils démontent des tentes, à l'Université de Virginie, à Charlottesville, en Virginie, le 4 mai 2024. (Crédit : WVAW via AP)
  • Des soldats israéliens enlevant un corps d'une maison démolie lors d'un raid dans la ville de Dayr al-Ghusun, en Cisjordanie, non loin de Tulkarem, le 4 mai 2024. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)
    Des soldats israéliens enlevant un corps d'une maison démolie lors d'un raid dans la ville de Dayr al-Ghusun, en Cisjordanie, non loin de Tulkarem, le 4 mai 2024. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)
  • Des manifestants affrontant la police lors d'une manifestation appelant à la libération des otages israéliens détenus dans la bande de Gaza, près de la résidence officielle du Premier ministre, à Jérusalem, le 4 mai 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
    Des manifestants affrontant la police lors d'une manifestation appelant à la libération des otages israéliens détenus dans la bande de Gaza, près de la résidence officielle du Premier ministre, à Jérusalem, le 4 mai 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
  • Des Palestiniens, à Beit Lahya, dans le nord de la bande de Gaza, le 4 mai 2024. (Crédit : AFP)
    Des Palestiniens, à Beit Lahya, dans le nord de la bande de Gaza, le 4 mai 2024. (Crédit : AFP)

Des sirènes retentissent dans des villes proches de la frontière nord

Des sirènes avertissent de l’arrivée de roquettes dans un certain nombre de communautés sur le plateau du Golan et près de la frontière avec le Liban.

Depuis le 8 octobre, les forces libanaises dirigées par le Hezbollah ont attaqué presque quotidiennement des communautés et des postes militaires israéliens dans le nord, le groupe affirmant qu’il le fait pour soutenir Gaza dans le cadre de la guerre déclenchée par le massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre.

Un raid israélien fait trois blessés légers près de Baalbek, selon les médias libanais

Le média Al-Mayadeen, proche du Hezbollah, a fait savoir qu’un raid israélien a pris pour cible un bâtiment situé au sud de la ville de Baalbek.

Trois personnes ont été légèrement blessées, a noté le journal.

L’armée israélienne n’a pas commenté cette opération.

Deux roquettes tirées depuis la Syrie ont touché des zones ouvertes sur le plateau du Golan

Deux roquettes tirées depuis la Syrie sur le plateau du Golan ont touché des zones ouvertes près de la communauté de Ramat Magshimim, dans le nord du pays, indique Tsahal.

L’attaque n’a pas fait de blessés ni de dégâts.

Les forces israéliennes affirment qu’elles bombardent les sites de lancement avec leur artillerie.

Frappe contre un centre de commandement du Hamas établi dans une structure de l’UNRWA- Armée

Un centre de commandement et de contrôle du Hamas, établi dans une structure de l’UNRWA controversée, dans le centre de la bande de Gaza, a été pris pour cible dans une frappe aérienne dans la journée de dimanche, ont fait savoir l’armée et le Shin Bet.

Selon un communiqué conjoint, le site était utilisé par le groupe terroriste pour orienter des attaques contre les troupes israéliennes, dans le corridor de Netzarim, et contre les délivrances d’aides humanitaires.

« Cette frappe a été planifiée avec minutie et elle a été menée à l’aide d’armes de précision de façon à éviter dans la mesure toute possible toute atteinte aux civils innocents », a noté Tsahal.

Selon les militaires, le centre de commandement était utilisé pour distribuer des armes aux terroristes et d’autres équipements aux hommes armés qui s’abritent dans les tunnels.

« L’organisation terroriste du Hamas exploite systématiquement les institutions internationales et la population civile pour en faire des boucliers humains dans ses actions entreprises contre l’État d’Israël », a poursuivi l’armée israélienne.

EN DIRECT : Suivez la cérémonie de Yom HaShoah

La cérémonie d’État marquant le début de Yom HaShao se déroule à Yad Vashem, en présence du président de l’État d’Israël Isaac Herzog, du Premier ministre Benjamin Netanyahu, de dignitaires et de survivants de la Shoah.

Tsahal frappe des sites du Hezbollah au Liban après le tir de plus de 60 roquettes sur Israël

Après que le Hezbollah a tiré plus de 60 roquettes sur le nord d’Israël aujourd’hui, l’armée israélienne déclare que des avions de combat ont frappé plusieurs sites appartenant au groupe terroriste dans le sud du Liban.

Les cibles comprenaient des bâtiments et d’autres infrastructures dans les villes de Markaba, Taybe, Kafr Kila et Odaisseh, selon Tsahal.

Ce matin, un autre site du Hezbollah à Mays al-Jabal a été touché, ajoute l’armée.

Le Hezbollah a annoncé plus tôt qu’il avait lancé les roquettes en réponse à la frappe de Mays al-Jabal, qui, selon lui, a tué et blessé des civils.

Katz : à la veille de Yom HaShoah, l’attaque du Hamas contre Kerem Shalom nous rappelle les méthodes nazies

À la veille de Yom HaShoah, le ministre des Affaires étrangères, Israël Katz, a comparé l’organisation terroriste du Hamas et les nazis et appelle la communauté internationale à soutenir la guerre d’Israël à Gaza.

« Aujourd’hui, à la veille de la journée de commémoration de la Shoah, nous avons reçu un rappel brutal des méthodes de l’organisation terroriste nazie Hamas : des tirs provenant d’une zone peuplée de civils près du passage de Rafah en direction du passage de Kerem Shalom, destiné à permettre à l’aide humanitaire d’atteindre les habitants de Gaza », écrit-il sur X, anciennement Twitter.

« Le monde doit se réveiller et soutenir Israël dans sa mission d’éradication du Hamas », ajoute-t-il.

Depuis le 7 octobre, les dirigeants israéliens, y compris le Premier ministre Benjamin Netanyahu, ont multiplié les recours à une rhétorique faisant l’amalgame entre le groupe terroriste et le parti nazi. Le ministre des Finances Bezalel Smotrich est allé jusqu’à utiliser cette terminologie pour désigner les Palestiniens de manière plus générale, affirmant en novembre qu’ « il y a 2 millions de nazis » en Cisjordanie.

Une délégation du Hamas reviendra mardi en Egypte pour la reprise des négociations sur une trêve

Une délégation du groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas sera de retour en Egypte mardi pour reprendre les négociations sur une proposition de trêve à Gaza associée à une libération d’otages, a indiqué dimanche le média égyptien proche des renseignements Al-Qahera News.

« La délégation du Hamas a quitté Le Caire ce soir (dimanche) pour Doha afin de mener des consultations et reviendra mardi pour achever les négociations » indirectes avec Israël, a indiqué Al-Qahera News qui cite une « source bien informée ».

Dans un premier temps, Washington retarde une livraison de munitions ; Israël : Les livraisons US se poursuivent – média

Selon Axios, les États-Unis auraient interrompu la livraison d’une cargaison de munitions de fabrication américaine à Israël la semaine dernière, bien qu’Israël affirme que les livraisons se poursuivent normalement.

Citant deux responsables israéliens anonymes, Axios rapporte que la décision de suspendre la livraison de munitions a inquiété les responsables du gouvernement israélien, car c’est la première fois depuis l’assaut barbare du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël, le 7 octobre, que les États-Unis auraient entravé une cargaison d’armes à destination d’Israël.

L’article ajoute que la Maison Blanche s’est refusée à tout commentaire.

S’adressant à Ynet, un responsable israélien a toutefois minimisé l’importance de l’information, déclarant que « aujourd’hui-même, une série continue de livraisons de matériel de défense est envoyée par les États-Unis à Israël ».

« Il est possible que l’une ou l’autre livraison soit retardée, mais le flux se poursuit et nous n’avons pas connaissance d’une décision politique visant à l’interrompre », ajoute le fonctionnaire.

Le chef de la CIA tiendra une réunion d’urgence avec le Premier ministre qatari alors que l’accord serait « sur le point d’échouer »

Le chef de la CIA, William Burns, se rend à Doha pour une réunion d’urgence avec le Premier ministre qatari, Mohammed al-Thani, au sujet des négociations en cours pour la libération des otages et l’accord de trêve temporaire, déclare un responsable informé des discussions.

« M. Burns se rend à Doha pour une réunion d’urgence avec le Premier ministre qatari afin d’exercer une pression maximale sur Israël et le [groupe terroriste palestinien du] Hamas pour qu’ils poursuivent les négociations », ajoute la source.

Cette visite se déroule alors que les négociations sont « sur le point d’échouer », ajoute le responsable, après que le Hamas a déclaré que sa délégation quittait Le Caire pour Doha, où elle tiendra de nouvelles consultations sur la position du groupe terroriste palestinien à l’égard de l’accord.

La délégation du Hamas quittant les négociations du Caire retournera au Qatar pour des consultations – responsable

Un responsable du Hamas a déclaré à l’AFP que les négociateurs du groupe terroriste palestinien au Caire partaient pour Doha après que les discussions concernant une éventuelle libération d’otages et un accord de trêve temporaire se sont achevées dans la capitale égyptienne.

« La réunion avec le ministre égyptien des Renseignements est terminée et la délégation du Hamas part pour Doha pour de nouvelles consultations », a déclaré ce responsable, proche des négociations, qui a requis l’anonymat car il n’était pas autorisé à discuter publiquement des pourparlers.

L’Association de la presse étrangère fustige la décision d’interdire Al Jazeera

L’Association de la presse étrangère (FPA), qui représente les médias étrangers en Israël, en Cisjordanie et à Gaza, condamne la décision d’interrompre les activités du réseau d’information Al Jazeera en Israël et estime qu’il s’agit là d’une « source d’inquiétude pour tous les partisans d’une presse libre ».

« Avec cette décision, Israël rejoint le club douteux des gouvernements autoritaires qui interdisent la chaîne. Et le gouvernement n’est peut-être pas au bout de ses peines. Le Premier ministre [Benjamin Netanyahu] a le pouvoir de s’en prendre à d’autres médias étrangers qu’il considère comme ‘agissant contre l’État' », déclare la FPA dans un communiqué.

« Nous demandons instamment au gouvernement de revenir sur cette mesure préjudiciable et de respecter son engagement en faveur de la liberté de la presse, y compris pour les médias dont il n’apprécie pas la couverture », ajoute l’organisation.

« C’est un jour sombre pour les médias. C’est un jour sombre pour la démocratie. »

Un survivant de la Shoah à la Marche des Vivants en Hongrie : « Je suis ici pour montrer que je suis toujours vivant »

Peter Köves participant à la Marche des Vivants, à Budapest, en Hongrie, le 5 mai 2024. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)
Peter Köves participant à la Marche des Vivants, à Budapest, en Hongrie, le 5 mai 2024. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)

BUDAPEST – Passant devant la synagogue de la rue Dohany à bord d’un buggy électrique pour touristes, le Dr. Peter Köves, 89 ans, fait partie des quelques dizaines de survivants de la Shoah qui se trouvent en tête de la Marche des Vivants, événement commémoratif annuel organisé dans la capitale hongroise.

Des milliers de Juifs et de non-Juifs marchent derrière le convoi de voiturettes transportant les survivants de la Shoah. Cette année, l’affluence est inhabituelle car il s’agit de la 80e commémoration de la Shoah en Hongrie, au cours de laquelle les nazis et leurs collaborateurs ont assassiné plus de 400 000 personnes en l’espace de huit semaines.

« Je participe à la marche pour montrer que je suis toujours vivant, que je suis toujours là », explique Köves au Times of Israel lors de l’événement, qui a lieu juste avant le début de Yom HaShoah, ce soir. De nombreux participants ont l’intention de prendre part demain à la marche annuelle au Musée de la Shoah d’Auschwitz, en Pologne.

Köves se remémore avoir échappé avec sa mère à l’une des maisons dites « Étoile jaune », des immeubles d’habitation qui servaient de prisons pour les Juifs pendant le règne sanglant du régime fasciste de la Croix fléchée en Hongrie. Son père avait été emmené dans un camp de travail forcé et la famille a été réunie après la libération de la Hongrie par l’armée soviétique. Mais sa mère a été violée par un ou plusieurs soldats russes, raconte-t-il.

« Après tout ce qui s’est passé, ce drame terrible, vous comprenez peut-être pourquoi il est important pour moi d’être présent », explique Köves, qui a deux enfants avec son épouse catholique. Ils ne participent pas à la marche, mais ses enfants « se sentent solidaires du peuple juif, même s’ils ne sont pas Juifs ».

Köves est alarmé et furieux de la vague d’antisémitisme qui a éclaté après l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre. « J’observe avec incrédulité ce qui se passe sur les campus », déclare-t-il. « Et je souffre encore des pogroms du 7 octobre et des otages, puissent-ils revenir. »

Le président de l’Agence juive, Doron Almog, a déclaré lors d’un discours : « Nous sommes ici pour affirmer que nous ne céderons jamais à l’antisémitisme ».

Sous une sécurité relativement légère, la marche, où les participants brandissent des drapeaux israéliens et hongrois au son de chants hassidiques et israéliens sporadiques, passe devant la synagogue pour se rendre à son point d’arrivée, la gare de Keleti.

À VOIR : Tsahal diffuse des images de la salve de roquettes du Hamas sur Kerem Shalom

L’armée israélienne diffuse des images du barrage de roquettes tiré par le groupe terroriste palestinien du Hamas depuis la région de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, qui a fait au moins dix blessés.

Selon Tsahal, les tirs de roquettes ont été effectués depuis une zone proche du point de passage de Rafah avec l’Égypte, à quelque 350 mètres d’un abri civil.

L’armée déclare que cette attaque est « un autre exemple clair de l’exploitation systématique que le groupe terroriste du Hamas fait des installations et des espaces humanitaires pour les besoins du terrorisme, tout en utilisant la population civile comme bouclier humain ».

Une dizaine de roquettes et de mortiers ont été lancés lors de l’attaque.

Tsahal indique que des avions de combat ont frappé le lanceur, ainsi qu’un bâtiment adjacent utilisé par le Hamas.

Jérusalem : La police arrive dans les bureaux d’Al Jazeera pour confisquer le matériel de diffusion

Des policiers et des inspecteurs du ministère des Communications arrivant dans les bureaux d'Al-Jazeera, à Jérusalem pour confisquer le matériel de diffusion de la chaîne, le 5 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran/Bureau du ministre des Communications)
Des policiers et des inspecteurs du ministère des Communications arrivant dans les bureaux d'Al-Jazeera, à Jérusalem pour confisquer le matériel de diffusion de la chaîne, le 5 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran/Bureau du ministre des Communications)

Des policiers et des inspecteurs du ministère des Communications arrivent dans les bureaux d’Al Jazeera à Jérusalem pour confisquer le matériel de diffusion de la chaîne qatarie.

Une vidéo envoyée par le bureau du ministre des Communications, Shlomo Karhi (Likud), qui a pris l’initiative d’interdire la chaîne, montre les fonctionnaires israéliens entrant dans les bureaux d’Al Jazeera à Jérusalem-Est et commençant à consigner l’équipement qui s’y trouve.

Cette mesure fait suite à un vote du gouvernement visant à mettre fin aux activités d’Al Jazeera en Israël pendant 45 jours, conformément à une loi temporaire adoptée en avril, qui autorise la fermeture temporaire des médias étrangers s’ils sont soupçonnés de porter atteinte à la sécurité nationale.

Netanyahu à Yom HaShoah : « Si le peuple juif ne se défend pas, personne d’autre ne le fera »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu faisant une déclaration vidéo, le 5 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran via le bureau de presse du gouvernement)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu faisant une déclaration vidéo, le 5 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran via le bureau de presse du gouvernement)

À l’approche de Yom HaShoah – le Jour du Souvenir de la Shoah – en Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu cite des observations qui lui ont été faites par des survivants de la Shoah sur le fait que les « Gentils » – ou non-Juifs – qui font des promesses ne sont pas dignes de confiance, et affirme que la leçon à tirer de la Shoah est que si la nation juive ne se protège pas elle-même, personne d’autre ne le fera.

« Ce soir, nous commémorerons les millions de nos frères et sœurs qui ont été assassinés pendant la Shoah », déclare Netanyahu dans un communiqué, quelques heures avant la commémoration annuelle, qui commence ce soir.

Lors de leur rencontre avec Netanyahu, deux des six survivants qui allumeront l’une des six torches représentant les six millions de victimes de la Shoah à Yad Vashem ce soir ont déclaré que l’État juif « est le seul et unique refuge pour le peuple juif » et que « les Gentils qui font des promesses ne sont pas dignes de confiance », se rappelle Netanyahu.

« Ces survivants héroïques ont raison. Lors de la terrible Shoah, de grands dirigeants du monde entier sont restés là, et la première leçon de la Shoah est la suivante : si nous ne nous protégeons pas nous-mêmes, personne ne nous protégera. Et si nous devons rester seuls, nous resterons seuls », souligne-t-il.

« C’est pourquoi nous nous défendrons par tous les moyens, nous vaincrons nos ennemis et nous assurerons notre sécurité – dans la bande de Gaza, à la frontière nord, partout. »

Tsahal : Le Hamas a tiré des roquettes sur Kerem Shalom depuis une distance de quelques centaines de mètres du poste-frontière

Les tirs de roquettes du groupe terroriste palestinien du Hamas en provenance de Rafah, au sud de Gaza, sur Kerem Shalom, au sud d’Israël, ont été effectués à partir d’une zone située à quelques centaines de mètres seulement du poste-frontière, selon les premiers éléments de l’enquête menée par l’armée israélienne.

En représailles, Tsahal a mené des frappes à Rafah, notamment sur les sites de lancement.

Au moins dix roquettes et mortiers ont été lancés lors de cette salve, blessant dix personnes.

Tsahal : 40 roquettes tirées depuis le Liban sur le nord d’Israël

Une quarantaine de roquettes ont été tirées depuis le Liban sur la péninsule de Galilée il y a peu de temps, indique l’armée israélienne.

Certaines des roquettes ont été interceptées, précise Tsahal.

Aucun blessé n’est à déplorer dans cette attaque.

Dans un premier temps, l’armée a déclaré que 65 roquettes avaient été lancées, mais elle a ensuite abaissé ce chiffre à 40.

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a revendiqué cette attaque.

Plus tôt dans la journée, 20 roquettes ont été tirées par le Hezbollah sur Kiryat Shmona.

Gallant : Tsahal lancera l’opération Rafah dans un « avenir très proche »

Le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontrant des troupes, dans le centre de Gaza, le 5 mai 2024. (Crédit : Shachar Yurman/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontrant des troupes, dans le centre de Gaza, le 5 mai 2024. (Crédit : Shachar Yurman/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a déclaré qu’Israël avait identifié des signes indiquant que le groupe terroriste palestinien du Hamas n’était pas intéressé par un accord de libération d’otages, et qu’en conséquence, l’armée israélienne lancerait son opération à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, dans un « avenir proche ».

« Nous avons des objectifs clairs pour cette guerre : nous sommes déterminés à éliminer le Hamas et à libérer les otages. Nous avons accordé [aux négociations] un certain délai […] avec un retard précis dans l’action opérationnelle », afin d’essayer d’obtenir la libération des otages de cette manière, a souligné le général Gallant aux troupes dans le corridor de Netzarim, au centre de la bande de Gaza.

Mais, a-t-il ajouté, « nous avons identifié des signes alarmants indiquant que le Hamas n’a pas l’intention de conclure un accord-cadre avec nous. Cela signifie qu’une opération sera menée à Rafah et dans toute la bande de Gaza dans un avenir très proche ».

Les sirènes de roquettes retentissent dans les communautés proches de la frontière nord

Des sirènes retentissent dans un certain nombre de localités proches de la frontière nord, avertissant de l’arrivée de tirs de roquettes.

Depuis le 8 octobre, le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah attaque quotidiennement les communautés israéliennes et les postes militaires le long de la frontière avec des roquettes, des drones, des missiles antichars et d’autres moyens, affirmant qu’il le fait pour soutenir Gaza dans le cadre de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas qui s’y déroule.

Au moins 7 blessés, dont certains grièvement, dans une salve de roquettes tirée par le Hamas sur le sud du pays

Un hélicoptère atterrissant dans le sud d'Israël après qu'un certain nombre de personnes ont été blessées dans une attaque à la roquette du Hamas dans la région de Kerem Shalom, le 5 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Un hélicoptère atterrissant dans le sud d'Israël après qu'un certain nombre de personnes ont été blessées dans une attaque à la roquette du Hamas dans la région de Kerem Shalom, le 5 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Au moins sept personnes ont été blessées dans la salve de roquettes tirée par le groupe terroriste palestinien du Hamas sur Kerem Shalom, selon les médias israéliens.

Plusieurs des personnes blessées dans l’attaque sont dans un état grave, selon les médias.

L’armée israélienne et les autorités médicales n’ont pas encore fourni de détails sur les victimes.

Israël ferme le point de passage vers Gaza de Kerem Shalom, visé par des roquettes

L’armée israélienne a annoncé dimanche avoir fermé le principal point de passage de l’aide humanitaire vers la bande de Gaza, Kerem Shalom, visé par des tirs de roquettes revendiqués par le Hamas.

« Une dizaine de tirs de projectiles ont été repérés depuis une zone adjacente à (la localité de) Rafah en direction de la zone de Kerem Shalom. Le point de passage de Kerem Shalom est actuellement fermé aux camions d’aide humanitaire », indique l’armée dans un communiqué.

Rafah est située dans le sud de la bande de Gaza.

Frappes israéliennes sur des cibles à Rafah après des tirs de roquettes en provenance de la région – médias

Des frappes aériennes israéliennes ont été signalées à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, à la suite d’une salve de roquettes tirée par le groupe terroriste palestinien du Hamas sur Kerem Shalom, qui a blessé plusieurs Israéliens.

Al Jazeera rapporte qu’une frappe a été menée contre un site dans le quartier de Salam à Rafah.

Plusieurs blessés dans un tir de roquettes du Hamas sur le sud ; au moins 10 roquettes lancées depuis Rafah

Plusieurs personnes ont été blessées dans l’attaque de roquettes lancée par le groupe terroriste palestinien du Hamas sur la région de Kerem Shalom, d’après les autorités.

Le Conseil régional d’Eshkol déclare que les roquettes ont frappé une zone ouverte près d’une position militaire, causant des blessés.

Au moins 10 roquettes ont été tirées depuis la région de Rafah.

Le Hamas a revendiqué cette salve, affirmant qu’elle visait un groupe de soldats.

Le Hezbollah revendique un tir de roquettes sur Kiryat Shmona

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah  revendique la responsabilité du tir de roquettes sur Kiryat Shmona.

Dans un communiqué, le Hezbollah déclare avoir tiré des dizaines de roquettes sur la ville en réponse à une frappe israélienne meurtrière sur Mays al-Jabal, dans le sud du Liban.

Ce tir de barrage sur la ville, en grande partie évacuée, a causé des dégâts et un homme a été légèrement blessé par des éclats d’obus.

Un homme légèrement blessé par des éclats d’obus lors d’un tir de roquette en provenance du Liban sur Kiryat Shmona

Un homme âgé de 65 ans a été légèrement blessé par des éclats d’obus lors d’un tir de roquette en provenance du Liban sur Kiryat Shmona, selon les secouristes.

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) indique traiter l’homme sur le lieu de l’impact.

Une ambulance MDA a également été endommagée par des éclats d’obus dans ce barrage de roquettes.

Le Hamas revendique la salve de roquettes sur Kerem Shalom et affirme que des troupes étaient visées

Le groupe terroriste palestinien du Hamas revendique la responsabilité du barrage de roquettes qui a visé la zone de Kerem Shalom, près de la frontière avec la bande de Gaza.

Dans un communiqué, le Hamas affirme avoir visé un rassemblement de troupes israéliennes.

Des sirènes ont retenti à Kerem Shalom pendant l’attaque.

L’armée israélienne n’a pas encore commenté cette attaque.

Les sirènes de roquettes retentissent à Kerem Shalom, près de la frontière de Gaza

Les sirènes retentissent à Kerem Shalom, avertissant de l’arrivée de tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza.

Les communautés proches de l’enclave ont été largement évacuées de leurs civils depuis l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Tsahal : Une salve d’au moins 20 roquettes tirées vers Kiryat Shmona

Une salve d’au moins 20 roquettes a été tirée depuis le Liban sur la région de Kiryat Shmona, dans le nord d’Israël, déclare l’armée israélienne.

Tsahal précise que certaines des roquettes ont été interceptées par le système de défense anti-missile « Dôme de fer ».

Aucun blessé n’a été signalé.

Kiryat Shmona et les communautés voisines sont en grande partie évacuées des civils en raison des attaques quotidiennes du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

Une salve de roquettes tirée depuis le Liban sur Kiryat Shmona ; plusieurs zones sont touchées

Une salve de roquettes a été tirée depuis le Liban sur la ville de Kiryat Shmona, dans le nord du pays.

Les sirènes ont retenti à de multiples reprises dans la ville, qui a été en grande partie évacuée, ainsi que dans plusieurs communautés voisines.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent le système de défense anti-missile « Dôme de fer » en train de contrer l’attaque.

La police indique que des agents s’occupent de plusieurs sites d’impact dans la ville, avec des dégâts matériels.

Aucun blessé n’a été signalé.

Tsahal : Des jets ont frappé des cibles du Hezbollah ; une roquette tirée sur Israël tombée à court au Liban

Des avions de combat israéliens ont frappé des positions du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans le sud du Liban cette nuit, déclare l’armée israélienne.

Les cibles comprenaient un bâtiment à Khiam et un poste d’observation à Matmoura, indique Tsahal.

Les troupes ont également bombardé des zones près de Halta et Naqoura avec de l’artillerie pour « éliminer les menaces », ajoute l’armée.

Tsahal indique également qu’une roquette tirée ce matin sur le nord d’Israël est tombée à court au Liban. L’incident a déclenché des sirènes en Haute Galilée.

Les tirs de roquettes du Liban vers le nord d’Israël en hausse constante ces derniers mois

Les soldats de l’armée israélienne inspectant un bâtiment touché par une roquette du Hezbollah, à Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, près de la frontière libanaise, le 27 mars 2024. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
Les soldats de l’armée israélienne inspectant un bâtiment touché par une roquette du Hezbollah, à Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, près de la frontière libanaise, le 27 mars 2024. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Le nombre de roquettes tirées depuis le Liban sur le nord d’Israël a régulièrement augmenté ces derniers mois, selon des données publiées par la radio de l’armée.

En janvier, quelque 334 roquettes ont été lancées vers le nord, principalement par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah . En février, ce nombre est passé à 534.

En mars, le nombre de roquettes tirées sur le nord d’Israël a grimpé à 746, et en avril, 744 roquettes ont été lancées, selon le rapport.

Ces données n’incluent apparemment pas les drones et les missiles anti-chars tirés par le Hezbollah.

Le rapport détaille également le nombre de roquettes tirées depuis Gaza sur le sud d’Israël au cours des derniers mois : 357 en janvier, 165 en février, 104 en mars et 113 en avril.

 

La police arrête une femme armée d’un couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem

Le couteau d'une femme détenue près de la Vieille Ville de Jérusalem, le 5 mai 2024 (Crédit : Police israélienne)
Le couteau d'une femme détenue près de la Vieille Ville de Jérusalem, le 5 mai 2024 (Crédit : Police israélienne)

Une femme armée d’un couteau a été arrêtée dans la Vieille Ville de Jérusalem près d’une entrée du mont du Temple, indique la police.

Selon la police, la femme a éveillé les soupçons des officiers après avoir mis sa main à l’intérieur de son couvre-chef.

« Les policiers ont commencé à interroger et à examiner la suspecte qui a refusé de retirer sa main et d’obéir aux instructions des policiers », explique la police.

La police précise qu’au cours de l’interrogatoire, la femme a sorti un couteau de son couvre-chef et que les policiers ont fait usage de la force physique pour la retenir.

Aucun policier n’a été blessé.

Le Forum appelle Netanyahu à « ignorer les pressions politiques » et à conclure un accord

Des manifestants réclamant la libération des otages israéliens détenus dans la bande de Gaza et protestant contre le gouvernement israélien devantles quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 4 mai 2024. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
Des manifestants réclamant la libération des otages israéliens détenus dans la bande de Gaza et protestant contre le gouvernement israélien devantles quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 4 mai 2024. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

À la veille de Yom HaShoah – Journée de commémoration de la Shoah – le Forum des familles des otages et disparus lance un appel au Premier ministre Benjamin Netanyahu pour qu’il « ignore toutes les pressions politiques », se souvienne de la promesse de « plus jamais ça » et obtienne un accord pour la libération de leurs proches.

« Les familles des otages ont été choquées d’apprendre que, dans un contexte d’optimisme prudent quant à la faisabilité de l’accord, et avant de recevoir une réponse officielle du [groupe terroriste palestinien du] Hamas, le Premier ministre avait informé deux fois samedi qu’il ne fallait pas conclure d’accord », déclare l’organisation représentant de nombreuses familles dans un communiqué.

« Aujourd’hui, à la veille de la Journée de commémoration des martyrs et des héros de la Shoah nous voulons vous rappeler, comme vous l’avez promis chaque année : ‘Plus jamais ça’. Vous devez ignorer toute pression politique », affirme l’organisation.

« Le moment est venu de prendre les devants, de faire preuve de courage et d’obtenir le retour de tous les 132 détenus par les monstres terroristes du Hamas – les vivants pour la réhabilitation et les assassinés pour l’enterrement », ajoute le forum.

Cette déclaration survient alors que les pourparlers devaient reprendre au Caire en vue d’un accord potentiel.

L’accord en cours de discussion serait composé de plusieurs phases potentielles, la première phase prévoyant une libération limitée d’otages
« humanitaires » pour une trêve de plusieurs semaines, tandis que d’autres phases prévoyant d’autres libérations et un cessez-le-feu plus solide sont possibles.

Toutefois, le Hamas a insisté sur le fait que le groupe terroriste n’accepterait pas un accord qui n’inclurait pas la fin de la guerre, et un responsable israélien, dont on pense généralement qu’il s’agit de Netanyahu, a déclaré samedi dans un communiqué qu’il n’y aurait pas d’accord qui impliquerait la fin des combats.

Des sirènes de roquettes retentissent dans des localités proches de la frontière nord

Des sirènes retentissent dans un certain nombre de localités proches de la frontière nord, avertissant de l’arrivée de tirs de roquettes.

Depuis le 8 octobre, le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah attaque quotidiennement les communautés israéliennes et les postes militaires le long de la frontière avec des roquettes, des drones, des missiles anti-chars et d’autres moyens, affirmant qu’il le fait pour soutenir Gaza dans le cadre de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas qui s’y déroule, déclenchée par l’assaut barbare et sadique du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Hamas : Le commandant de Cisjordanie fait partie des terroristes tués lors d’un raid de Tsahal

La branche armée du groupe terroriste palestinien du Hamas a déclaré que le commandant de ses forces dans la région de Tulkarem en Cisjordanie faisait partie des quatre éléments terroristes tués lors d’un raid israélien d’une journée dans la ville de Deir el-Ghusun.

Un communiqué des Brigades Ezzedine al-Qassam désigne Alaa Shreiteh, 45 ans, comme commandant des Brigades al-Qassam dans le gouvernorat de Tulkarem.

Shreiteh a été emprisonné par Israël entre 2002 et 2016.

Il désigne également Tamer Faqha, 32 ans, comme le terroriste à l’origine d’une fusillade meurtrière près de la ville de Bayt Lid en Cisjordanie le 2 novembre, qui a tué le sergent de première classe (Rés.) Elhanan Klein, 29 ans, rentrait chez lui après avoir effectué son service de réserve, selon le Conseil régional de Samarie.

L’armée israélienne et la police avaient précédemment déclaré que cinq éléments d’une cellule responsable de l’attaque et d’autres activités terroristes avaient été tués lors du raid, à la suite d’une fusillade et d’une confrontation qui ont duré douze heures.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.