Rechercher

Aviv Kohavi suggère qu’Israël a eu un rôle dans la cyberattaque du port iranien

Le chef d'état-major a déclaré que l'armée continuerait à faire usage de "divers outils militaires et techniques de combat spécialisées pour porter atteinte à l'ennemi"

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Le chef d'état-major de l’armée israélienne, Aviv Kohavi, lors d'une conférence à la mémoire de l'ancien chef d’État-major Amnon Lipkin-Shahak, au Centre interdisciplinaire d'Herzliya, le 25 décembre 2019. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de l’armée israélienne, Aviv Kohavi, lors d'une conférence à la mémoire de l'ancien chef d’État-major Amnon Lipkin-Shahak, au Centre interdisciplinaire d'Herzliya, le 25 décembre 2019. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne Aviv Kohavi a suggéré qu’Israël avait joué un rôle dans la cyberattaque contre un port iranien au début du mois, affirmant que l’armée continuerait à faire usage de « divers outils militaires et techniques de combat spécialisées pour porter atteinte à l’ennemi ».

Dans son discours, lors d’une cérémonie de passation de pouvoir entre l’ancien et le nouveau commandant de la Défense passive, Aviv Kohavi n’a pas fait directement référence à l’article du Washington Post qui indiquait qu’Israël avait infligé au terminal portuaire de Shahid Rajaee « une halte soudaine et inexpliquée » de ses activités le 9 mai, mais a semblé défendre l’attaque d’un port civil.

« Un environnement urbain où l’ennemi s’est installé ne sera pas pour nous une barricade d’attaque. L’ennemi a choisi de distribuer des missiles et des roquettes dans les villages, et les a transformés en cibles militaires. Et ainsi, le jour où l’ordre [d’aller à la guerre] est donné, l’ennemi constatera qu’il a transformé le front intérieur en un front de combat, et nous l’attaquerons avec force », a averti le chef d’état-major.

Il a également semblé confirmer qu’Israël était à l’origine d’une série récente de frappes aériennes contre des cibles iraniennes en Syrie.

« Des dizaines d’attaques ont été menées, notamment récemment, et ont prouvé la supériorité du renseignement et de la force de frappe de l’armée israélienne », a commenté Avi Kohavi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.