Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Ben Uri, 31 ans : un ancien soldat souffrant de TSPT qui s’est battu pour se soigner

Assassiné au festival de musique Supernova, le 7 octobre.

Ben Uri. (Autorisation)
Ben Uri. (Autorisation)

Ben Uri, 31 ans, a été assassiné par des terroristes du Hamas au festival de musique Supernova le 7 octobre.

Il laisse derrière lui ses parents, Menashe et Rita, et deux frères et sœurs, Adam et Reuth.

Selon sa mère, Ben lui a dit, tôt le samedi matin, qu’il essayait de quitter la fête après des tirs de roquettes. Elle n’a plus jamais entendu parler de lui.

Son corps a été découvert quelques jours plus tard et il a été enterré le 11 octobre à Rishon Lezion. Il a été tué aux côtés de son ami et colocataire, Ilan Lipovsky.

Sa famille a déclaré qu’Uri souffrait d’un traumatisme post-traumatique (TSPT) à la suite de son service en tant que réserviste de Tsahal pendant la guerre à Gaza en 2014.

Dans son téléphone, retrouvé et restitué à sa famille, figure sa dernière vidéo. On peut voir Uri méditer et faire du yoga à l’intérieur d’une canalisation d’égout en béton pour tenter de se calmer en pleine attaque Hamas. C’est le dernier moment de sa vie qui a été filmé.

Sa mère Rita à raconté à la Douzième chaîne que dans les premières années qui ont suivi la guerre de 2014, Ben était dans un mauvais état mental, « mais il s’est battu, il était tout le temps à la recherche de nouvelles options, pour se rendre sain, pour se guérir, pour améliorer sa qualité de vie. Ben a choisi la vie ».

Le yoga et la méditation, auxquels il s’est adonné dans les dernières heures de sa vie, l’ont beaucoup aidé.

Son ami, Ariel Soleman, a écrit sur Facebook : « Ben Uri a été l’un des premiers amis que je me suis fait lorsque je me suis engagé dans l’armée. Il a été une source constante de soutien, en particulier lorsque je me sentais déprimé. Ben a toujours été optimiste, même dans les moments difficiles. Il avait toujours le sourire et nous faisait rire avec ses blagues drôles, mais ce qui ressortait le plus, c’était sa gentillesse ».

Sa sœur, Reuth Matalon, a déclaré à la Douzième chaîne avoir « dit de Ben qu’il pesait 90 kg de cœur. C’était une personne au cœur énorme, toujours le premier à aider tout le monde, toujours le premier à être là pour tout le monde, avec tant de compassion, tant de connaissances. Il était très intelligent, on pouvait lui demander conseil sur n’importe quel sujet. Il était une grande lumière ».

Reuth a écrit en ligne que Ben « avait un énorme sourire sur son visage, celui qui ne s’adapte pas à la situation, qui vous fait sourire même si tout est brisé à l’intérieur. Ben avait l’étreinte la plus forte, celle qui fait sortir tout l’air de votre corps pour laisser place à quelque chose de nouveau… »

« Ben était le ciment de la famille, celui qui veillait à ce que tout le monde vienne au dîner du vendredi soir, pour que nous puissions rire, discuter et ne pas nous disputer autant. Le ciment de ses amis – qui envoyaient des messages, appelaient, rendaient visite, vous gardant près du cœur. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.