Bennett: Netanyahu abandonnera les résidents d’implantations après les élections
Rechercher

Bennett: Netanyahu abandonnera les résidents d’implantations après les élections

Le dirigeant de HaYamin HaHadash affirme que le Premier ministre a déjà abandonné les sionistes religieux par le passé à l'issue des élections

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Naftali  Bennett, ministre de l'Education et des Affaires de la Diaspora, présente son nouveau programme d'intégration "Feel at Home" destiné aux olim de France, le 28 novembre 2018. (Crédit : Yossi Ifargan / GPO)
Naftali Bennett, ministre de l'Education et des Affaires de la Diaspora, présente son nouveau programme d'intégration "Feel at Home" destiné aux olim de France, le 28 novembre 2018. (Crédit : Yossi Ifargan / GPO)

Le dirigeant du parti HaYamin HaHadash Naftali Bennett s’en est pris mardi au Premier ministre Benjamin Netanyahu sur sa façon de courtiser des sionistes religieux à l’approche des élections législatives. Il a assuré que, comme cela s’est produit par le passé, le Premier ministre les abandonnera au profit d’électeurs plus à gauche après le scrutin.

Lors d’une interview réalisée à l’occasion d’une conférence des médias de droite à Jérusalem, Bennet a souligné les agissements de Netanyahu pour tenter de former une coalition immédiatement après les trois dernières élections qu’il a remportées, affirmant qu’à chaque fois, le Premier ministre — malgré ses éloges du mouvement d’implantations avant chaque scrutin — a tenté de former un gouvernement avec des partis de gauche.

« Avant les élections, les sionistes religieux sont toujours adorés, mais une minute après, ils sont les derniers à recevoir un coup de fil ; ils ne sont pas considérés [comme estimables], » a ainsi critiqué Bennett.

Le Likud a vilipendé ces remarques, les jugeant hypocrites : « les gens qui exploitent les autres et s’en débarrassent par la suite ne devraient pas nous donner des leçons sur l’amour et la loyauté. »

En décembre, l’actuel ministre de l’Éducation avait quitté le parti sioniste religieux phare, HaBayit HaYehudi, emmenant avec lui la numéro 2 du parti, la ministre de la Justice Ayelet Shaked. Ils ont ensuite formé le parti HaYamin HaHadash.

Lors de la conférence, Bennett, qui a reconnu avoir une « relation très compliquée » avec Benjamin Netanyahu, a déploré l’attitude des dirigeants élus à l’égard des sionistes religieux. « Asseyez-vous au fond du bus. JE conduis, ne me dérangez pas, » telle est l’analogie qu’il en a fait.

Benjamin Netanyahu rencontre des journalistes religieux, le 11 février 2019 (Autorisation)

Lundi, Benjamin Netanyahu a appelé les paris religieux de droite HaBayit HaYehudi, l’Union nationale, Otzma Yehudit et Yachad à s’unir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...