B’Tselem: un lanceur de pierre palestinien abattu dans une implantation
Rechercher

B’Tselem: un lanceur de pierre palestinien abattu dans une implantation

Le groupe de défense de droits de l’homme accuse deux résidents d'implantation d’avoir abattu un Palestinien en Cisjordanie

Photo d'illustration : Une photo prise depuis les faubourgs de Naplouse montre l'avant-poste illégal de Havat Gilad en Cisjordanie, le 2 février 2018 (Crédit : AFP Photo/Jaafar Ashtiyeh)
Photo d'illustration : Une photo prise depuis les faubourgs de Naplouse montre l'avant-poste illégal de Havat Gilad en Cisjordanie, le 2 février 2018 (Crédit : AFP Photo/Jaafar Ashtiyeh)

Le groupe de défense de droits B’Tselem accuse deux hommes israéliens d’avoir abattu un homme palestinien plus tôt ce mois en Cisjordanie pour avoir lancé des pierres sur des voitures.

B’Tselam a affirmé que contrairement à la version des faits de Tsahal, Mohammed Abdel Fattah n’avait pas été abattu lors d’une tentative d’attaque au couteau à proximité du village d’Hawara, au sud de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie.

Selon le groupe, Fattah lançait des pierres sur des voitures avec des plaques d’immatriculation israélienne et il a touché l’une d’entre elles. Le conducteur israélien s’est arrêté sur le côté de la route et deux coups de feu ont été entendus avant qu’il ne sorte de la voiture, a déclaré B’Tselem.

Alors que Fattah se cachait derrière une benne à ordure à proximité, l’homme israélien a continué à tirer, et le conducteur d’un camion qui s’est arrêté sur place a également ouvert le feu, selon B’Tselem, qui affirme que les deux hommes ont continué à tirer sur Fattah alors qu’il était au sol.

B’Tselem affirme qu’une vidéo partielle de l’incident corrobore ses affirmations, tout en accusant les soldats israéliens d’avoir effacé des images de vidéo surveillance d’un magasin situé à proximité.

« L’identité des deux tireurs est inconnue. Si les autorités le décident, elles pourraient facilement les retrouver, au moins pour les interroger. Mais étant donné la conduite immédiate des soldats après l’incident, et la politique israélienne de longue date, les chances pour cela se produise sont presque de zéro », a déclaré B’Tselem dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...