Commission d’enquête de l’ONU : Israël convoque l’envoyé mexicain
Rechercher

Commission d’enquête de l’ONU : Israël convoque l’envoyé mexicain

Le vote appelle à la création d'une "commission d'enquête" pour surveiller et rendre compte de violations des droits en Israël, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie

Illustration : des délégués dans la salle de réunion du Conseil des droits de l'homme au siège européen des Nations unies à Genève, en Suisse, le 2 juin 2009. (AP Photo / Keystone / Salvatore Di Nolfi)
Illustration : des délégués dans la salle de réunion du Conseil des droits de l'homme au siège européen des Nations unies à Genève, en Suisse, le 2 juin 2009. (AP Photo / Keystone / Salvatore Di Nolfi)

L’ambassadeur du Mexique en Israël, Pablo Macedo, a été convoqué au ministère des Affaires étrangères pour une « clarification » après que le Mexique a voté la semaine dernière en faveur de l’établissement d’une enquête ouverte du Conseil des droits de l’homme des Nations unies sur Israël.

Israël avait déjà convoqué l’ambassadeur des Philippines sur cette question.

Le vote de la semaine dernière, 24-9 et 14 abstentions, appelle à la création d’une « commission d’enquête » permanente – l’outil le plus puissant à la disposition du Conseil – pour surveiller et rendre compte des violations des droits en Israël, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.

Il s’agirait de la première commission d’enquête de ce type dotée d’un mandat « permanent ».

La Chine et la Russie ont voté en faveur de cette proposition. Plusieurs pays occidentaux et africains ont voté contre, notamment l’Autriche, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Bulgarie et la République tchèque.

Israël a remercié les pays qui se sont opposés à ce qu’il a appelé une « décision scandaleuse ».

De nombreux autres pays se sont abstenus, dont la France, l’Italie, le Japon, la Pologne, le Brésil et les Pays-Bas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...