Coronavirus : la Turquie annonce son premier cas
Rechercher

Coronavirus : la Turquie annonce son premier cas

Le patient aurait contracté le Covid-19 lors d'un déplacement dans un pays européen ; des hôpitaux ont été aménagés pour tester et isoler les patients soupçonnés de porter le virus

Des officiels de la sécurité sont à l'entrée de l'hôpital Zekai Tahir Burak où 17 passagers d'un vol de Turkish Airlines en provenance de Téhéran, suspectés d'être contaminés au coronavirus, ont été placés en quarantaine, à Ankara en Turquie, le mardi 25 février 2020.  (AP Photo / Burhan Ozbilici)
Des officiels de la sécurité sont à l'entrée de l'hôpital Zekai Tahir Burak où 17 passagers d'un vol de Turkish Airlines en provenance de Téhéran, suspectés d'être contaminés au coronavirus, ont été placés en quarantaine, à Ankara en Turquie, le mardi 25 février 2020. (AP Photo / Burhan Ozbilici)

La Turquie a annoncé mercredi avoir enregistré son premier cas de personne testée positive au nouveau coronavirus, un homme ayant récemment voyagé en Europe dont l’état de santé est « bon », selon le ministre de la Santé.

« Hier (mardi) soir, le résultat du test d’un patient soupçonné d’être porteur du coronavirus est revenu positif », a déclaré le ministre, Fahrettin Koca, lors d’une allocution retransmise à la télévision.

Le ministre a indiqué que le patient avait vraisemblablement contracté le Covid-19 lors d’un déplacement dans un pays européen, refusant toutefois de préciser dans quelle ville turque il était hospitalisé.

« Il s’agit du premier cas confirmé dans notre pays (…) Le patient est un homme. Son état de santé général est bon », a poursuivi M. Koca, ajoutant que la famille et les proches du malade avaient été placés en observation.

Peuplée de plus de 80 millions d’habitants, la Turquie est un pays très touristique qui a accueilli en 2019 quelque 50 millions de visiteurs.

Dans cette photo du 26 février 2020, le ministre turc de la Santé Fahrettin Koca siège au parlement à Ankara, en Turquie. (AP Photo/Burhan Ozbilici, File)

Caméras thermiques dans les aéroports, vols annulés vers plusieurs pays, frontière terrestre avec l’Iran fermée : la Turquie avait annoncé ces dernières semaines une série de mesures pour tenter de se protéger.

Des hôpitaux ont en outre été spécialement aménagés à Istanbul et Ankara pour tester et placer en quarantaine les patients soupçonnés de porter le virus.

Dans un pays où la confiance envers les autorités et les médias s’est érodée ces dernières années, de nombreuses personnes avaient pris leurs précautions ces dernières semaines, portant par exemple un masque sanitaire pour sortir.

Lors de son allocution mercredi, M. Koca a appelé ses ressortissants à éviter si possible les voyages à l’étranger.

Des gens portent des masques protecteurs en entrant dans l’hôpital Zekai Tahir Burak où 17 passagers d’un vol de Turkish Airlines en provenance de Téhéran, suspectés d’être contaminés au coronavirus, ont été placés en quarantaine, à Ankara en Turquie, le mardi 25 février 2020. (AP Photo / Burhan Ozbilici)

Peu avant, le ministère de la Santé avait annoncé la suspension jusqu’à nouvel ordre des congés pour certains de ses employés.

Apparu en décembre en Chine, le nouveau coronavirus affecte tous les continents, sauf l’Antarctique, et perturbe la vie quotidienne et économique dans un nombre croissant de pays.

Au total, plus de 117 000 cas de contamination, dont 36 000 environ hors de Chine, ont été recensés dans 107 pays et territoires, selon le dernier bilan en date établi par l’AFP mardi en fin d’après-midi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...