Covid : Des tests rapides seront prêts dans 2 semaines mais…
Rechercher

Covid : Des tests rapides seront prêts dans 2 semaines mais…

Sharon Alroy-Preis avertit qu'une surcharge de tests pour ceux qui n'ont pas de "Passeport vert" pourrait submerger le système et ralentir les temps de réponse

Une femme montre son « passeport vert » avant de participer à un concert pour seniors vaccinés, organisé par la municipalité de Tel Aviv, le 24 février 2021. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
Une femme montre son « passeport vert » avant de participer à un concert pour seniors vaccinés, organisé par la municipalité de Tel Aviv, le 24 février 2021. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

La responsable des services de santé publique du ministère de la Santé, Sharon Alroy-Preis, a déclaré mardi à une commission de la Knesset que les tests rapides de détection du coronavirus utilisés à l’entrée des manifestations publiques dans le cadre du système « Passeport vert » devraient être prêts à l’emploi dans les deux semaines, mais elle a ajouté que s’ils sont massivement utilisés, cela pourrait submerger le système et ralentir les temps de réponse.

Alors qu’Israël bénéficie d’un assouplissement de son troisième confinement, la plupart des entreprises et des activités sont désormais accessibles aux détenteurs du passeport vert ayant été vaccinés ou qui ont guéri de la COVID-19. Toutefois, il reste à savoir quelles activités seront ouvertes à ceux qui n’entrent dans aucune des deux catégories.

Le sujet est en cours de débat. Il a été question de permettre aux personnes non titulaires d’un passeport vert d’accéder à certaines activités sur présentation d’un test coronavirus négatif effectué au cours des 48 heures précédentes. Les dernières directives du gouvernement, publiées samedi, autorisent jusqu’à 5 % des participants aux événements à présenter des tests négatifs plutôt qu’un passeport vert.

Alroy-Preis, s’exprimant devant la commission de la justice et du droit de la Knesset, a confirmé mardi que le gouvernement envisageait de permettre un dépistage rapide du coronavirus à l’entrée de certains commerces, en fournissant les résultats en quelques minutes.

Sharon Alroy-Preis, cheffe de la division de santé publique au sein du ministère de la Santé. (Porte-parole de la Knesset)

Elle a toutefois averti qu’un recours excessif à ces tests submergerait le système de soins de santé, ce qui ralentirait les temps de réponse en conséquence.

« On pourrait utiliser des tests rapides à l’entrée des événements, mais avec le taux actuel de 3 000 à 4 000 cas confirmés par jour, l’utilisation de tests rapides pour le passeport vert inonderait le système de test », a déclaré Mme Alroy-Preis.

Elle a ajouté que ces tests rapides sont uniquement destinés aux personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner en raison de circonstances atténuantes, telles qu’une allergie à l’un des composants du vaccin.

Alors que Mme Alroy-Preis a déclaré que le système pourrait être opérationnel dans les deux semaines, on ne sait toujours pas qui va payer pour les tests rapides, et un haut responsable du ministère de la Santé a déclaré à la Douzième chaîne dimanche que « le gouvernement fournit des vaccins gratuitement à tous ses citoyens, il n’y a donc aucune raison de financer également [ces] tests ».

Des techniciens médicaux testent les passagers pour la COVID-19 à l’aéroport international Ben Gourion près de Tel Aviv, le 8 mars 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

La source anonyme a ajouté que le financement des tests rapides pourrait donner une légitimité à la position anti-vaccinale, ce que le gouvernement est peu enclin à faire, ajoutant : « Quiconque ne veut pas se faire vacciner et veut participer à des manifestations culturelles devra financer les tests lui-même – dans des lieux [soutenus par le gouvernement] et dans des lieux indépendants ».

Dans le cadre de la nouvelle réglementation COVID-19, les restaurants peuvent accueillir en intérieur les titulaires de passeports verts avec une capacité maximale de 75 %, jusqu’à 100 personnes. Les places à l’extérieur ne nécessitent pas de passeport vert, avec une limitation à 100 personnes.

Les manifestations sportives et autres manifestations culturelles peuvent être organisées pour les titulaires d’un passeport vert dans des auditoriums ou des stades de 10 000 places avec une fréquentation de 1 000 personnes dans un espace fermé, ou de 1 500 personnes dans un espace ouvert.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...