Rechercher

Crise du logement : Liberman travaille sur un programme pour baisser les prix

L’État déterminera le prix maximum du terrain et choisira les entrepreneurs proposant les prix les plus bas et s'engageant à achever la construction dans les 3 ans

Photo d'illustration : Un site de construction de nouveaux bâtiments résidentiels dans un quartier récent de Beer Yaakov, dans le centre d'Israël, le 26 mars 2020. (Crédit : Flash90)
Photo d'illustration : Un site de construction de nouveaux bâtiments résidentiels dans un quartier récent de Beer Yaakov, dans le centre d'Israël, le 26 mars 2020. (Crédit : Flash90)

Le ministre des Finances, Avigdor Liberman, travaille à un programme pour lutter contre la crise du logement, toujours plus aiguë en Israël. Des chiffres récents montrent en effet une hausse spectaculaire des prix de l’immobilier.

Selon des informations relayées par plusieurs médias israéliens, le programme serait une version actualisée de celui présenté en octobre, dont le ministère des Finances s’est aperçu qu’il était insuffisant face à la détérioration du marché du logement.

La Douzième chaîne a indiqué que le plan comprendrait trois axes principaux : l’État déterminera le prix maximum du terrain, en fonction de la zone géographique, les entrepreneurs qui proposent les prix les plus bas se verront accorder les appels d’offres sous réserve de s’engager à terminer la construction dans un délai de trois ans.

Dans le cadre de précédents programmes, l’État accordait les appels d’offres aux entrepreneurs proposant les prix les plus élevés, ce qui permettait de renflouer les caisses de l’État mais renchérissant d’autant les prix pour les acheteurs.

Avec ce nouveau programme, l’État perdra des rentrées d’argent dans l’espoir que le marché s’adapte, le tout dans l’intérêt du consommateur final.

Liberman évoquera son programme avec de hauts responsables de son bureau ainsi qu’avec des dirigeants municipaux, a précisé la Douzième chaîne, notant que la proposition était encore susceptible d’être amendée.

Le programme [d’octobre dernier] aurait été retravaillé par Liberman à la lueur des derniers chiffres du logement publiés par le Bureau central des statistiques (CBS) publiés mardi.

Le ministre des Finances Avigdor Liberman s’exprime lors d’une conférence de presse, présentant une nouvelle réforme sur le logement, dans les bureaux du ministère des Finances à Jérusalem, le 31 octobre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Selon le CBS, l’indice des prix à la consommation aurait augmenté de 0,7 % en février 2022, portant à 3,5 % l’augmentation cumulée par rapport à l’année dernière, soit 0,5 % de plus que l’objectif fixé par la Banque d’Israël.

Les prix des appartements ont augmenté de 13 % au cours de la dernière année, et de 2,1 % pour le seul mois de janvier. La totalité des prêts hypothécaires contractés en février s’élevait à 11 milliards de shekels, a indiqué le CBS.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...