Cyril Hanouna accuse sa chroniqueuse Raquel Garrido d’antisémitisme
Rechercher

Cyril Hanouna accuse sa chroniqueuse Raquel Garrido d’antisémitisme

Si le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer avait dit "pas de kippa en sortie scolaire", "il ne serait plus ministre" selon l’ancienne porte-parole des Insoumis

Capture d’écran de l’émission "Balance ton Post" sur la chaine C8, avec Cyril Hanouna et sa chroniqueuse Raquel Garrido. (Crédit : C8)
Capture d’écran de l’émission "Balance ton Post" sur la chaine C8, avec Cyril Hanouna et sa chroniqueuse Raquel Garrido. (Crédit : C8)

Ce jeudi, dans l’émission « Balance ton Post ! » sur la chaîne C8, l’animateur Cyril Hanouna a accusé la chroniqueuse Raquel Garrido d’antisémitisme.

Alors qu’ils discutaient du voile islamique avec l’humoriste controversé Yassine Belattar, qui avait démissionné du Conseil présidentiel des villes en octobre dernier après une polémique sur le voile, la chroniqueuse Laurence Sailliet l’a questionné : « Si [le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer] avait dit ‘pas de kippa en sortie scolaire’, est-ce que vous auriez démissionné ? »

Ce à quoi a réagi Raquel Garrido, interrompant Laurence Sailliet : « S’il avait dit ça, il ne serait plus ministre… »

Une remarque à laquelle Cyril Hanouna a aussitôt réagi : « Qu’est-ce que vous voulez dire par là ? Raquel Garrido, ce que vous venez de dire là ça rejoint les propos de Jean-Luc Mélenchon qu’il a eus il y a quelque temps. J’ai l’impression qu’il y a une dérive antisémite des Insoumis. Ce que vous êtes en train de dire insidieusement, c’est qu’il aurait été sorti du gouvernement parce qu’il y a un lobby… C’est extrêmement grave ce que vous venez de dire ; vous rejoignez Jean-Luc Mélenchon et ce qu’il a dit sur le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), c’est extrêmement grave. Raquel, ne vous enfoncez pas, votre petite phrase elle est inadmissible. Vous êtes insupportable. Ce que vous dites, c’est de l’antisémitisme ! ».

« D’abord, critiquer le Crif ce n’est pas critiquer les Juifs, et il faut que ce soit très clair », lui a répondu Raquel Garrido. « Dans la société française d’aujourd’hui, il y a une tolérance vis-à-vis de l’islamophobie qui est beaucoup plus forte que les autres formes de racisme, je suis désolée ! », a-t-elle ajouté. « C’est un problème, parce que si on traite les gens d’antisémites à tout bout de champ, la lutte contre l’antisémitisme va s’en porter très mal ! Et c’est ça d’ailleurs le problème du Crif ! Le problème du Crif, c’est qu’il a une liste longue comme le bras et ça commence par les gens qui critiquent Israël ! »

Dans le brouhaha général, Jean Messiha, responsable du Rassemblement national, a lancé : « Vous n’avez pas critiqué le Crif, vous avez dit : ’S’il avait critiqué les Juifs, il aurait été viré du gouvernement.’ C’est la dérive antisémite de l’islamo-gauchisme que vous représentez parce que vous avez un électorat à protéger, voilà la vérité ! »

Raquel Garrido a été porte-parole de Jean-Luc Mélenchon et de La France insoumise pendant près de deux ans, de février 2016 à novembre 2017. Elle a également été l’avocate du parti. Elle est mariée avec le député LFI Alexis Corbière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...