D’anciens responsables se joignent à l’AJC contre l’isolationnisme de Trump
Rechercher

D’anciens responsables se joignent à l’AJC contre l’isolationnisme de Trump

Joe Biden, le président de la Chambre des représentants John Boehner et Tony Blair affirment que les relations UE-OTAN "maintiennent la paix et génèrent la prospérité"

Le président Donald Trump prend la parole lors d'une conférence de presse à l'hôtel Lotte New York Palace lors de l'Assemblée générale des Nations unies, le mercredi 26 septembre 2018, à New York. (AP Photo / Evan Vucci)
Le président Donald Trump prend la parole lors d'une conférence de presse à l'hôtel Lotte New York Palace lors de l'Assemblée générale des Nations unies, le mercredi 26 septembre 2018, à New York. (AP Photo / Evan Vucci)

WASHINGTON – De hauts responsables des deux partis se sont joints à un appel du Comité juif américain (AJC) pour maintenir les alliances occidentales traditionnelles, un reproche implicite au rejet des institutions par le président Donald Trump.

« Nous nous mobilisons pour défendre la précieuse alliance des démocraties – et ses traités, institutions et normes – qui a soutenu la paix et généré la prospérité depuis la guerre froide jusqu’à nos jours », selon le communiqué publié mercredi par l’AJC.

« En tant que connaisseurs de l’Histoire, nous ne savons que trop bien le prix terrible qui a été payé quand ces principes n’ont pas été respectés et protégés. »

Parmi les signataires figurent des démocrates comme l’ancien vice-président Joe Biden et des républicains comme l’ancien président de la Chambre des représentants des États-Unis, John Boehner, et Stephen Hadley, conseiller à la sécurité nationale du président George W. Bush. L’ancien Premier ministre britannique Tony Blair a également signé.

Parmi les alliances qui méritent d’être préservées figurent l’OTAN, l’Union européenne et « l’intégrité des services de renseignement, de maintien de l’ordre et de sécurité de l’Occident », peut-on lire dans le communiqué.

Trump a ciblé les trois institutions, contestant l’engagement des membres de l’alliance de l’OTAN à se défendre mutuellement, affirmant que l’Union européenne est une rivale des États-Unis, imposant des taxes sur ses importations, et attaquant l’intégrité des services américains de renseignement et des forces de police.

Bon nombre de ces positions sont également adoptées par des groupes d’extrême droite, et le communiqué de l’AJC a appelé à « des mesures pour contrer les appels à l’extrémisme, à la xénophobie et à toutes les formes de racisme ; soutenir une presse libre et indépendante, combattre les cyberattaques et les empêcher et faire échec aux ingérences électorales ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...