Israël en guerre - Jour 292

Rechercher

De la couleur et des jeux pour préparer les jeunes patients aux IRM et scanners

Le "Simul Park" de l'hôpital Sheba allie une déco digne d'un parc d'attractions et un accueil personnalisé pour les familiariser avec les machines et apaiser leurs craintes

Salle d'IRM et de scanner 'Simul Park' pour enfants du centre hospitalier Sheba. (Avec l'aimable autorisation de Place2Heal)
Salle d'IRM et de scanner 'Simul Park' pour enfants du centre hospitalier Sheba. (Avec l'aimable autorisation de Place2Heal)

La première salle de simulation d’IRM et scanner d’Israël a ouvert ses portes à l’hôpital pour enfants Safra du centre hospitalier Sheba de Ramat Gan, ce mois-ci. Conçue pour les enfants, elle a vocation à aider les jeunes patients à se préparer physiquement et mentalement aux examens qu’ils doivent passer à des fins de diagnostic ou de traitement.

Les scanners peuvent être impressionnants, car ils supposent de s’allonger sur un lit spécial qui se déplace d’avant en arrière à l’intérieur d’une sorte de tunnel. Il faut en outre rester longuement immobile alors que la machine émet des sons forts et volontiers déconcertants. Il arrive parfois qu’un produit colorant de contraste soit injecté dans les veines des patients avant l’examen, ce qui est une source d’inconfort supplémentaire. Pour certains, l’expérience est indolore mais pour beaucoup, elle est effrayante et donne lieu à des bouffées de claustrophobie.

Ce nouveau dispositif de l’hôpital Sheba est un cadeau de Place2Heal, ONG israélienne qui s’est fait une spécialité de la décoration des services hospitaliers dédiés au traitement du cancer pour améliorer le bien-être des patients. Il est dédié à la mémoire de l’olim britannique Jonny Baker, décédé d’un cancer et dont les amis au Royaume-Uni ont collecté les fonds nécessaires.

La démarche de Place2Heal se fonde sur des études montrant que l’environnement a une influence sur l’humeur et le niveau de stress. Le but est donc de créer des espaces bien conçus et accueillants, propices au bien-être des patients, pour mettre la maladie à distance.

Le nouveau dispositif de Sheba porte le nom de Simul Park, en référence aux parcs d’attractions dont il reprend les couleurs.

Cette table de scanner factice peut accueillir un enfant ou un adulte.

Le jour de l’inauguration de la salle, le 6 septembre dernier, un patient de 17 ans mesurant 180 cm a prouvé qu’elle pouvait accueillir quelqu’un de son gabarit. Il a témoigné devant le public présent de l’utilité du processus de préparation de Simul Park, disant que les explications préalables à l’IRM lui avaient permis de subir l’examen dans de bien meilleures conditions.

« La conception de la salle a fait l’objet d’une grande réflexion pour prendre en compte de nombreuses questions », explique Judy Bogen, fondatrice et directrice de Place2Heal, et par ailleurs olim du Royaume-Uni qui a guéri du cancer.

Judy Bogen, fondatrice et directrice de Place2Heal (quatrième à partir de la gauche), avec le personnel de Sheba lors de l’inauguration, le 6 septembre 2023, de la salle Simul Park, dédiée à feu Jonny Baker, à l’hôpital Sheba. (Avec l’aimable autorisation de Place2Heal)

« Nous voulons faciliter la tâche des enfants qui doivent subir un traitement complexe pour guérir », précise Bogen.

« J’ai dû passer des scanners et des IRM alors que j’étais déjà adulte et mère. Je sais à quel point c’était difficile pour moi, en tant qu’adulte, alors pour des enfants confrontés à de graves problèmes médicaux, aux incertitudes et menaces que fait peser la maladie, c’est encore pire ».

C’est Liat Sherman qui a eu la première l’idée de créer cette pièce où les enfants pourraient se préparer aux examens. Sherman est musicothérapeute cognitivo-comportementale au Weizman Educational Center de l’hôpital pour enfants Safra. Elle est également chargée de s’assurer de la diffusion du message auprès des personnels médicaux, thérapeutiques et éducatifs afin que tous soient en phase pour traiter de jeunes patients dans le respect de leur santé physique et émotionnelle.

« Le thème du parc d’attractions n’est pas venu par hasard. Les parcs d’attractions sont appréciés de tous, jeunes comme moins jeunes. Tous y voient une expérience positive, ce qui permet de donner une image positive à des instruments à la base peu attrayants », explique Sherman.

« Nous avons voulu beaucoup de couleur et un air de fête, pour aider ces enfants à surmonter la peur et l’anxiété qu’ils ressentent », ajoute Bogen.

Salle de simulation d’IRM et scanner ‘Simul Park’ pour enfants au centre hospitalier Sheba. (Avec l’aimable autorisation du Centre hospitalier Sheba)

Les enfants ne font pas que s’allonger sur la table d’IRM et scanner, qui se déplace de haut en bas et d’avant en arrière comme les vraies machines de numérisation. L’équipe éducative de l’école de l’hôpital a élaboré un programme interactif qui leur est destiné – appelé Simul Smart – pour leur donner des explications.

« On donne des explications aux enfants et on leur permet d’exprimer leurs émotions, ce qui leur donne une expérience positive qu’ils vont associer à l’examen qu’ils vont passer », ajoute Sherman.

D’autres outils permettent aux enfants de se familiariser avec les IRM et scanners. Il s’agit notamment d’un livret photo de la pièce où a lieu le scanner, assorti d’explications sur le processus de numérisation. Il y a aussi une platine DJ avec les sons de la machine, que les enfants peuvent opérer, et un clip vidéo de l’examen.

« Les enfants se familiarisent avec les sons de la machine et jouent ensuite à composer un morceau avec », explique Sherman.

Les enfants peuvent choisir des chansons qu’ils écouteront pendant l’examen réel.

L’administrateur de l’hôpital pour enfants de Safra, Hagit Spiegel, souligne que la réduction du stress et la pleine coopération des patients durant les examens sont essentielles.

« Bien préparés, les examens sont de bien meilleure qualité ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.