Début de la vaccination des Israéliens de 55 ans et plus dès mardi
Rechercher

Début de la vaccination des Israéliens de 55 ans et plus dès mardi

La sortie du confinement se fera de manière graduelle, selon des sources du ministère de la Santé ; 1 870 652 personnes ont reçu leur première dose de vaccin

Un homme se fait vacciner dans un centre de la caisse Meuhedet à Jérusalem, le 7 janvier 2021. (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90)
Un homme se fait vacciner dans un centre de la caisse Meuhedet à Jérusalem, le 7 janvier 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Alors que la campagne de vaccination israélienne bat son plein, tous les Israéliens âgés de 55 ans et plus pourront, dès mardi, se faire inoculer leur première dose de vaccin contre la COVID-19 par le biais de leur caisse de santé, a annoncé lundi le ministère de la Santé.

49 897 citoyens se sont faits vacciner dans la journée de dimanche, ce qui apporte le nombre total de personnes ayant reçu leur première dose de vaccin dans le pays à 1 870 652 — ce qui est le taux le plus élevé de vaccination dans le monde, selon le site internet Our World In Data. Le taux quotidien de personnes vaccinées dimanche a aussi été un taux record par rapport aux autres pays.

Netanyahu a juré, dimanche, que l’Etat juif allait encore accélérer sa campagne d’immunisation en atteignant la cible de 170 000 injections par jour, alors que des centaines de milliers de doses du vaccin Pfizer viennent d’être livrées à l’aéroport Ben-Gurion.

Moderna a informé une firme de livraison israélienne qu’elle devait s’attendre à un approvisionnement allant jusqu’à 480 000 doses de son propre vaccin, mercredi ou jeudi, a annoncé la Douzième chaîne. Une première livraison faite par Moderna, concernant 100 000 doses, est arrivée la semaine dernière.

Le ministère de la Santé a indiqué vouloir mettre un terme à certaines tractations faites par les caisses de santé, qui ont proposé à des citoyens Israéliens de les vacciner s’ils acceptaient de rejoindre leurs rangs. Le directeur-adjoint du département de supervision de ces caisses au sein du ministère de la Santé a averti ces dernières qu’il prenait « très au sérieux » sa mission visant à empêcher « l’utilisation cynique d’une ressource nationale pour recruter de nouveaux clients », ajoutant que de telles initiatives de leur part pouvaient s’apparenter à des délits pénaux, a noté le site d’information Ynet.

Statistiques comparatives sur les progrès de la vaccination sur le site Our World In Data, le 11 janvier 2021. (Capture d’écran)

Par ailleurs, des sources du ministère de la Santé ont fait savoir à la chaîne Kan, lundi, que la sortie du dernier confinement – qui a encore été renforcé vendredi – serait graduelle et qu’elle dépendrait à la fois du taux de vaccination et des tendances constatées dans le nombre de personnes gravement atteintes par la COVID-19.

Même une fois que le confinement actuel sera terminé – il devrait l’être en date du 21 janvier – l’économie ne rouvrira pas immédiatement complètement, ont ajouté des sources du ministère de la Santé.

Ran Balicer, chef du panel d’experts qui conseille le responsable de la lutte contre le coronavirus en Israël, Nachman Ash, a déclaré à Kan que « les premiers signes de stabilisation sont visibles mais il est difficile de prédire » ce qui pourra arriver plus tard.

« Il sera plus facile, dans une semaine et demie, de prendre des décisions concernant le maintien du confinement », a ajouté Balicer.

« Nous commençons à voir les signes d’une diminution du taux d’infection », a commenté pour sa part Tomer Lotan, haut-responsable de la lutte contre la COVID-19 au sein du ministère de la Santé, au micro de Radio 103FM.

Les boutiques fermées du marché Mahane Yehuda Market à Jérusalem pendant le deuxième confinement national, le 21 septembre 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Selon des chiffres qui ont été diffusés par le ministère dans la matinée de lundi, 6 706 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés dimanche – ce qui amène le nombre de personnes touchées depuis le début de l’épidémie en Israël à 494 338. Il y a 69 861 cas actifs dans le pays, un chiffre proche du record atteint à la fin du mois de septembre, où le nombre de cas actifs s’élevait à 72 000.

1 044 personnes se trouvent actuellement dans un état grave – une baisse légère par rapport au chiffre-record de 1 056, enregistré la nuit dernière. 251 malades ont été placés sous ventilateur et 293 sont dans un état critique. 248 sont dans un état modéré et les autres ne présentent que des symptômes légers, voire une version asymptomatique du coronavirus.

3 671 personnes sont décédées des suites de la COVID-19 en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...