Rechercher

Décès du Juste parmi les nations Józef Walaszczyk, à l’âge de 103 ans

Ancien industriel et combattant de la Résistance, il a sauvé 56 Juifs pendant la guerre, un acte l’ayant conduit à être surnommé le "Schindler polonais"

Józef Walaszczyk. (Crédit : Wikimedia Commons)
Józef Walaszczyk. (Crédit : Wikimedia Commons)

Józef Walaszczyk, Juste parmi les nations polonais, est décédé le 20 juin dernier, selon la presse polonaise et l’ambassade de Pologne. Il était âgé de 103 ans, ce qui faisait de lui le plus âgé des Justes parmi les nations.

Ancien industriel et combattant de la Résistance, il a sauvé 56 Juifs pendant la guerre, un acte l’ayant conduit à être surnommé le « Schindler polonais ». Il a été reconnu Juste par Yad Vashem en 2002 et a reçu plusieurs autres distinctions.

L’homme était né à Częstochowa dans une famille aisée. Sa mère était professionnelle de santé et son père journaliste. Il a étudié le commerce à Częstochowa, Aleksandrów Kujawski, Łowicz, Piotrków Trybunalski et Varsovie, et avait obtenu l’examen de fin d’études secondaires avant le déclenchement de la guerre. Il a ensuite travaillé dans le commerce.

Pendant la guerre, il a œuvré à la contrebande d’armes pour la Résistance dans la Pologne occupée par les nazis. Alors qu’il gérait une usine à Rylsk, il a employé des Juifs, notamment 40 du ghetto de Rawa Mazowiecka, leur offrant nourriture et abri. Il a aussi aidé les Juifs du ghetto de Varsovie et est parvenu à sauver sa copine de l’époque, Irena Front, qui était Juive.

Il a plus tard eu deux enfants, Ryszard et Sławomir, de deux femmes différentes.

Au 1er janvier 2021, 27 921 personnes de 51 pays ont reçu la distinction de « Juste parmi les nations » pour leur protection apportée à des Juifs pendant la Shoah. La Pologne, les Pays-Bas et la France sont les pays qui comptent le plus de médaillés.

I am really sad to let you all know that today an angel left us, the worlds oldest living Righteous, 102 year old Mr….

Posted by Jonny Daniels on Monday, June 20, 2022

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...