Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Déclarations de Lula sur la Shoah : la crise entre Israël et le Brésil s’aggrave

Le ministre brésilien des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur israélien à Rio de Janeiro et "manifesté son mécontentement quant au traitement réservé à l'ambassadeur et au président"

Les drapeaux israélien et brésilien flottent devant les bureaux qui abritent l'ambassade du Brésil à Tel Aviv, le 28 octobre 2018; (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
Les drapeaux israélien et brésilien flottent devant les bureaux qui abritent l'ambassade du Brésil à Tel Aviv, le 28 octobre 2018; (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

La crise diplomatique provoquée par les déclarations du président brésilien Lula comparant la guerre entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas à la Shoah s’est envenimée lundi, Lula étant désormais « persona non grata » en Israël, dont l’ambassadeur a été convoqué par le gouvernement de Brasilia.

Le président Luiz Inacio Lula da Silva a provoqué une tempête en accusant dimanche Israël de commettre un « génocide » des Palestiniens dans la bande de Gaza, dressant une comparaison entre l’offensive israélienne et l’extermination des Juifs par les nazis.

Après ces déclarations, le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz, a fait savoir lundi que Lula était persona non grata en Israël « jusqu’à ce qu’il présente des excuses et retire ses propos ».

Il a fait cette annonce lors d’une visite au mémorial de la Shoah Yad Vashem à Jérusalem, où il avait convoqué l’ambassadeur brésilien en Israël, Frederico Meyer.

« Les propos tenus par le président brésilien Lula lorsqu’il a comparé la juste guerre de l’Etat d’Israël contre le Hamas, qui a assassiné et massacré des Juifs, à Hitler et aux nazis sont une honte et une attaque antisémite grave contre le peuple juif et l’Etat d’Israël », a ajouté M. Katz.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait dénoncé dimanche des propos « honteux et graves ».

L’ambassadeur du Brésil en Israël Frederico Meyer, à gauche, et le ministre des Affaires étrangères Israël Katz visitant le mémorial de la Shoah Yad Vashem, à Jérusalem, le 19 février 2024. (Crédit : Michael Dimenstein/GPO)

De son côté, le ministre brésilien des Affaires étrangères Mauro Vieira a répliqué en convoquant lundi l’ambassadeur israélien au Brésil, Daniel Zonshine, à Rio de Janeiro.

Lors de cette rencontre, qui s’est déroulée dans une ambiance « tendue mais correcte », M. Vieira a « manifesté son mécontentement quant au traitement réservé à l’ambassadeur et au président aujourd’hui (lundi) à Jérusalem », a indiqué à l’AFP une source diplomatique.

L’ambassadeur brésilien en Israël Frederico Meyer, qui est attendu mardi au Brésil après avoir été rappelé pour consultations, a notamment dû assister à une « conférence de presse en hébreu, sans interprète, sans savoir ce qui était dit », selon la même source.

Satisfecit du Hamas

« Ce qui se passe dans la bande de Gaza n’est pas une guerre, c’est un génocide », avait déclaré Lula à la presse depuis Addis Abeba, en Ethiopie, où il assistait à un sommet de l’Union africaine.

Le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, à Brasilia, le 10 novembre 2023. (Crédit : EVARISTO SA / AFP)

Ces déclarations sont les plus virulentes jamais formulées sur le conflit en cours entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien Hamas par Lula, éminente voix du Sud dont le pays assure actuellement la présidence tournante du G20.

Le Hamas a salué dans les propos de Lula « une description exacte de ce que (son) peuple subit » à Gaza, qui révèle « l’énormité du crime » commis par Israël.

Le président brésilien de gauche, âgé de 78 ans, avait condamné l’attaque du 7 octobre du Hamas en la qualifiant d’acte « terroriste ». Mais il s’est depuis lors montré très critique à l’égard de la campagne militaire de représailles d’Israël.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Plus de 29 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé dirigé par les terroristes du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 12 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre.

La droite brésilienne a aussi fustigé les propos de Lula, qui ont beaucoup choqué dans la puissante communauté évangélique, farouchement pro-Israël.

« Lula n’a pas seulement démontré son ignorance de l’histoire, il a exposé au monde entier la haine qu’il a dans son cœur contre l’Etat d’Israël », a réagi sur X le parlementaire Eduardo Bolsonaro, fils de l’ancien président d’extrême droite Jair Bolsonaro.

L’épouse de Lula a assuré sa défense.

Sa déclaration polémique « se référait au gouvernement génocidaire et non au peuple juif », a commenté Rosangela da Silva, dite « Janja », en ciblant les autorités israéliennes.

Elle a exprimé sa « fierté » à l’égard de son mari qui, « depuis le début de ce conflit dans la bande de Gaza, a défendu la paix et principalement le droit à la vie des femmes et des enfants, qui forment la majorité des victimes ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.