Rechercher

Découverte d’une pièce de monnaie du « méchant de Hanoukka » lors d’une arrestation

Une monnaie à l'effigie du roi Antiochus IV a été découverte au domicile d'un homme pris en flagrant délit d'utilisation illégale d'un détecteur de métaux sur un site archéologique

Une pièce ancienne frappée à l'époque du roi séleucide Antiochus IV, découverte dans la maison de Kiryat Shmona d'un voleur présumé, dans le nord d'Israël, le 23 novembre 2022. (Crédit : Nir Distelfeld, Autorité israélienne des Antiquités)
Une pièce ancienne frappée à l'époque du roi séleucide Antiochus IV, découverte dans la maison de Kiryat Shmona d'un voleur présumé, dans le nord d'Israël, le 23 novembre 2022. (Crédit : Nir Distelfeld, Autorité israélienne des Antiquités)

Une perquisition chez un voleur présumé d’artefacts dans la ville de Kiryat Shmona, dans le nord d’Israël, a conduit mercredi à la découverte d’artefacts obtenus illégalement, notamment une pièce représentant le roi séleucide Antiochus IV, le « méchant » de l’histoire de Hanoukka, a déclaré l’Autorité israélienne des Antiquités (IAA).

Selon Danny Synon, spécialiste des pièces de l’IAA, la pièce de bronze trouvée au domicile du suspect a été frappée à Tyr, qui fait aujourd’hui partie du Liban, et était une « monnaie courante » à l’époque.

Il s’agissait de la « ferraille » de l’époque et des centaines de pièces de ce type ont été trouvées lors de fouilles dans tout Israël, a déclaré Synon au Times of Israel.

« Bien qu’il soit impossible de savoir combien valait la pièce sous le règne d’Antiochus IV, elle aurait été utilisée pour acheter des articles de tous les jours sur le marché local », a-t-il ajouté.

« Je ne peux pas dire si elle valait l’équivalent d’une miche de pain ou d’un poulet, mais c’est plus ou moins dans cette fourchette », a déclaré Synon.

Le suspect, âgé de 33 ans, a été pris « sur le fait » par la police des frontières, qui l’a trouvé en train d’utiliser illégalement un détecteur de métaux sur un site archéologique enregistré à Ramot Menashe, dans le nord d’Israël.

Une partie des pièces de monnaie trouvées dans la maison de Kiryat Shmona d’un voleur présumé, nord d’Israël, 23 novembre 2022. (Crédit : Nir Distelfeld, Autorité israélienne des Antiquités)

« Il a été mis en détention pour être interrogé. Dans son sac ont été trouvés des pièces de monnaie anciennes, divers instruments de creusage et un détecteur de métaux », a déclaré l’IAA dans un communiqué.

L’unité de prévention des vols de l’IAA a ensuite effectué une perquisition au domicile de l’homme, où il a trouvé la pièce de monnaie ainsi que « des pointes de flèches, des anneaux, une cuillère, des boucles, des objets en plomb, des boutons et bien d’autres choses encore ».

Le suspect a été relâché après avoir été interrogé, et son détecteur de métaux a été confisqué. L’IAA envisage de porter plainte, peut-on lire dans le communiqué.

En cas de condamnation, les personnes coupables de collecter des antiquités sur des sites enregistrés peuvent être condamnés à une peine d’emprisonnement de trois ans.

« Le suspect a déclaré qu’il s’intéressait à la géologie, qu’il cherchait des cristaux de quartz et des métaux et qu’il collectionnait des pièces de monnaie et d’autres objets anciens », a déclaré Nir Distelfeld, inspecteur de la zone nord du département de prévention des vols de l’IAA.

Distelfeld a noté que la découverte de la pièce datant d’Antiochus IV a été faite peu de temps avant Hanoukka, la fête juive de huit jours qui commencera le 18 décembre.

Des objets anciens, dont des pointes de flèches, des anneaux, une cuillère, des boucles, des objets en plomb, des boutons découverts dans la maison d’un voleur présumé, à Kiryat Shmona, dans le nord d’Israël, le 23 novembre 2022. (Crédit : Nir Distelfeld, Autorité israélienne des Antiquités)

Antiochus IV était un monarque séleucide dont on se souvient dans l’Histoire juive pour sa promotion de l’hellénisation et la suppression des observances religieuses. Alors qu’il luttait contre le royaume ptolémaïque rival en Égypte pour le contrôle du Levant, des zélotes juifs se révoltèrent contre Antiochus et le grand prêtre hellénisé installé dans le Second Temple de Jérusalem.

Antiochus revint d’Égypte et tenta de réprimer le soulèvement. Après sa mort lors d’une campagne ultérieure en Perse, les rebelles hasmonéens dirigés par Juda Maccabée et ses compagnons parvinrent à arracher le contrôle de la Judée aux Grecs séleucides, à restaurer le Temple et à former un royaume juif qui régna pendant un siècle. La fête de Hanoukka célèbre la victoire des Maccabées sur les Grecs et les Juifs hellénisés.

Selon Synon, la série de pièces dont fait partie la pièce de bronze d’Antiochus IV a ceci d’unique qu’elle a été frappée au cours d’une « expérience économique » menée par le monarque, qui a autorisé quatre municipalités à frapper leur propre monnaie locale.

Selon Synon, une face de la « pièce de la municipalité » représentait généralement un dieu local, tandis que l’autre face était gravée d’une image liée à la région. Dans le cas de la pièce récemment retrouvée, une face représente le roi, et l’autre un navire et le nom de la ville portuaire de Tyr.

« Le vol de vestiges provenant de sites antiques empêche toute recherche sur les découvertes et les sites dans leur véritable contexte archéologique et historique, ce qui prive les chercheurs et l’ensemble de la communauté de précieuses connaissances », a déclaré Eli Escusido, directeur de l’IAA, dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...