Des armes saisies chez le père d’un Argentin ayant menacé une institution juive
Rechercher

Des armes saisies chez le père d’un Argentin ayant menacé une institution juive

La police a également confisqué des objets nazis retrouvés dans la maison des environs de Buenos Aires après des plaintes d'un organisme cadre juif

Illustration d'un policier fédéral tenant un sablier présentant des inscriptions nazies au siège d'Interpol à Buenos Aires, Argentine, le 16 juin 2017. (Crédit : AP/Natacha Pisarenko)
Illustration d'un policier fédéral tenant un sablier présentant des inscriptions nazies au siège d'Interpol à Buenos Aires, Argentine, le 16 juin 2017. (Crédit : AP/Natacha Pisarenko)

BUENOS AIRES, Argentine — La police fédérale argentine a retrouvé des armes à feu et des objets de propagande nazie au domicile d’un père et de son fils qui auraient menacé la Délégation des associations juives d’Argentine (DAIA) sur les réseaux sociaux.

Cette organisation cadre a déposé plainte auprès du ministère de la Justice, déclenchant l’ouverture d’une enquête de la police. Ils sont parvenus à faire remonter l’adresse IP à la maison du père et de son fils située à Merlo, une ville à l’ouest de la métropole de Buenos Aires.

Sur place, les forces de police ont retrouvé des pistolets, des munitions, des livres aux thématiques nazies, de la propagande et des objets nazis, dont des uniformes, ainsi que des drapeaux fascistes italiens et des brochures nazies.

Les deux hommes ont été arrêtés mercredi.

Jeudi, la police fédérale a diffusé des photos de certains des objets saisis.

Depuis 1988, l’Argentine dispose d’une loi anti-discrimination qui couvre ce type de menaces et d’objets.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...