Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Des cyberpirates continuent d’attaquer des sites Internet israéliens

Anonymous Sudan a dit s'en prendre à Israël qui « se réjouit de l’occupation de la Palestine »

Illustration : Un pirate informatique (Crédit : iStock via Getty Images)
Illustration : Un pirate informatique (Crédit : iStock via Getty Images)

Mercredi, des cyber pirates ont de nouveau tenté de compromettre des sites Internet israéliens, le jour où l’Etat juif célébrait son indépendance.

Le groupe, qui se fait appeler « Anonymous Sudan », a dit sur Telegram avoir piraté des médias israéliens, des sites officiels et des pages Internet politiques.

Mercredi soir, la page Facebook du Premier ministre Benjamin Netanyahu a été brièvement piratée et couverte de versets coraniques, mais tout est rapidement revenu à la normale.

Anonymous Sudan affirme avoir piraté le site officiel du Premier ministre, ce qui peut être une allusion à sa page Facebook.

On ignore à ce stade dans quelle mesure le piratage de Facebook est lié à Anonymous Sudan.

Anonymous Sudan a déclaré mercredi qu’il s’en prendrait à des sites israéliens durant toute la journée : « Nous allons concentrer nos efforts sur Israël, qui célèbre aujourd’hui l’occupation de la Palestine », a-t-il écrit sur Telegram.

Plus tôt dans la journée de mercredi, il avait annoncé son intention de neutraliser le site Internet de deux ports israéliens et des sites d’information, en plus de ceux de l’agence d’espionnage du Mossad et de l’agence de sécurité du Shin Bet. Tous les sites semblaient fonctionner normalement mercredi soir.

Capture d’écran publiée par la Douzième chaine d’un prétendu piratage de la page Facebook du Premier ministre, Benjamin Netanyahu, le 26 avril 2023. (Capture d’écran utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

La plupart de ces attaques ont utilisé la méthode somme toute assez rudimentaire du DDoS – ou déni d’accès -, qui noie les serveurs sous un très grand nombre de requêtes sans toutefois compromettre les informations qu’ils hébergent.

Ces agissements font suite à des semaines d’attaques de sites Internet israéliens par Anonymous Sudan, à commencer par lundi dernier, avec la prétendue suppression du site Internet de l’Institut national d’assurance et de l’agence d’espionnage du Mossad.

L’Institut national d’assurance a confirmé la tentative de piratage mais nié la suppression de son site. Pour sa part, le Mossad n’a pas réagi officiellement, conformément à sa politique de communication.

En avril déjà, Anonymous Sudan s’en était pris à la poste israélienne et à de grandes banques. Ces attaques avaient été menées en l’honneur de la Journée de Qods, promue par l’Iran, émaillée de défilés et de manifestations violemment anti-israéliennes à Téhéran et ailleurs.

Ces derniers mois, Anonymous Sudan a revendiqué plusieurs attaques de courte durée en Europe contre des services officiels et des établissements de santé, entre autres.

Des experts estiment que ces opérations sont liées au collectif russe de cyber pirates Killnet, et non au Soudan.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.