Rechercher

Des inscriptions antisémites découvertes à Auschwitz

Les graffiti comprennent "deux références à l'Ancien Testament souvent utilisées par les antisémites, et des slogans négationnistes" écrits en anglais et en allemand

Cette photographie prise le 15 décembre 2019 à Oswiecim, en Pologne, montre une vue aérienne de l'entrée de la voie ferrée de l'ancien camp de la mort nazi allemand Auschwitz II - Birkenau avec sa tour de garde SS. (Pablo GONZALEZ / AFP)
Cette photographie prise le 15 décembre 2019 à Oswiecim, en Pologne, montre une vue aérienne de l'entrée de la voie ferrée de l'ancien camp de la mort nazi allemand Auschwitz II - Birkenau avec sa tour de garde SS. (Pablo GONZALEZ / AFP)

Des graffiti antisémites peints à la bombe ont été découverts sur neuf baraques en bois du camp de concentration nazi d’Auschwitz en Pologne, a annoncé mardi le musée d’Auschwitz-Birkenau.

Ces inscriptions représentent « une attaque révoltante contre le symbole de l’une des plus grandes tragédies de l’histoire de l’humanité », a souligné le musée.

Les graffiti comprennent « deux références à l’Ancien Testament souvent utilisées par les antisémites, et des slogans négationnistes » écrits en anglais et en allemand, a ajouté le musée.

Les responsables du musée ont rapporté les faits à la police et sont en train d’analyser les images des caméras de vidéosurveillance.

Ils ont également demandé aux visiteurs qui ont pu être témoins de l’incident ou qui se sont trouvés dans les parages des baraques de se manifester et d’envoyer des photos.

Les graffiti seront effacés une fois que la police aura terminé son enquête, a ajouté le musée.

Selon le musée, la sécurité sur le site de 170 hectares a été constamment renforcée, mais le budget de l’institution a été affecté par la crise sanitaire liée au Covid-19.

« Nous sommes très attristés par l’attaque à Auschwitz, l’endroit même où plus d’un million de Juifs ont été assassinés, et nous condamnons fermement le vandalisme délibéré des baraquements qui s’y trouvent avec des inscriptions antisémites et négationnistes. Cet incident, sur un site aussi important et significatif des atrocités de la Shoah, constitue une attaque non seulement contre la mémoire des victimes, mais aussi contre les survivants et toute personne ayant une conscience. C’est aussi un nouveau rappel douloureux que davantage doit être fait pour sensibiliser à la Shoah et éduquer le public et la jeune génération aux dangers de l’antisémitisme et du déni et du révisionnisme de la Shoah, » a réagi le président de Yad Vashem Dani Dayan.

Le ministre des Affaires Etrangères Yair Lapid a dénoncé les graffitis antisémites découverts au Mémorial et au musée d’Auschwitz-Birkenau.

“Au nom de l’Etat d’Israel, je condamne cet acte criminel et fais appel aux autorités locales pour trouver rapidement ceux qui sont coupables et les remettre à la justice sous la pleine sévérité de la loi », a tweeté Lapid.

Quelque 1,1 million de personnes, essentiellement des Juifs, ont péri dans ce camp de la mort mis en place sur le sol polonais par l’Allemagne nazie pendant la Deuxième Guerre mondiale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...