Des graffitis antisémites tagués sur une synagogue en Biélorussie
Rechercher

Des graffitis antisémites tagués sur une synagogue en Biélorussie

Des croix gammée et des symboles SS ont été dessinés sur le lieu de culte de la ville de Gomel ; un incident rare dans le pays, pour lequel la police n'a aucun suspect

Le siège de la communauté juive de Gomel, en Biélorussie. (Jews.Bel via JTA)
Le siège de la communauté juive de Gomel, en Biélorussie. (Jews.Bel via JTA)

JTA – Une croix gammée et un symbole SS ont été tagués à la bombe à l’entrée de la synagogue et du siège de la communauté juive de Gomel en Biélorussie, où de tels incidents sont très rares.

Des membres de la communauté juive de Gomel, une ville située à environ 320 kilomètres au sud-est de Minsk, la capitale, ont découvert les grands symboles plus tôt ce mois-ci, a annoncé lundi le Congrès juif euro-asiatique sur son site Internet. Il n’y a aucun suspect.

Contrairement à de nombreux autres pays d’Europe de l’Est, la glorification du nazisme et la rhétorique antisémite sont rares en Biélorussie, une dictature pro-russe où les nazis ont tué davantage de civils non-juifs, en plus des 800 000 Juifs qu’ils ont assassinés pendant la Shoah.

Les Juifs constituaient la majeure partie de la population de Gomel au tournant du 20e siècle, et représentaient environ un tiers des habitants de la ville en 1941, lorsque les nazis l’ont envahie. Les nazis ont assassiné des milliers de Juifs de Gomel pendant la Shoah, mais beaucoup d’autres avaient fui en Union soviétique et survécu au génocide. Environ 25 000 Juifs sont revenus à Gomel après la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd’hui, la ville d’environ un demi-million d’habitants ne compte que quelques centaines de Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...